24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | En 2015, la SNCF « continue et accélère les grands chantiers » en Aquitaine

18/01/2015 | Ce 16 janvier, les directions régionales SNCF et SNCF Réseau (ex RFF) Aquitaine Poitou-Charente, organisaient leur point presse annuel de début d'année. Programme chargé en perspective.

Le chantier de raccordement de la LGV SEA à Ambarès, au nord de Bordeaux

Conséquence de la réforme ferroviaire 2014, SNCF mobilité, et SNCF réseaux, sont à nouveau liées par les liens de la sororité, dans le giron de leur société mère commune la SNCF. C'est donc ensemble, à travers les personnes d'Alain Autruffe, Directeur territorial SNCF Réseau, et Olivier Devaux, Directeur régional Aquitaine Poitou-Charentes SNCF, que les deux entités sont revenues sur leur bilan 2014 et projets pour 2015. S'ils ont tous deux évoqué l'accident de Daguin survenu cet été, leurs services, chacun dans leurs spécialités, ont évoqué les nombreux chantiers en cours (LGV, rénovation des voies, gares) ainsi que les incidences sur les trafics, en premier lieu celui des TER, souvent pointés du doigt par le Président de la Région, autorité régulatrice en la matière.

La SNCF Réseau Aquitaine, en charge de la gestion des infrastructures, a une actualité chargée et se promet une année 2015 toujours aussi dense. Première satisfaction 2014 pour Alain Autruffe, son directeur territorial, «les statistiques sont plutôt bonnes» en terme de sécurité de l'exploitation ferroviaire, et ce malgré la collision survenue à Daguin près de Pau cet été, entre un TER et un TGV causant une quarantaine de blessés. «Un examen très approfondi des causes a été mené, et a entraîné une vérification de l'état de l'ensemble des câblages du réseau. Celle-ci devrait s'achever à la fin du printemps 2015», assure le directeur territorial. Une opération qui s'ajoute au plan Vigirail lancé en 2013 au niveau national qui vise au renforcement de la surveillance des aiguillages et à leur remplacement.

318M€ sur le développement et la modernisation du réseauOutre ces surveillances ciblées, de nombreux chantiers de maintenance et de renouvellement des voies de circulation, dont la moyenne d'âge était de 22,8 ans en 2013, sont en cours. Un effort de modernisation du réseau qui a représenté un investissement de 2,7Mds€ au niveau national en 2014. Pour Aquitaine et Poitou-Charente confondues, ce sont 318 M€ qui ont été investis dans le développement et la modernisation du réseau, et 105 M€ sur l'entretien. En 2015, au programme de ces grands chantiers, le directeur évoque notamment le renouvellement de voie entre Bayonne et Hendaye, la modernisation de la ligne Cambo/Saint-Jean-Pied-de-Port ou encore la reprise des circulations entre Oloron et Bedous. Deux opérations, particulièrement soutenues par la Région Aquitaine dont Alain Autruffe a d'ailleurs tenu à souligner «le soutien indéfectible».

De grands projets ferroviaires au nombre desquels il faut bien sûr ajouter la LGV Tours-Bordeaux qui entre en 2015 dans la phase des travaux d'équipement ferroviaire, puisque 99,9% des travaux de terrassement des ouvrages d'art sont achevés affirme Christian Huau, directeur de ce projet LGV SEA. L'annonce de cette nouvelle phase de travaux coïncide avec le calendrier fixé avec le concessionnaire LISEA, et confirme une mise en service de la LGV sans retard à mi-2017.
Sur le front de la LGV GPSO, entre Bordeaux et Dax, l'année 2014 a été marquée par la préparation du dossier de l'enquête publique et l'enquête publique elle même qui s'est achevée début décembre, pour la partie lignes nouvelles. Les services d'André Bayle, le chef de mission, sont désormais dans l'attente des conclusions de celle-ci, puis des décisions de l'Etat qui en découleront, au plus tard, en Juin 2016.

14 chantiers sur la Gare de BordeauxMais 2015 marquera également une grande année de chamboulements pour la gare de Bordeaux Saint-Jean qui d'ici 2017, date d'arrivée de la nouvelle LGV Bordeaux-Paris, comptera pas moins de 14 chantiers. Rénovation de voies, rénovation de la grande verrière, extension côté Belcier, parking de 860 places, zone commerciale, accessibilité intermodale, création de station de maintenance du matériel roulant... Une métamorphose déjà débutée en 2014 mais qui s'accélère en 2015 et à laquelle participe de concert SNCF Réseaux que SNCF Mobilité. Stéphane Bousquet, le chef de projet gare Belcier pour SNCF mobilité, prévient «le chantier cette année sera d'ampleur colossale»; ce qui ne sera pas sans conséquence pour les voyageurs. Pour autant, affirme-t-il «de nombreux moyens seront mis en place pour aider le voyageur à se repérer»: signalétique, site internet accessible via son smartphone (www.garebordeauxsaintjean2017.fr), ou encore renforcement des équipes de «gilets rouges», ces agents qui ont pour rôle d'orienter les voyageurs au fil des évolutions des travaux.

Nouveaux TER Régio 2N, qui connaissent un fort retard à la livraison

La SNCF satisfaite de la régularité des TERQuant à l'exploitation commerciale des trains, 2014 aura été pour le TER, une année de renouvellement des matériels, qui se poursuit en 2015. En effet «en 2016 grâce à un investissement de 400M€ de la Région, 50% du parc TER Aquitaine va être complètement renouvelé. C'est au bénéfice d'un meilleur confort pour les usagers, mais aussi pour une meilleure régularité et fiabilité», explique Olivier Devaux, Directeur régional SNCF Aquitaine Poitou-Charentes. Mais c'était sans compter sur les retards de livraison des fabricants Alstom et Bombardier, en charge de la construction des nouveaux Régiolis et Régio2N, à étage. Olivier Devaux rappelle en effet que sur 2014, «nous n' avons reçu que 11 rames au lieu des 22 promis, en conséquence l'exploitation, déjà compliquée par les nombreux travaux est rendue plus difficile encore». Alain Petitpoisson, Directeur des TER Aquitaine, ajoute qu'à fin 2015 14 nouveaux TER Régiolis seront sur les rails, mais seulement 9 Regio2n, sur les le parc de 24 initialement prévus pour cette date. Des retards dûs pour une part «à la fragilité du tissu industriel et la défaillance de nombreux petits sous-traitant, et ay refus de certains matériels par la SNCF en raison de leur non conformité à nos contrôles qualité», explique-t-il.

Pour autant, et en contradiction avec les critiques régulières du Conseil régional, celui ci est satisfait de la régularité des TER qu'il annonce à 93,7% dans une marge de dix minutes. Prenant les critères plus stricts fixés par la région, la régularité à 5 minutes est de 88,9%, «en progression de 0,5% par rapport à 2013» souligne-t-il. Quant aux taux de satisfaction des usagers, TER sont à 80% pour un trafic qui, diminue de 1,4%, «ce qui est bien en dessous de la moyenne nationale en baisse de 2,8%», ajoute Alain Petitpoisson.

TGV: une expérimentation commerciale en AquitaineCôté TGV, le trafic reste stable, selon Eric Redonnet, le Directeur de secteur, et la régularité s'affiche à 90% malgré les travaux. Au programme de 2015, et en vue de 2017, une station de petite maintenance TGV va être créée sur la gare de Bordeaux, quant à la partie strictement commerciale, parmi de nombreuses nouveautés mises en place nationalement, dont une carte d'abonnement, faisant fonction de carte de fidélité et de billet électronique tout-en-un, l'Aquitaine va participer à un programme d'expérimentation d'ouverture de la réservation à 6 mois, pour certaines destinations de la période estivale. «A partir de février, on pourra réserver ses billets pour juillet-août pour toutes les relations au sud de Bordeaux, sur les ligne Bordeaux -hendaye, Bordeaux Toulouse et Bordeaux-Tarbes», détaille-t-il.

Enfin Olivier Devaux avertit qu'en 2015, «nous renforcerons les moyens de contrôle pour lutter plus efficacement contre la fraude». Celle-ci représente environ 10% des voyages intra-régionaux soit une perte de 5M€ de recettes dans les comptes du TER.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1260
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !