Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Béarn : Billère aide les aidants

17/09/2019 | Face à l'enjeu de société que représentent le vieillissement et la perte d'autonomie qui l'accompagne, la ville de Billère a décidé d'agir à son niveau. Bientôt 3 ans que ça dure, et avec succès.

Marilyn Durand, Directrice du CCAS, Béatrice Lamarque, Directrice du Centre d’animation le Lacaoü,Margot Triep Capdeville, Adjointe aux politiques de solidarité,Vice-présidente du CCAS de Billère, Jean-Yves Lalanne, Maire de Billère, Président du CCAS

Pour la 3ème année consécutive, la ville de Billère, toute proche voisine de la capitale béarnaise, s'apprête à renouveler ses actions en faveur des aidants. Ces personnes, qui aident de manière quotidienne des proches malades, handicapés ou en perte d'autonomie, vivent souvent des moments difficiles tant moralement que physiquement. Afin de les sortir d'un certain isolement et de les soutenir au mieux dans leur rôle d'aidant, le CCAS de Billère, en partenariat avec le Centre d'animation municipal le Lacaoü, organise une série d'ateliers gratuits, sans condition de ressources et ouverts aux habitants des villes voisines de Lons et Jurançon. Objectif : former et informer ces aidants mais aussi libérer une parole sur une situation souvent lourde.

« Au niveau national, on estime le nombre d'aidants à environ 11 millions de personnes », rappelle Jean-Yves Lalanne, le Maire de Billère. « Quelque part ça signifie, que même sans en avoir vraiment conscience on a tous été, ou on sera tous un jour l'aidant d'un proche. Proportionnellement au chiffre national, sur notre ville de Billère, il y aurait a minima entre 1000 à 2000 aidants de personnes malades ou âgées. Or, ça ne s'improvise pas l'accompagnement d'un senior ; ça nécessite d'être informé et de se former aux bons gestes... », poursuit-il.
Des aidants qui d'ailleurs eux-mêmes s'usent précocement tant psychiquement et physiquement, avec bien souvent des conséquences sur leur propre isolement et espérance de vie. « Ce phénomène d'isolement et de fatigue des aidants, nos personnels des services du maintien à domicile ou de l'aide à domicile, le constate chaque jour. C'est ce constat qui nous a motivé à agir pour aider les aidants », témoigne Marilyn Durand, directrice du CCAS de la Ville.
Avec cet objectif, est donc né il y a 2 ans un dispositif de soutien à ceux qui soutiennent, à travers un programme de réunions et d'ateliers proposé par le CCAS de la ville et le centre d'animation municipal le Lacaoü.

Ateliers "techniques", sophrologie et discussions
C'est justement au Lacaoü que ces ateliers gratuits et animés par des professionnels qualifiés démarrera en novembre 2019. Au programme d'abord, des ateliers « cuisine et diététique », visant à apprendre aux aidants à réaliser des recettes pour personnes diabétiques, des recettes allégées en sel ou bien encore avec des textures modifiées, sans perdre de vue le plaisir de manger... Ensuite, un deuxième type d'atelier propose 3 sessions de formation au geste des 1ers secours, et enfin une aide-soignante, formatrice des auxiliaires de soin à l'hôpital viendra animer 2 ateliers dédiés aux gestes et postures à connaître pour une meilleure « manipulation » des personnes âgées et/ou handicapées ou encore pour aménager les pièces permettant de faciliter le quotidien de ces personnes et de leurs aidants.
Mais au-delà de ces ateliers « techniques » pour aider au mieux, le CCAS propose un vendredi sur deux, du 18 octobre au 7 février, des temps d'échange collectifs et de paroles sur le quotidien de l'aidant familial animés par une géronto-phychologue de l'hôpital de Pau, régulièrement confrontée aux difficultés de l'accompagnement. Un temps permettant aux aidants de rompre l'isolement et de se livrer sur propre expérience, tout en se confrontant à celle des autres. Un temps pour soi, tout comme l'atelier de sophrologie organisé tous les mercredis au centre d'animation du 5 octobre au 5 février. « L'idée ici est que les aidants puissent souffler, se relaxer, lâcher prise, et prendre du recul sur une situation source de stress et de fatigue », commente Béatrice Lamarque, directrice du centre d'animation le Lacaoü.
Enfin, le 12 novembre est organisée, au CCAS, une réunion d'information sur les services pouvant être apportés aux aidants, tant en matière de maintien à domicile que de financements possibles. Cette réunion, gratuite et ouverte à tous, permettra ainsi de faire le point sur les dispositifs existants ou à venir, à l'image, à partir 2020 du congé rémunéré pour les aidants, tel que récemment annoncé par le Gouvernement.

"La difficulté des aidants à s'identifier comme tels"

Si l'ensemble des ces services est ouvert à tous les aidants de Billère, mais aussi aux voisins de Lons et Jurançon, l'un des freins premiers à sa mise en œuvre reconnaissent les partenaires, « c'est bien la difficulté des aidants à se reconnaître comme tels, et donc à se sentir concernés par ces initiatives », pointe Margot Triep-Capdeville, adjointe au Maire, vice-présidente du CCAS et conseillère départementale. Cela dit, entre l'attention du personnels du CCAS, la comunication dans la presse, le journal local et le site internet de la ville ou encore par la distribution de flyer sans oublier le bouche à oreille et le maillage associatifn important de la ville, l'initiative, qui s'apprête à démarrer sa 3ème édition, trouve chaque année un public un peu plus large. Preuve de ce succès : le renouvellement de son financement par le conseil départemental « au seul vu de son bilan positif », souligne l'élue. Par ailleurs, face à le situation des aidants et à leur nombre, « c'est un dispositif qui peut tout à fait être dupliqué, pointe Jean-Yves Lalanne. Nous sommes d'ailleurs prêts à partager notre expérience acquise avec d'autres collectivités ». L'invitation est lancée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3679
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !