Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Béarn : Billère aide les aidants

17/09/2019 | Face à l'enjeu de société que représentent le vieillissement et la perte d'autonomie qui l'accompagne, la ville de Billère a décidé d'agir à son niveau. Bientôt 3 ans que ça dure, et avec succès.

Marilyn Durand, Directrice du CCAS, Béatrice Lamarque, Directrice du Centre d’animation le Lacaoü,Margot Triep Capdeville, Adjointe aux politiques de solidarité,Vice-présidente du CCAS de Billère, Jean-Yves Lalanne, Maire de Billère, Président du CCAS

Pour la 3ème année consécutive, la ville de Billère, toute proche voisine de la capitale béarnaise, s'apprête à renouveler ses actions en faveur des aidants. Ces personnes, qui aident de manière quotidienne des proches malades, handicapés ou en perte d'autonomie, vivent souvent des moments difficiles tant moralement que physiquement. Afin de les sortir d'un certain isolement et de les soutenir au mieux dans leur rôle d'aidant, le CCAS de Billère, en partenariat avec le Centre d'animation municipal le Lacaoü, organise une série d'ateliers gratuits, sans condition de ressources et ouverts aux habitants des villes voisines de Lons et Jurançon. Objectif : former et informer ces aidants mais aussi libérer une parole sur une situation souvent lourde.

« Au niveau national, on estime le nombre d'aidants à environ 11 millions de personnes », rappelle Jean-Yves Lalanne, le Maire de Billère. « Quelque part ça signifie, que même sans en avoir vraiment conscience on a tous été, ou on sera tous un jour l'aidant d'un proche. Proportionnellement au chiffre national, sur notre ville de Billère, il y aurait a minima entre 1000 à 2000 aidants de personnes malades ou âgées. Or, ça ne s'improvise pas l'accompagnement d'un senior ; ça nécessite d'être informé et de se former aux bons gestes... », poursuit-il.
Des aidants qui d'ailleurs eux-mêmes s'usent précocement tant psychiquement et physiquement, avec bien souvent des conséquences sur leur propre isolement et espérance de vie. « Ce phénomène d'isolement et de fatigue des aidants, nos personnels des services du maintien à domicile ou de l'aide à domicile, le constate chaque jour. C'est ce constat qui nous a motivé à agir pour aider les aidants », témoigne Marilyn Durand, directrice du CCAS de la Ville.
Avec cet objectif, est donc né il y a 2 ans un dispositif de soutien à ceux qui soutiennent, à travers un programme de réunions et d'ateliers proposé par le CCAS de la ville et le centre d'animation municipal le Lacaoü.

Ateliers "techniques", sophrologie et discussions
C'est justement au Lacaoü que ces ateliers gratuits et animés par des professionnels qualifiés démarrera en novembre 2019. Au programme d'abord, des ateliers « cuisine et diététique », visant à apprendre aux aidants à réaliser des recettes pour personnes diabétiques, des recettes allégées en sel ou bien encore avec des textures modifiées, sans perdre de vue le plaisir de manger... Ensuite, un deuxième type d'atelier propose 3 sessions de formation au geste des 1ers secours, et enfin une aide-soignante, formatrice des auxiliaires de soin à l'hôpital viendra animer 2 ateliers dédiés aux gestes et postures à connaître pour une meilleure « manipulation » des personnes âgées et/ou handicapées ou encore pour aménager les pièces permettant de faciliter le quotidien de ces personnes et de leurs aidants.
Mais au-delà de ces ateliers « techniques » pour aider au mieux, le CCAS propose un vendredi sur deux, du 18 octobre au 7 février, des temps d'échange collectifs et de paroles sur le quotidien de l'aidant familial animés par une géronto-phychologue de l'hôpital de Pau, régulièrement confrontée aux difficultés de l'accompagnement. Un temps permettant aux aidants de rompre l'isolement et de se livrer sur propre expérience, tout en se confrontant à celle des autres. Un temps pour soi, tout comme l'atelier de sophrologie organisé tous les mercredis au centre d'animation du 5 octobre au 5 février. « L'idée ici est que les aidants puissent souffler, se relaxer, lâcher prise, et prendre du recul sur une situation source de stress et de fatigue », commente Béatrice Lamarque, directrice du centre d'animation le Lacaoü.
Enfin, le 12 novembre est organisée, au CCAS, une réunion d'information sur les services pouvant être apportés aux aidants, tant en matière de maintien à domicile que de financements possibles. Cette réunion, gratuite et ouverte à tous, permettra ainsi de faire le point sur les dispositifs existants ou à venir, à l'image, à partir 2020 du congé rémunéré pour les aidants, tel que récemment annoncé par le Gouvernement.

"La difficulté des aidants à s'identifier comme tels"

Si l'ensemble des ces services est ouvert à tous les aidants de Billère, mais aussi aux voisins de Lons et Jurançon, l'un des freins premiers à sa mise en œuvre reconnaissent les partenaires, « c'est bien la difficulté des aidants à se reconnaître comme tels, et donc à se sentir concernés par ces initiatives », pointe Margot Triep-Capdeville, adjointe au Maire, vice-présidente du CCAS et conseillère départementale. Cela dit, entre l'attention du personnels du CCAS, la comunication dans la presse, le journal local et le site internet de la ville ou encore par la distribution de flyer sans oublier le bouche à oreille et le maillage associatifn important de la ville, l'initiative, qui s'apprête à démarrer sa 3ème édition, trouve chaque année un public un peu plus large. Preuve de ce succès : le renouvellement de son financement par le conseil départemental « au seul vu de son bilan positif », souligne l'élue. Par ailleurs, face à le situation des aidants et à leur nombre, « c'est un dispositif qui peut tout à fait être dupliqué, pointe Jean-Yves Lalanne. Nous sommes d'ailleurs prêts à partager notre expérience acquise avec d'autres collectivités ». L'invitation est lancée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4223
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !