Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne : un docu pour sensibiliser

    Lire

    Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne organisent une diffusion en ligne du documentaire “The story of plastic” les 29 & 30 mai suivie d’une visio-conférence le 31 mai. Cet événement, en présence des structures organisatrices ainsi que de Surfrider Gironde et Marie Mora, éco-infirmière, permettra d’approfondir différents aspects traités par le documentaire : pollution environnementale, risques sanitaires et enjeux citoyens.

  • 29/05/20 | Municipales : alliance à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    Les équipes conduites par Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Stéphane Bessière, du collectif « Mieux vivre à Saint-Médard », ont décidé de s'allier en vue du second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. "Réunies au-delà des étiquettes politiques et guidées par l’intérêt général, nos deux listes proposeront aux Saint-Médardais un horizon commun celui du rassemblement sur l'essentiel", précisent les deux candidats.

  • 28/05/20 | Le Département de la Vienne en faveur de la réouverture des cafés restaurants

    Lire

    Dans un communiqués précédent l'intervention du Premier ministre ce 28 juin, Bruno Belin, le président du Département de la Vienne, souhaite la réouverture au 2 juin des cafés, bars et restaurants. Il « souhaite que le Conseil Départemental puisse également adopter fin juin une mesure d’aide à ces commerçants au titre de nos compétences en matière de solidarité. Je ferai prochainement une proposition dans ce sens », annonce-t-il.

  • 28/05/20 | Reconnaissance de calamité agricole pour les framboises et les myrtilles (19)

    Lire

    L’état de calamité agricole a été reconnu pour les pertes de récoltes sur les productions de framboises et de myrtilles suite aux températures élevées de l’été 2019. Cette reconnaissance concerne l’ensemble des communes de la Corrèze. Les agriculteurs concernés pourront, à compter du 2 juin, déposer un dossier auprès de la direction départementale des territoires à la cité administrative de Tulle.

  • 28/05/20 | La SATT Aquitaine Science Transfert investit dans 3 projets à La Rochelle

    Lire

    Aquitaine Science Transfert, maturation des inventions des chercheurs de SATT Aquitaine Science Transfert et l’Université de La Rochelle, vient d’acter l’accompagnement de 3 projets à haut potentiel issus de La Rochelle Université et du CNRS pour un montant de 304 470 euros. Cet investissement va permettre de transformer chacun des projets en une innovation créatrice d’emplois et de valeur économiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, "L'urgence, c'est d'assurer la poursuite d'activité du laboratoire départemental"

17/12/2018 | Le laboratoire départemental d'analyse et de recherche à Coulounieix- Chamiers (24) a en partie été détruit par un incendie dans la nuit de samedi à dimanche.

dimanche matin, un incendie a ravagé une partie du laboratoire départemental de la Dordogne

Un incendie de grande ampleur a ravagé une bonne partie du laboratoire d’analyse et de recherche de la Dordogne jouant un rôle sanitaire très important. Le site qui emploie 120 personnes intervient dans trois secteurs : eaux et environnement, hygiène alimentaire et santé animale et a des clients dans tout le grand sud ouest et y compris internationaux. Ce lundi, au moment où les experts recherchent les causes du sinistre, élus, personnels et cadres du département, sous le choc, planchent en urgence sur la continuité des missions et le redémarrage des activités. Les dégâts sont considérables.

Depuis le sinistre de dimanche matin, nombreux agents du conseil départemental se sont rendus sur le site du laboratoire départemental d'analyse et de recherche, les larmes aux yeux, émus, inquiets sur le devenir professionnel. Ce lundi 17 décembre, très tôt dans la matinée, ce fut au tour du président du Conseil départemental, Germinal Peiro. Tous sont venus constater l'ampleur des dégâts : selon les sapeurs pompiers, qui sont parvenus à sauvegarder la partie administrative, 1000 m2 sont détruits dont une partie du laboratoire.  Par endroits, la toiture s'est effondrée, les vitres ont explosé sous l'effet de la chaleur. Ce lundi, la parole était aux experts pour évaluer le coût des dégats. "Entre le bâtiment et les matériels de pointe utilisés dans la partie chimie, le coût du sinistre avec les matériels à renouveler pourrait avoisiner les 15 millions d'euros, avance prudemment Marc Becret, le directeur des services du conseil départemental. "L'urgent, pour Germinal Peiro, c'est d'assurer la continuité du service et des missions du laboratoire. Il n'y a heureusement pas de blessé, ni de victime. Nous reconstruirons."

Germinal Peiro, président du Département  et Didier Bazinet, en charge de l'agriculture se sont rendus sur placeOrganiser un service minimum

Ce lundi, une cellule de crise a été mise en place pour organiser un service minimum, car pour l'instant, l'activité est au point mort. Ce laboratoire d'analyse et de recherche est un  des fleurons de l'analyse biologique à l'échelle nationale et dans certains domaines spécifiques à un niveau international. Pour mémoire, le laboratoire départemental d'analyse et de recherche intervient dans trois secteurs : eaux et environnement, hygiène alimentaire, santé animale. Les équipes encadrées par des docteurs en chimie, vétérinaires, en biologie, traquent l'infiniment petit. Au total 120 personnes réalisent les contrôles sanitaires des eaux de consommation humaine et de loisirs, les analyses de piscines, vérifient les rejets des stations d'épuration, interviennent dans tous les secteurs agro-alimentaires de la Dordogne, des abattoirs à la distribution, effectuent des recherches du prion responsable de la vache folle ou de la tremblante. Le site abritait aussi le Satese, qui compte 18 agents. 
"Le laboratoire départemental travaille pour plus d’une centaine de collectivités dont les départements de la Gironde, de la Charente, la ville de Limoges, des établissements hospitaliers (Périgueux, à Bordeaux)  ou encore d’entreprises  (la Sobéval, Lactalis) ", explique le président du département qui promet de tout faire pour que la clientèle du laboratoire n’ait pas à souffrir des conséquences collatérales du sinistre. Le Département s’attache d’ores et déjà à trouver des solutions pour assurer la continuité de leur activité professionnelle. Nous mettrons tout en œuvre pour reconstruire dans les meilleurs délais cet outil remarquable, qui s’était imposé comme l’un des fleurons de l’analyse biologique à l’échelle nationale." Germinal Peiro et les équipes du laboratoire ont reçu depuis l'incendie, de nombreux messages de solidarité, des présidents des conseils départementaux voisins. D'autres laboratoires, ceux des Landes, de la Gironde, ont proposé leur aide.  Les analyses les plus urgentes pourraient être transférées vers les laboratoires des départements voisins ( Gironde, Landes), ou plus loin, en Bretagne ou à Paris.

 Des pistes pour repartir avant une reconstruction 

Si la partie chimie du site a été entièrement détruite, le département vétérinaire semble avoir été peu impacté à l'exception de la suie qui recouvre tout. "Une des pistes, mais il est encore tôt,  est de rédémarrer l'activité dans la partie qui n'a pas été ravagée par les flammes. Mais nous ne savons pas dans quel état sont les outils et les matériels pour effectuer les analyses," précise Laurent Rey, responsable de la partie analyse. Les locaux administratifs, les salles de réunion ou encore la cafétéria pourraient également être transformés en laboratoire afin de relancer au plus vite l’activité. Au vu du développement de l'activité qui  était financièrement excédentaire, le conseil départemental avait d'ores et déjà prévu une extension des locaux et venait d'acquérir un terrain à proximité. La construction du nouveau bâtiment n'était pas programmée avant plusieurs mois mais ce projet pourrait être revu dans sa forme et accéléré. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4682
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !