aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | En Dordogne, un afflux de candidats pour rejoindre la réserve opérationnelle

19/07/2016 | La Dordogne compte 230 réservistes opérationnels. Ils sont étudiants, salariés, retraités militaires ou non. Certains d'entre eux ont témoigné de leur engagement.

Une vingtaine de réservistes ont été reçus par la Préfète de la Dordogne

Dès le lendemain de l'attentat de Nice, les ministres de la Défense et de l'Intérieur ont appelé à la mobilisation des réservistes patriotes. L'objectif est de garnir les rangs de la réserve opérationnelle, pour soulager les forces de gendarmerie et de police. En Dordogne, on constate un afflux de candidats. Hier, la préfète de la Dordogne a souhaité mettre à l'honneur celles et ceux qui se sont engagés en renfort pour leur pays. Parmi eux, on trouve des retraités de la gendarmerie, "qui remettent le pied à l'étrier", des étudiants, des salariés. Ils témoignent de leurs motivations.

Ils et elles s'appellent Paul, Manon ou Léa et font partie de la réserve opérationnelle de la gendarmerie. me Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète de la Dordogne a souhaité les mettre à l'honneur en les recevant hier dans les grands salons de la préfecture, avec une vingtaine d'autres. Qui sont ils ? Pourquoi ont ils souhaité s'engager ?  Certains sont retraités de la gendarmerie ou de l'armée et ont voulu donner à nouveau de leur temps, d'autres sont salariés ou viennent tout juste d'avoir leur bacalauréat. A 26 ans, Paul travaille habituellement sur une plate-forme pétrolière. "Depuis mes 17 ans et demi, je fait partie de la réserve opérationnelle. C'est un choix et depuis que je travaille, je poursuis. Je suis affecté à la gendarmerie de Périgueux. Ce qui m'intéresse le plus, c'est venir en aide à la population. Avec mon employeur, je n'ai pas de souci. Je sers sur mes périodes de repas et ma compagne est plutôt fière de ma seconde activité." A 19 ans, Manon est étudiante en biologie. "Je souhaitais découvrir le métier, car plus tard, je souhaite travailler dans des missions de recherche scientifique pour la gendarmerie. A 19 ans, Léa est en fac de droit. " plus tard, j'aimerai accéder au concours de sous-officier de la gendarmerie. Salariée, Anais, 23 ans est engagée depuis 5 ans, “pour défendre notre pays, accepter les missions de défense nationale et renforcer les brigades”

S'engager dans la réserve, comment cela marche ?Pour intégrer la réserve, il faut avoir entre 17 et 30 ans, avoir satisfait aux obligations du service national et être jugé apte physiquement et moralement. Après une présentation des missions, les candidats rédigent une lettre de motivation qui servira de support à un entretien. Une visite médicale s’effectue au centre de formation de la gendarmerie, à Saint-Astier, ainsi qu’un test psycho-technique. Ce parcours réussi, les candidats suivent la formation  d'un mois à Saint-Astier. Ils apprennent à effectuer un contrôle, le tir, la réglementation, le secourisme, la déontologie. 32 volontaires terminent leur formation le 29 juillet et seront sur le terrain dès le mois d’août. Après  la formation, un certificat d’aptitude aux tirs leur est délivré, leur permettant d’être armés. Ils sont également assermentés et bénéficient du statut d’agent de police judiciaire adjoint. La Gendarmerie de la Dordogne enregistre actuellement un afflux de candidatures. "Nous avons reçu au cours du premier semestre une centaine de dossiers, tous ne sont pas retenus, à l'issue des tests et des examens médicaux, explique le commandant du groupement de gendarmerie de Dordogne. Une vingtaine de candidats se sont déjà manifestés depuis l’attentat de Nice. Une nouvelle session devrait être mise en place ce mois d’août. Chaque mission est rémunérée en fonction du nombre de jours et du grade. Pour des salariés qui souhaiteraient devenir réservistes, certaines entreprises passent des conventions avec la gendarmerie, sinon les interventions se font sur le temps de repos ou de congés. Le premier contrat, d’un an, est renouvelable pendant 5 ans.

La Dordogne compte 230 réservistes opérationnels, qui servent en moyenne vingt jours par an, certains jusqu’à une centaine de jours. Ils interviennent surtout en période estivale, avec une soixantaine de réservistes par jour. Après le 14 juillet, il a été décidé d’en ajouter une vingtaine pour le contrôle des axes routiers, gares et aéroports et la surveillance des manifestations, festivals ou autres.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
10421
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !