Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

  • 16/01/21 | L'Opéra National de Bordeaux annule 30 dates

    Lire

    En raison des « contraintes sanitaires persistantes », l'Opéra National de Bordeaux annule toutes ses dates jusqu'au 20 février et deux productions lyriques - Falstaff (6-14 mars) et Figures Humaines (17-20 juin). Les publics concernés par ces annulations seront contactés par l'ONB. L'institution tient tout de même à conserver le lien avec son public par le biais de captations de répétitions ou de publications sur les réseaux sociaux, en espérant pouvoir rouvrir le plus tôt possible.

  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, un centenaire de l'Armistice sous le signe de la jeunesse

11/11/2018 | Les cérémonies du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale se sont achevées dimanche à Périgueux avec la participation de 200 collégiens et lycéens.

Ce dimanche 11 novembre a clôturé les cérémonies du centenaire de la Grande Guerre, à Périgueux

A Périgueux comme dans toutes les communes de France, la population, toutes générations confondues, a été invitée par les préfets, les élus à se rassembler, à se souvenir de la souffrance des dix millions de combattants qui ont été envoyés dans de terribles combats. Plusieurs cérémonies ont été placées sous le signe de la jeunesse. En Dordogne, lycéens, collégiens, écoliers ont participé à ce devoir de mémoire. Certains nous livrent leur ressenti sur ce qui est à la fois une page de notre histoire et un appel à la vigilance face à la montée des nationalismes et des totalitarismes.

11 heures, ce dimanche 11 novembre 2018, toutes les cloches des églises de France ont sonné à toutes volées pendant 11 longues minutes, comme il y a cent ans. 11 novembre 1918, jour du cessez-le feu, les cloches  à raisonner dans toutes les communes de France meurtries par quatre longues années de combats, de privations, et de malheurs. Cette Guerre, rappelons le  a fait 1,4 million de morts, 740 000 invalides, 3 millions de blessés. "Ce jour là, les cloches avaient enfin cédé la place au toscin. Elles étaient à la fois le symbole d'un grand soulagement et l'espoir d'un monde nouveau sans guerre, aimait rapporter ma grand -mère, née dans ces toutes premières années du XXe siècle. Comme le précise, le poême de Jacques Hubert Frougier, "14-18, folie meutrière", par un beau jour d'été, sous un ciel bleu d'azur, le clairon a sonné pour la grande aventure, ils partirent faire la guerre, au nom de la patrie, ils étaient jeunes et fiers et la fleurs au fusil. Ce texte a été lu par des collégiens de clos Chassaing lors de la cérémonie départementale des 100 ans de l'Armistice sur l'Esplanade du souvenir à Périgueux.

La flamme du souvenir a été rallumée par les associations d'anciens combattants accompagnés de jeunesTravail de mémoire

En Dordogne, de nombreux collégiens ont réalisé un travail de mémoire autour de la Grande Guerre. Souvent ces recherches, réalisées avec les professeurs d'histoire ont débuté en 2014. Exemple, les collégiens de Clos Chassaing à Périgueux ont présenté une exposition, à partir d'objets, de documents et de photos, récoltés depuis quatre ans, ils ont monté un spectacle théâtral illustrant les trois jours qui ont précédé l'armistice. L'orchestre de la classe à horaires aménagés de musique de l'établissement a interprété les musiques et les chants de la cérémonie départementale, dont la "Marseillaise" sans la moindre fausse note. L'avant veille de ce 11 novembre, la préfète de la Dordogne avait présidé une première commémoration du centenaire  de l'armistice 14-18 à la cité scolaire de Bertran de Born à Périgueux en présence des autorités civiles et militaires.
L'établissement a perdu 139 anciens élèves tués entre 1914 et 1918 et un professeur. Cette cérémonie a été empreinte d'émotion au moment où les 140 noms de victimes ont été appelés par des lycéens des classes de première. Parmi ceux-ci, Iliana, 17 ans. "Nous n'avons pas encore étudié cette période en cours d'histoire. Mais c'est très important de se souvenir de ceux qui ont combattu pour faire de la France un pays libre. Je suis d'origine étrangère, je ne sais pas grand chose de cette époque. Mais la période récente des attentats est venue nous rappeler qu'il faut être vigilant pour l'avenir, une forme de guerre demeure possible. Dans son discours à la cité scolaire, Madame la Préfète, a rappelé l'importance de commémorer. "Commémorer, c'est ... transmettre une mémoire aux français, une mémoire dans sa complexité, son humanité, ses résonances avec notre société d'aujourd'hui"

La cérémonie à la cité scolaire Bertran de Born, où l'établissement a enregistré 140 anciens élèves et un professeur tué au combatUn symbole fort pour l'avenir

Dimanche matin, 200 collégiens et lycéens de clos Chassaing et Saint Joseph ont participé à cette commémoration, esplanade du Souvenir à Périgueux. Adolescents, ils ont accompagné les portes drapeaux, ont lu des textes et des poèmes, accompagné les autorités civiles et militaires lors des traditionnelles dépôts de gerbes. Parmi ces jeunes gens, Sophie Jambon élève de 1ère S au lycée Saint-Joseph. La jeune fille de 16 ans, s'est portée volontaire pour lire un texte.  "La première Guerre mondiale  m'intéresse et elle est inscrite dans mon histoire familiale. J'ai des origines russes. Des membres de ma famille étaient issues de la noblesse et n'ont pas participé au conflit, d'autres oui. De l'autre, j'ai un arrière grand-père boulanger qui a combattu et survécu. Dans mes ancêtres, j'ai eu des gens des deux côtés.  Aujourd'hui, c'est un moment important  de rassemblement et c'est à notre génération de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent pas." 

A Périgueux, les textes et poèmes lus par des lycéens, Sophie Jambon, 16 ansLe message du président de la République, lu ce dimanche dans toutes les communes de France fut à la fois un appel à se souvenir "de nos pollus, morts pour la France, des villages détruits de nos villes dévastées et également un appel à la vigilance . Car écrit -il " le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14-18, nous a appris la grande précarité de la paix. Nous savons avec quelle force, les nationalismes, les totalitarismes peuvent emporter les démocraties et mettre en péril l'idée même de civilisation. Nous savons que l'Europe Unie, forgée autour de la réconcilation de la France et de l'Allemagne, est un bien plus fragile que jamais." 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4110
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !