Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, un centenaire de l'Armistice sous le signe de la jeunesse

11/11/2018 | Les cérémonies du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale se sont achevées dimanche à Périgueux avec la participation de 200 collégiens et lycéens.

Ce dimanche 11 novembre a clôturé les cérémonies du centenaire de la Grande Guerre, à Périgueux

A Périgueux comme dans toutes les communes de France, la population, toutes générations confondues, a été invitée par les préfets, les élus à se rassembler, à se souvenir de la souffrance des dix millions de combattants qui ont été envoyés dans de terribles combats. Plusieurs cérémonies ont été placées sous le signe de la jeunesse. En Dordogne, lycéens, collégiens, écoliers ont participé à ce devoir de mémoire. Certains nous livrent leur ressenti sur ce qui est à la fois une page de notre histoire et un appel à la vigilance face à la montée des nationalismes et des totalitarismes.

11 heures, ce dimanche 11 novembre 2018, toutes les cloches des églises de France ont sonné à toutes volées pendant 11 longues minutes, comme il y a cent ans. 11 novembre 1918, jour du cessez-le feu, les cloches  à raisonner dans toutes les communes de France meurtries par quatre longues années de combats, de privations, et de malheurs. Cette Guerre, rappelons le  a fait 1,4 million de morts, 740 000 invalides, 3 millions de blessés. "Ce jour là, les cloches avaient enfin cédé la place au toscin. Elles étaient à la fois le symbole d'un grand soulagement et l'espoir d'un monde nouveau sans guerre, aimait rapporter ma grand -mère, née dans ces toutes premières années du XXe siècle. Comme le précise, le poême de Jacques Hubert Frougier, "14-18, folie meutrière", par un beau jour d'été, sous un ciel bleu d'azur, le clairon a sonné pour la grande aventure, ils partirent faire la guerre, au nom de la patrie, ils étaient jeunes et fiers et la fleurs au fusil. Ce texte a été lu par des collégiens de clos Chassaing lors de la cérémonie départementale des 100 ans de l'Armistice sur l'Esplanade du souvenir à Périgueux.

La flamme du souvenir a été rallumée par les associations d'anciens combattants accompagnés de jeunesTravail de mémoire

En Dordogne, de nombreux collégiens ont réalisé un travail de mémoire autour de la Grande Guerre. Souvent ces recherches, réalisées avec les professeurs d'histoire ont débuté en 2014. Exemple, les collégiens de Clos Chassaing à Périgueux ont présenté une exposition, à partir d'objets, de documents et de photos, récoltés depuis quatre ans, ils ont monté un spectacle théâtral illustrant les trois jours qui ont précédé l'armistice. L'orchestre de la classe à horaires aménagés de musique de l'établissement a interprété les musiques et les chants de la cérémonie départementale, dont la "Marseillaise" sans la moindre fausse note. L'avant veille de ce 11 novembre, la préfète de la Dordogne avait présidé une première commémoration du centenaire  de l'armistice 14-18 à la cité scolaire de Bertran de Born à Périgueux en présence des autorités civiles et militaires.
L'établissement a perdu 139 anciens élèves tués entre 1914 et 1918 et un professeur. Cette cérémonie a été empreinte d'émotion au moment où les 140 noms de victimes ont été appelés par des lycéens des classes de première. Parmi ceux-ci, Iliana, 17 ans. "Nous n'avons pas encore étudié cette période en cours d'histoire. Mais c'est très important de se souvenir de ceux qui ont combattu pour faire de la France un pays libre. Je suis d'origine étrangère, je ne sais pas grand chose de cette époque. Mais la période récente des attentats est venue nous rappeler qu'il faut être vigilant pour l'avenir, une forme de guerre demeure possible. Dans son discours à la cité scolaire, Madame la Préfète, a rappelé l'importance de commémorer. "Commémorer, c'est ... transmettre une mémoire aux français, une mémoire dans sa complexité, son humanité, ses résonances avec notre société d'aujourd'hui"

La cérémonie à la cité scolaire Bertran de Born, où l'établissement a enregistré 140 anciens élèves et un professeur tué au combatUn symbole fort pour l'avenir

Dimanche matin, 200 collégiens et lycéens de clos Chassaing et Saint Joseph ont participé à cette commémoration, esplanade du Souvenir à Périgueux. Adolescents, ils ont accompagné les portes drapeaux, ont lu des textes et des poèmes, accompagné les autorités civiles et militaires lors des traditionnelles dépôts de gerbes. Parmi ces jeunes gens, Sophie Jambon élève de 1ère S au lycée Saint-Joseph. La jeune fille de 16 ans, s'est portée volontaire pour lire un texte.  "La première Guerre mondiale  m'intéresse et elle est inscrite dans mon histoire familiale. J'ai des origines russes. Des membres de ma famille étaient issues de la noblesse et n'ont pas participé au conflit, d'autres oui. De l'autre, j'ai un arrière grand-père boulanger qui a combattu et survécu. Dans mes ancêtres, j'ai eu des gens des deux côtés.  Aujourd'hui, c'est un moment important  de rassemblement et c'est à notre génération de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent pas." 

A Périgueux, les textes et poèmes lus par des lycéens, Sophie Jambon, 16 ansLe message du président de la République, lu ce dimanche dans toutes les communes de France fut à la fois un appel à se souvenir "de nos pollus, morts pour la France, des villages détruits de nos villes dévastées et également un appel à la vigilance . Car écrit -il " le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14-18, nous a appris la grande précarité de la paix. Nous savons avec quelle force, les nationalismes, les totalitarismes peuvent emporter les démocraties et mettre en péril l'idée même de civilisation. Nous savons que l'Europe Unie, forgée autour de la réconcilation de la France et de l'Allemagne, est un bien plus fragile que jamais." 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4247
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !