Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/19 | Compteur Linky : Bordeaux rend son verdict

    Lire

    206 plaignants attendaient avec impatience le verdict. Ce mardi 23 avril, le juge des référés du Tribunal de Grande instance de Bordeaux a rejeté la demande de ces opposants à l'installation du compteur Linky à leur domicile. 13 d'entre eux, dotés d'un certificat médical attestant d'une hypersensibilité électromagnétique, ont obtenu d'Enedis la pose d'un "filtre" protecteur dans les deux mois. Pour Pierre Hurmic, l'avocat des 206 plaignants (et élu local EELV), c'est "une première brèche timide". Enedis a quinze jours pour faire appel de la décision. C'est la deuxième décision de ce type après celle de Toulouse fin mars.

  • 23/04/19 | SNCF Réseau s'engage pour la biodiversité !

    Lire

    SCNF Réseau et la Fédération Régionale des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine ont signé courant mars une convention de partenariat pour contribuer à la préservation de la biodiversité autour de la problématique de la divagation de la faune sauvage sur les voies. Objectifs : favoriser le dialogue, partager connaissances et pratiques et réunir les compétences pour œuvrer à la préservation des biotopes. La coopération, lancée à l’automne 2018, organisera différentes actions à l’échelle locale.

  • 23/04/19 | Lascaux, l'exposition universelle à Munich

    Lire

    Lascaux l’Exposition Internationale est présentée à l’Olympiapark de Munich jusqu’au 8 septembre. C’est au cœur du Parc olympique de Munich qu’ont été installés les cinq fac-similés qui reproduisent grandeur nature les parois de la « nef » de Lascaux et les conditions de travail des artistes de l’époque. L’exposition offre une expérience interactive avec une découverte de l’évolution des œuvres et une iconographie autour de la découverte de la grotte. 150 000 visiteurs sont attendus.

  • 23/04/19 | Grande America : le robot sous-marin confirme les premières estimations

    Lire

    Le robot sous-marin ROV du navire spécialisé norvégien Island Pride a inspecté ces dernières semaines l'épave du Grande America coulé à 4600 m de fond. Les investigations confirment que, malgré l'intégrité de l'épave, "plusieurs fuites légères d’hydrocarbures s’échappaient par les évents de dégagement d’air sur certains ballasts d’eau de mer du navire, en provenance de ses soutes à carburant", selon la préfecture. Le ROV a obturé ces failles jusqu'au 16 avril puis vérifié l'étanchéité des travaux.

  • 23/04/19 | Elections européennes : David Labiche investit sur la liste Les Républicains

    Lire

    La commission nationale d'investiture des Républicains a désigné l'adjoint au maire de Chatelaillon-Plage David Labiche pour représenter la Charente-Maritime au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Il est en 29e position sur la liste des Européennes conduite par François-Xavier Bellamy. David Labiche recevra Nadine Morano le 24 avril à Royan pour une visite du port suivie d'une réunion publique à l'espace Cordouan à 19h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, un centenaire de l'Armistice sous le signe de la jeunesse

11/11/2018 | Les cérémonies du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale se sont achevées dimanche à Périgueux avec la participation de 200 collégiens et lycéens.

Ce dimanche 11 novembre a clôturé les cérémonies du centenaire de la Grande Guerre, à Périgueux

A Périgueux comme dans toutes les communes de France, la population, toutes générations confondues, a été invitée par les préfets, les élus à se rassembler, à se souvenir de la souffrance des dix millions de combattants qui ont été envoyés dans de terribles combats. Plusieurs cérémonies ont été placées sous le signe de la jeunesse. En Dordogne, lycéens, collégiens, écoliers ont participé à ce devoir de mémoire. Certains nous livrent leur ressenti sur ce qui est à la fois une page de notre histoire et un appel à la vigilance face à la montée des nationalismes et des totalitarismes.

11 heures, ce dimanche 11 novembre 2018, toutes les cloches des églises de France ont sonné à toutes volées pendant 11 longues minutes, comme il y a cent ans. 11 novembre 1918, jour du cessez-le feu, les cloches  à raisonner dans toutes les communes de France meurtries par quatre longues années de combats, de privations, et de malheurs. Cette Guerre, rappelons le  a fait 1,4 million de morts, 740 000 invalides, 3 millions de blessés. "Ce jour là, les cloches avaient enfin cédé la place au toscin. Elles étaient à la fois le symbole d'un grand soulagement et l'espoir d'un monde nouveau sans guerre, aimait rapporter ma grand -mère, née dans ces toutes premières années du XXe siècle. Comme le précise, le poême de Jacques Hubert Frougier, "14-18, folie meutrière", par un beau jour d'été, sous un ciel bleu d'azur, le clairon a sonné pour la grande aventure, ils partirent faire la guerre, au nom de la patrie, ils étaient jeunes et fiers et la fleurs au fusil. Ce texte a été lu par des collégiens de clos Chassaing lors de la cérémonie départementale des 100 ans de l'Armistice sur l'Esplanade du souvenir à Périgueux.

La flamme du souvenir a été rallumée par les associations d'anciens combattants accompagnés de jeunesTravail de mémoire

En Dordogne, de nombreux collégiens ont réalisé un travail de mémoire autour de la Grande Guerre. Souvent ces recherches, réalisées avec les professeurs d'histoire ont débuté en 2014. Exemple, les collégiens de Clos Chassaing à Périgueux ont présenté une exposition, à partir d'objets, de documents et de photos, récoltés depuis quatre ans, ils ont monté un spectacle théâtral illustrant les trois jours qui ont précédé l'armistice. L'orchestre de la classe à horaires aménagés de musique de l'établissement a interprété les musiques et les chants de la cérémonie départementale, dont la "Marseillaise" sans la moindre fausse note. L'avant veille de ce 11 novembre, la préfète de la Dordogne avait présidé une première commémoration du centenaire  de l'armistice 14-18 à la cité scolaire de Bertran de Born à Périgueux en présence des autorités civiles et militaires.
L'établissement a perdu 139 anciens élèves tués entre 1914 et 1918 et un professeur. Cette cérémonie a été empreinte d'émotion au moment où les 140 noms de victimes ont été appelés par des lycéens des classes de première. Parmi ceux-ci, Iliana, 17 ans. "Nous n'avons pas encore étudié cette période en cours d'histoire. Mais c'est très important de se souvenir de ceux qui ont combattu pour faire de la France un pays libre. Je suis d'origine étrangère, je ne sais pas grand chose de cette époque. Mais la période récente des attentats est venue nous rappeler qu'il faut être vigilant pour l'avenir, une forme de guerre demeure possible. Dans son discours à la cité scolaire, Madame la Préfète, a rappelé l'importance de commémorer. "Commémorer, c'est ... transmettre une mémoire aux français, une mémoire dans sa complexité, son humanité, ses résonances avec notre société d'aujourd'hui"

La cérémonie à la cité scolaire Bertran de Born, où l'établissement a enregistré 140 anciens élèves et un professeur tué au combatUn symbole fort pour l'avenir

Dimanche matin, 200 collégiens et lycéens de clos Chassaing et Saint Joseph ont participé à cette commémoration, esplanade du Souvenir à Périgueux. Adolescents, ils ont accompagné les portes drapeaux, ont lu des textes et des poèmes, accompagné les autorités civiles et militaires lors des traditionnelles dépôts de gerbes. Parmi ces jeunes gens, Sophie Jambon élève de 1ère S au lycée Saint-Joseph. La jeune fille de 16 ans, s'est portée volontaire pour lire un texte.  "La première Guerre mondiale  m'intéresse et elle est inscrite dans mon histoire familiale. J'ai des origines russes. Des membres de ma famille étaient issues de la noblesse et n'ont pas participé au conflit, d'autres oui. De l'autre, j'ai un arrière grand-père boulanger qui a combattu et survécu. Dans mes ancêtres, j'ai eu des gens des deux côtés.  Aujourd'hui, c'est un moment important  de rassemblement et c'est à notre génération de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent pas." 

A Périgueux, les textes et poèmes lus par des lycéens, Sophie Jambon, 16 ansLe message du président de la République, lu ce dimanche dans toutes les communes de France fut à la fois un appel à se souvenir "de nos pollus, morts pour la France, des villages détruits de nos villes dévastées et également un appel à la vigilance . Car écrit -il " le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14-18, nous a appris la grande précarité de la paix. Nous savons avec quelle force, les nationalismes, les totalitarismes peuvent emporter les démocraties et mettre en péril l'idée même de civilisation. Nous savons que l'Europe Unie, forgée autour de la réconcilation de la France et de l'Allemagne, est un bien plus fragile que jamais." 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2804
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !