Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/08/20 | Des chèques pour les Vélos à Assistance Electriques à Poitiers

    Lire

    Les habitants souhaitant acquérir un vélo à assistance électrique peuvent continuer de bénéficier d’une aide de Grand Poitiers grâce aux nouveaux chèques VAE. Il permet d’avoir une réduction de 25 % du coût d’achat TTC à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site de la Communauté Urbaine et d’avoir plus de 18 ans. Un seul chèque peut être distribué par ménage.

  • 07/08/20 | La restauration des vitraux de l’église Saint-Jacques de Pau touche à sa fin

    Lire

    L’église Saint-Jacques de Pau devrait bientôt voir le bout des travaux de restauration visant à remettre en état ses 28 verrières. Commencée en octobre 2019, la rénovation des vitraux menée par l’atelier Dupuy se terminera à l’été 2020. La souscription populaire visant à financer une partie des travaux a, pour l’instant, permis de récolter près de 35 000 euros.

  • 07/08/20 | Lac du Cébron : reprise des animations dominicales

    Lire

    Le lac du Cébron reprend ses animations hebdomadaires tous les dimanches à 14h30. Les visiteurs seront invités à découvrir la richesse du patrimoine ornithologique de ce refuge où évoluent une multitude d’oiseaux. Les animateurs des associations d'éducation à l'environnement du département proposeront plusieurs animations centrées sur une espèce.

  • 06/08/20 | Une cartographie interactive pour prévoir sa randonnée dans Les Landes

    Lire

    Le Conseil départemental des Landes a mis en ligne une cartographie pour les fans de balades. Grâce à cette carte interactive, il est désormais possible de préparer en quelques clics sa randonnée à pied, à vélo ou à cheval. Sur ce plan, le Département des Landes propose ses 3 500 km d’itinéraires inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée et près de 2 500 km d’itinéraires cyclables. Rendez-vous sur le site rando.landes.fr.

  • 06/08/20 | La Région soutient les initiatives collectives de formation, exemple à Pau

    Lire

    L'école Simplon, portée par l'entreprise Step, est dédiée à la formation de profils sous-représentés dans le secteur du numérique : femmes, seniors, personnes issues de quartier prioritaires, ruraux ainsi que des personnes handicapées ou étrangères. L'épisode du Covid-19 a pour elle été l'occasion de mettre en place de manière accélérée une formation à distance modélisée en amont, et souligner la nécessité d'outils et méthodes d'enseignements continus dégagés des problématiques de distance. Pour y répondre, l'entreprise est soutenu à hauteur de 70 000 € par la Région.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, un "effet Brexit" pour les demandes de nationalité française

18/12/2019 | Le département de la Dordogne compte 121 nouveaux Français, parmi eux de nombreux Britanniques qui ont fait ce choix. La cérémonie a eu lieu mardi à la préfecture.

62 Britanniques vivant en Dordogne ont obtenu la nationalité française

Depuis la précédente cérémonie, le 13 mars dernier, 121 hommes et femmes sont devenus Français en Dordogne : 88 personnes par décret de naturalisation et 33 personnes ont acquis la nationalité française par mariage. Parmi eux, la moitié est originaire du Royaume Uni, des couples, des familles entières qui ont fait ce choix. La cérémonie qui a eu lieu hier dans les salons la Préfecture a forcément quelque chose d'émouvant pour ces hommes et femmes, issues de 24 nationalités différentes. Pour beaucoup, cette naturalisation est l'aboutissement d'un long parcours personnel, parfois douloureux.

Il y avait foule mardi après midi dans les grands salons de la préfecture de la Dordogne à l'occasion de la "cérémonie d'accueil" dans la nationalité française.  En ouverture, le préfet Frédéric Périssat, avait convié une classe de quatrième à lire des textes inspirés du livre "ils sont devenus Français"  publié dans la collection Points au Seuil. A travers leur lecture, ces collègiens ont évoqué les parcours de vie d'Emile Zola, de Guillaume Appollinaire, de Marie Curie, de Samuel Badinter (le père de Robert Badinter), de Romain Gary.
Pour des hommes et des femmes qui attendent souvent cette naturalisation depuis de nombreuses années, la cérémonie est très émouvante.  Parmi eux, il y avait 62 personnes originaires du Royaume -Uni. Des retraités, des couples, des familles entières ont choisi la France. Parmi elles, Antony et Sonia Newell , accompagnés pour l'occasion de leur plus jeune fils Ollie, né à Bergerac et collègien à Mussidan. "Mon mari étant plus jeune avait séjourné plusieurs fois en France pour les vacances. Notre arrivée à Saint- Front- de- Pradoux fait suite à un drame familial. Nous sommes arrivés en 2005. Pour nous à ce moment là, il était important de changer de vie, d'ouvrir un nouveau chapitre loin de Londres, témoigne Sonia Newell. 
Le couple avec ses deux enfants s'installent alors en Dordogne :  Antony gère les  deux gîtes du couple. Sonia a une activité de commercante. Ollie naîtra en 2006 à Bergerac. "Avant j'étais plutôt fière d'être Britannique. Aujourd'hui, je ne me reconnais plus dans mon pays d'origine, les changements dans la société britannique sont  profonds. Notre vie, elle est ici. Nous sommes parfaitement intégrés. Nos amis sont Français et nous participons à la vie associative de la commune. Notre fils aîné et notre fille ont fait toute leur scolarité en Dordogne. Nous voulions partager ce moment avec Ollie : il figure dans le décret de naturalisation.  Notre autre fils de 21 ans est devenu Français juste après sa majorité, il vit actuellement  à Toulouse.

Une suite logique

Cette demande de nationalité française est suite logique de notre parcours de vie,  une façon pour nous d'ouvrir une nouvelle page. Le Brexit n'est  sans doute pas étranger à notre décision. Personnellement je me sens profondément européenne. Il nous a fait nous interroger, surtout que mes parents, qui vivent en Angleterre, ont voté pour le Brexit. Nous avons une fille âgée de 19 ans, qui fait ses études en Angleterre : elle n'a pas pu demander la nationalité française. Il subiste de nombreuses interrogations autour du Brexit. Est ce que nous devrions accomplir de nouvelles formalités pour se rendre au Royaume-Uni à l'avenir ? Pour Sonia, cette naturalisation est aussi une façon d'être citoyenne française à part entière : " désormais nous pourrons voter pour toutes les élections et je suis candidate aux prochaines municipales." Le couple a mis trois ans et demi pour faire aboutir leur démarche. "C'est une procédure assez longue, où tous les éléments de notre vie sont décortiqués précise Antony Newell. L'obtention de la nationalité française est aussi l'aboutissement de belles histoires 
 Ahmad Jobrul Hasan  est arrivé en France et en Dordogne en 2010 en tant que jeune réfugié
Ahmad Jobrul Hasan, est originaire du Bangladesh. Il est arrivé en Dordone en 2010 comme jeune réfugié. Pris en charge par l'aide sociale à l'enfance, il a pu se former au métier de cuisinier, grâce à son maître d'apprentissage périgourdin qui l'a toujours soutenu. Il a été sacré meilleur apprenti de Dordogne et a décroché une médaille d'argent en finale régionale.  Aujourd'hui, il a ouvert un restaurant à Limoges et emploie cinq personnes. Soulagé et très heureux, il repart avec ses précieux documents qui font de lui un citoyen français. 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4490
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !