Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Dordogne, une rentrée scolaire avec ses nouveautés et sa sécurité

02/09/2016 | Des mesures de sécurité renforcées seront prises pour la rentrée scolaire et des patrouilles seront déployées toute l'année compte tenu de la menace terroriste.

30593 élèves ont effectué leur rentrée en Dordogne dans le 1er degré. ici dans une école de l'agglomération périgourdine.

Un peu plus de 56 000 élèves effectuent leur rentrée en Dordogne ces deux jours. Le premier degré enregistre une baisse de démographie scolaire, en particulier sur les zones rurales du département. Un effort est aussi réalisé sur la scolarisation des moins de 3 ans en milieu rural. Malgré cette diminution, le nombre d'enseignants a progressé. Cette rentrée scolaire est marquée par la réforme du collège, la mise en place des nouveaux programmes et la culture de la sécurité qui devra désormais être mise en place dans tous les établissements en raison du risque attentat jugé élevé.

Ce jeudi 1er septembre, la plupart des élèves ont retrouvé le chemin des écoles, collèges et lycées. Certains le feront aujourd'hui. Réforme du collège, nouveaux programmes du CP à la 3e, bulletin numérique, brevet rénové (avec notamment une part de contrôle continu) : pour la dernière rentrée du quinquennat, élèves et enseignants devront intégrer de nombreux changements. En Dordogne, ils sont 56300 élèves à effectuer leur rentrée : on observe une baisse d'effectif dans le premier degré et une très légère progression dans le second degré. "Le nombre de moyens a été maintenu et même renforcé avec 4 postes de plus dans le premier degré. L'effectif des professeurs remplaçants est également en place, a précisé Jacqueline Orlay, directrice des services départementaux de l'Education nationale. 
Cette rentrée prévoit moult changements, dont plusieurs ont été contestés par la communauté éducative pour différentes raisons : des nouveaux programmes, l’apprentissage d’une seconde langue en 5e, disparition de certaines classes bilangues, l’instauration d’un accompagnement personnalisé (AP) pour les élèves, la mise en place d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et une initiation de tous les collégiens aux langues et cultures de l’Antiquité. "C'est dans ce cadre de cette initiation que pourront être proposés le latin ou le grec aux élèves," précise Bruno Brevet, secrétaire général. Autre nouveauté, le diplôme national du brevet change à la session de juin 2017 : il prend en compte un contrôle continu et comporte dans le contrôle final trois épreuves écrites : français, histoire géographie - mathématiques sciences et vie de la terre, chimie - une épreuve orale sur un des projets menés dans le cadre des EPI et une épreuve sur le parcours citoyen ou d'éducation artistique. 

"Inculquer une culture de la sécurité" Cette rentrée est également marquée par un renforcement de la sécurité suite aux attentats qui ont touché la France. 3.000 réservistes seront mobilisés devant les établissements, en ce jour de rentrée, et des patrouilles mobiles auront lieu toute l'année. Et dans chaque établissement, des mesures propres doivent aussi être mises en place. En effet, les attentats de cet été ont accru la volonté des dirigeants politiques d'affirmer la nécessité de protection des communautés éducatives, de rassurer les parents. Trois jours avant la rentrée, Anne-Gaelle Beaudouin Clerc, la préfète a souligné l'état d'esprit de ces mesures de protection : «Ce que nous souhaitons, c'est inculquer une culture de la sécurité de façon durable. Et elle parle d'une « meilleure articulation entre les établissements scolaires et les forces de sécurité ». Sur le terrain, cela se traduit par des patrouilles renforcées, des mesures prises par les chefs d'établissements allant du contrôle des entrées et des sorties à la fouille des sacs,  à l'interdiction des voitures de stationner devant les écoles,et les lycées, à l'actualisation des plans de mise en sûreté  En Dordogne, on dénombre 19 lycées, 38 collèges, 414 écoles  et 21 établissements privés.  75 % ont leur plan à jour. Les élèves et les équipes éducatives devront réaliser dans l'année scolaire trois exercices permettant de tester les réactions de chacun, notamment en cas d'intrusion. Le premier exercice de ce type doit intervenir avant les vacances de la Toussaint.  Les élèves de troisième se formeront  aussi aux gestes de premiers secours.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4367
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !