Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

  • 16/01/21 | L'Opéra National de Bordeaux annule 30 dates

    Lire

    En raison des « contraintes sanitaires persistantes », l'Opéra National de Bordeaux annule toutes ses dates jusqu'au 20 février et deux productions lyriques - Falstaff (6-14 mars) et Figures Humaines (17-20 juin). Les publics concernés par ces annulations seront contactés par l'ONB. L'institution tient tout de même à conserver le lien avec son public par le biais de captations de répétitions ou de publications sur les réseaux sociaux, en espérant pouvoir rouvrir le plus tôt possible.

  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Haute-Vienne, les établissements hospitaliers anticipent la progression de la pandémie

05/11/2020 |

En Haute-Vienne, les établissements hospitaliers anticipent la progression de la pandémie

Face à la seconde vague de Covid 19, le CHU de Limoges, la polyclinique ainsi que les centres hospitaliers de proximité ont commencé à mettre en place de nouvelles organisations en ouvrant des unités et en prévoyant d’augmenter le nombre de lits dédiés si la situation sanitaire venait à se dégrader. Actuellement, 134 patients sont hospitalisés en Haute-Vienne dont 93 au CHU mais des déprogrammations massives d’interventions ne sont pas envisagées.

En Haute-Vienne, la dégradation est plus marquée depuis la deuxième quinzaine d’octobre et les chiffres dévoilés par François Négrier, directeur départemental de l’ARS sont à la hauteur de l’inquiétude. « Le taux d’incidence a été multiplié par quatre dans la population générale en octobre avec 371,9 cas pour 100 000 habitants. Une embellie s’amorce avec 336,6 à J-3/J-9 mais c’est très fragile, nous ne pouvons pas dire si ce mouvement va s’inscrire dans la durée. Chez les plus de 65 ans, ce taux tombe à 218,8 en légère amélioration. Quant au taux de positivité, il atteint 16,1 % pour la population générale et 15,7 % chez les plus de 65 ans. »

La capacité à tester a fortement progressé ces dernières semaines avec actuellement, 8.000 tests effectués en moyenne par semaine et 200 personnes positives détectées par jour.

Le mois dernier, la Haute-Vienne arrivait en seconde position des départements les plus touchés de Nouvelle-Aquitaine derrière Pyrénées Atlantiques, le plus touché encore avec un taux d’incidence de 500 et un taux de positivité de 18,2 %. Aujourd’hui, un regroupement des autres départements s’opère avec toujours des écarts, par exemple, le taux de positivité est de 10,2 % en Charente-Maritime et le taux d’incidence reste très élevé en Creuse chez les personnes âgées. Le nombre de passages dans les services d’urgences progresse de même que les consultations de SOS Médecins pour suspicion de Covid (+8 %).

134 personnes hospitalisées pour Covid

En Haute-Vienne, 134 patients sont hospitalisés dont 7 en réanimation (deux en provenance de Lyon) et huit clusters sont identifiés en structures sanitaires et médico-sociales. Depuis le début de la pandémie, 55 décès ont été enregistrés. « La situation est plus marquée sur la deuxième vague avec 32 décès à savoir, 11 en septembre, 18 en octobre et 3 ce mois-ci » précise-t-il.

Au CHU de Limoges, le plan blanc a été déclenché depuis plus d’une semaine pour répondre à une situation tendue. Aujourd’hui, 93 patients sont pris en charge, la plupart en hospitalisation conventionnelle et SSR. « Le CHU n’est pas saturé, la situation est maîtrisée car nous anticipons une évolution que nous attendons encore plus importante que celle d’aujourd’hui assure Jean-François Lefèbvre, le directeur, elle diffère de celle du printemps car la région avait été épargnée. Au plus haut, nous avions eu 75 patients hospitalisés et nous n’étions pas en tension. Beaucoup d’activités avaient été déprogrammées par l’hôpital suite au confinement et nous sommes encore en train d’opérer des patients de cette période. Aujourd’hui, il faut combiner l’activité Covid qui augmente et non Covid qui reste importante depuis cet été. Cependant, le plan blanc ne remet pas en cause nos activités d’urgence.»

Les soins ne sont pas remis en cause pour les patients traités en neuro-vasculaire, cancérologie, cardiologie, chirurgie cardio-thoracique vasculaire, pédiatrie et maternité, l’activité de greffes rénales se poursuivant également. Des unités Covid dédiées séparées des autres services ont été créées dont  une de 15 lits au 3ème étage de Dupuytren 1, comme au printemps, et 8 lits en réanimation. Une nouvelle organisation est donc mise en place pour s’inscrire dans la durée. « Cette situation va durer des mois et nous nous organisons en conséquence notamment au niveau des ressources humaines car l’encadrement soignant dans les unités Covid est deux fois plus important avec une infirmière pour six lits. Des personnels sont donc redéployés en fermant des lits de certains services. »

Jusqu’à 150 lits Covid au CHU de Limoges

Pour renforcer les équipes, certains personnels travaillent également davantage en prenant en charge plus de lits, par exemple, l’équipe de réanimation fait fonctionner une deuxième réa à effectif constant. Actuellement, 8 % des capacités du CHU sont dédiés à des unités Covid, la direction a prévu d’atteindre 15 % si nécessaire. « Nous avons déjà identifié les lieux et les organisations pour assumer cette prise en charge pouvant aller jusqu’à 150 lits dédiés Covid en complément des autres services de l’hôpital où les prises en charge indiquées plus haut ne seront jamais remises en cause » assure le directeur.

Une école d’application de 1 500 m² a été ouverte au printemps dans les locaux du CHU pour former les personnels à la prise en charge de ces nouveaux patients, particulièrement en réanimation. Plus de 1 500 soignants ont déjà été formés et l’école ne désemplit pas. En outre, des déprogrammations massives d’interventions ne sont sont pas prévues. « Elles seront envisagées de manière progressive, proportionnée et adaptée au taux épidémique de chaque département en concertation avec les établissements hospitaliers » précise le directeur départemental de l’ARS.

Le laboratoire du CHU doit aussi gérer l’afflux de tests, soit 700 à 1 000 réalisés chaque jour la semaine dernière. « Nous recevons les prélèvements du centre de dépistage, de notre unité mobile, des établissements du groupement hospitalier territorial et des patients hospitalisés détaille le Dr Sylvie Rogez, virologue, depuis septembre nous venons en aide au CHU d’Agen qui nous envoie 200 tests par jour. » Quatre tests différents sont appliqués, semi-automatiques ou manuels, pour avoir une réponse en une heure pour les plus rapides, en 24 h voire en 48 h actuellement vu leur nombre croissant. Des étudiants sont venus en renfort pour communiquer les résultats aux patients par téléphone.

Des unités Covid ouvertes ailleurs

En plus des 93 patients hospitalisés au CHU, la polyclinique de Limoges et d’autres hôpitaux de proximité reçoivent également des patients positifs. A la polyclinique de Limoges, le plan blanc a été activé le 23 octobre. Une unité Covid de 15 lits est opérationnelle depuis un mois, cinq patients Covid sont hospitalisés, l’établissement accueille aussi des patients en gériatrie provenant du CHU non positifs. « L’objectif est de concilier les activités programmées et les urgences avec cette nouvelle unité qui est appelée à monter à 30 si besoin précise Thomas Roux, co-directeur, nous sommes obligés de fermer des lits en hospitalisation conventionnelle avec une baisse de l’activité d’environ 20 % en médecine et chirurgie pour augmenter nos capacités de cette unité . » Toutefois, le personnel commence à être à son tour touché par la pandémie. « Une vingtaine de personnels soignants ont été testés positifs et cela s’accélère depuis trois jours ajoute Cécile Blanc, co-directeur ce n’était pas le cas au printemps. » Le dépistage systématique s’accélère également sur les patients fragiles.

A l’hôpital de Saint-Junien, huit patients Covid sont soignés et un cluster de 24 résidents malades a été détecté la semaine dernière dans l’unité de soins longue durée. « Dix lits sont réservés aux patients positifs et l’objectif est de doubler si besoin assure David Jourdan, directeur délégué. »

A Saint-Yrieix-la-Perche, l’hôpital soutient aussi le CHU en prenant en charge 13 patients ainsi que six résidents de l‘EHPAD de Ladignac-le-Long, le plus important cluster du département avec 56 cas positifs, trois sont décédés. « Dix-sept lits sont dédiés aux patients Covid et nous pourrons monter jusqu’à 24 si nécessaire » assure Cyrille Harmel, directeur délégué. De plus, deux lits sont disponibles à l’hôpital de Saint-Léonard de Noblat et de Bellac avec la possibilité d’en ouvrir davantage si le nombre de personnes dépistées positives venait à augmenter.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : CHU Limoges

Partager sur Facebook
Vu par vous
2946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !