aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | En Lot-et-Garonne, recherche parrain désespérément ...

29/05/2013 | Trouver des parrains à des enfants issus de familles isolées : tel est l'objectif de la structure lot-et-garonnaise « Mon parrain, ma marraine et moi »

Paul Chollet et Nicole Cordier-Rivals

Depuis 6 ans, la structure lot-et-garonnaise « mon parrain, ma marraine et moi » a réussi à trouver une dizaine de parrains à des enfants issus de familles monoparentales et/ou isolées. Une relation qui permet à l'enfant de s'épanouir, de trouver des repères et de conforter son assise pour s'insérer dans la société. Les parrains s'engagent à accueillir au moins une fois par mois leur filleul. Pour parler de cette initiative, rencontre avec deux bénévoles retraités et passionnés, Nicole Cordier-Rivals, assistante sociale et le docteur Paul Chollet, pédiatre...

@qui ! : Comment est née « Mon parrain, ma marraine et moi » en Lot-et-Garonne ?
Nicole Cordier-Rivals : Il y a 6 ans de cela, nous nous sommes rendues compte avec une amie, directrice d'un centre d'hébergement et de réinsertion sociale, que nous étions de plus en plus confrontées à des mamans seules et des parents isolés. Des familles ayant des enfants qui n'étaient jamais invités et donc qui ne possédaient pas de repères à l'extérieur de leur maison. Nous connaissions le concept de parrain et de marraine. Le problème c'est qu'il n'en existait pas en Lot-et-Garonne. Nous avons donc décidé de créer une structure ayant pour but de trouver des familles qui accueilleraient bénévolement, de temps en temps et dans la durée, un enfant, sans toutefois être un parent de substitution.

@ ! : Quel profil doivent avoir ces familles pour accueillir un enfant ?
Paul Chollet : Il n'y a pas de profil particulier. Simplement, il faut avoir une disponibilité et une capacité d'accueil pour recevoir un enfant au moins une fois par mois. L'enfant est toujours à la recherche d'un ailleurs, de repères et lorsqu'on lui permet d'ouvrir ses horizons, on lui conforte ses assises. On lui permet de s’épanouir d'avantage et de s'insérer dans la société. Notre action s'adresse donc particulièrement à des familles isolées.
N. C-R : Le parrain peut être célibataire. En couple. Avec un enfant ou plusieurs.

@! : Que doit faire le parrain envers l'enfant ?
N. C-R : L'enfant accueilli fait partie de la famille, comme un neveu ou un petit-fils. Certains parrains accueillent leur filleul un week-end par mois, deux week-ends par mois, la journée du mercredi ou en vacances. Chaque parrainage est différent. C'est selon la disponibilité du parrain et l'entente avec le parent. Cette nouvelle relation fait beaucoup de bien à l'enfant mais aussi aux familles. Ça met de la vie dans la maison pour certains grands-parents, par exemple, qui habitent loin de leurs petits-enfants.

@! : Quelle place occupe votre structure dans la relation parrain-filleul-parent ?
P. C : Nous accompagnons ce parrainage en fonction de son évolution. Nous sommes présents à chaque fois que nous sommes contactés. Mais peu à peu les relations de confiance s'enracinent et le parrainage marche pratiquement tout seul.

@! : Certains parrainages ont-ils du être arrêtés ?
N C-R : Malheureusement, oui. Des parrains qui déménagent, d'autres qui se séparent ou des malentendus entre les parents et les parrains. Dans ces moments-là, notre structure leur vient en aide, les accompagne et les entoure. Aussi, nous expliquons les raisons de l'arrêt du parrainage à l'enfant, car c'est un deuil à faire pour lui ' ma marraine ne m'invite plus, que se passe-t-il ?'. Nous sommes donc vigilants à bien expliquer à l'enfant qu'il n'y est pour rien.

@! : Quels sont les parrainages qui vous ont le plus marqués ?
P. C : Nous avons fait parrainer, à la demande d'une maman, un enfant triplé, Tania. Grâce à ce parrainage, Tania s'est individualisée. Elle est sortie du fusionnel pour se construire elle-même. Et, du coup, aujourd'hui, la maman nous demande un parrainage pour les deux autres enfants... !
« Mon parrain, ma marraine et moi » / 05.53.47.03.61 / 41 blvd Édouard Lacour 47000 Agen / parrainage47@orange.fr.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
531
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !