Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Nouvelle-Aquitaine, le niveau de sûreté nucléaire est « satisfaisant » selon l’ASN

06/07/2018 | L'ASN a dévoilé le bilan 2017 de la sûreté nucléaire des centrales de Blaye et de Civaux

Centrale de Civaux G

Alors qu’un rapport parlementaire d’une commission d’enquête vient d’être publié dans la journée du jeudi 5 juillet, demandant le renforcement du parc nucléaire français et la surveillance du travail des sous-traitants, l’ASN (Agence de sûreté nucléaire) dévoilait son bilan de sûreté nucléaire et de radioprotection en Nouvelle-Aquitaine sur l’année 2017. Si le rapport parlementaire dénonce certaines failles dans le parc nucléaire français, l’ASN considère que le bilan 2017 de notre région est globalement satisfaisant, même s’il reste quelques défaillances à corriger. Retour en détail sur les appréciations de l’ASN

A l’heure où la France s’interroge sur son avenir énergétique, la question de la sûreté et de la sécurité nucléaire reste plus que jamais ouverte aux débats. D’un côté, des parlementaires et des associations (Greenpeace…) qui veulent prouver que le parc nucléaire français n’est pas assez sécurisé, et de l’autre, les grands groupes tels EDF ou AREVA qui défendent leurs centrales. L’ASN, qui est une autorité administrative indépendante, s’occupe de la question de la sûreté nucléaire (des centrales) et de la radioprotection (domaine médical et industriel). C’est principalement l’Etat et les industriels qui gèrent la question de sécurité nucléaire (intrusions extérieures etc…).

Bilan des centrales nucléaires de Blaye et de Civaux

Au total, ce sont 134 inspections qui ont été réalisées par l’ASN sur l’ensemble des installations et activités nucléaires de Nouvelle-Aquitaine. Les centrales nucléaires de Blaye (33) et de Civaux (86) ont été inspectées à 35 reprises durant l’année 2017.  Deux ans après la mise en évidence d’anomalies concernant la fabrication d’équipements réalisés dans l’usine de Creusot Forge (propriété d’Areva), les mesures de surveillance sont toujours appliquées pour les réacteurs concernés, notamment à Blaye. L’ASN l’affirme, elle poursuivra le contrôle de la revue des dossiers des composants fabriqués à Creusot Forge et exige d’EDF un bilan avant fin 2018 pour autoriser le redémarrage de tous les réacteurs. De manière globale, les performances de la centrale du Blayais sont jugées satisfaisantes sur l’année 2017 et se situent dans la moyenne des centrales d’EDF. Sur 59 évènements déclarés à l’ASN, seuls 4 étaient de niveau 1 sur l’échelle INES (mesurant l’importance d’une anomalie sur une échelle de 1 à 7). Ils concernent des difficultés sur la planification et la réalisation des essais garantissant le bon fonctionnement du matériel, une qualité de documentation jugée « perfectible » pour le bon déroulement des essais, un manque de confinement suffisant des effluents radioactifs liquides (rejets dans le sol) ainsi qu’une insuffisance de contrôles sur les quantités de fluides frigorigènes rejetés. Côté progrès, l’ASN souligne le bon déroulement des travaux lors de l’arrêt des quatre réacteurs pour maintenance et rechargement en combustibles, et une amélioration de la propreté radiologique des chantiers pendant l’arrêt des réacteurs (faible dose de rayonnement reçue par les intervenants).

Concernant la centrale de Civaux, située dans la Vienne, 3 évènements de niveau 1 ont été déclarés. Comme pour 2016, ils concernent toujours les anomalies de l’acier des générateurs à vapeur, soumis à des restrictions pour limiter le taux de carbone de ces derniers jugé trop élevé. Le réacteur 1 avait d’ailleurs été arrêté en février 2017 pour effectuer des contrôles. Suite à ces contrôles, estimant qu’il n’y avait pas de dangers majeurs, l’ASN a donné son feu vert au redémarrage de ce réacteur. Cependant, des difficultés dans la réalisation des activités de maintenance lors de l’arrêt pour rechargement en combustibles de ce même réacteur 1 ont été relevées. Elles concernent notamment des difficultés dans la mise à la disposition pour les prestataires des moyens nécessaires pour réaliser cette maintenance. Cet accroc mériterait d’être surveillé à l’avenir, d’autant plus que le débat sur la sous-traitance en matière de sûreté nucléaire vient de s’ouvrir. Enfin, comme pour la centrale de Blaye, l’ASN demande une meilleure gestion de confinement des effluents radioactifs liquides.

Nouvelle réglementation pour 2018

Dans le domaine médical, peu d’anomalies à relever, excepté une réglementation des expositions des travailleurs aux rayons ionisants dans les blocs opératoires non respectée par les chirurgiens.  De nouvelles dispositions en matière de radioprotection liées au changement du code du travail et du code de la santé publique sont entrées en vigueur le 1er juillet dernier, dans le but de renforcer la protection de personnes exposées. L’ASN s’adaptera à cette nouvelle réglementation pour les contrôles sur l’année 2018. Enfin, un dernier point à suivre, l’ASN demande aux centres médicaux de mieux surveiller leurs prestataires lors de transports de substances radioactives (elle demande plus d’audits de contrôles). Si l’ASN considère que le niveau de sûreté nucléaire et de la radioprotection reste globalement satisfaisant, les défaillances minimes relevées, notamment liées lors de recours à des prestataires, risquent d’alimenter un peu plus le débat sur la sous-traitance dans le domaine du nucléaire.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4125
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !