Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Entre Aviron Bayonnais et Biarritz Olympique les convulsions du rugby basque

23/02/2014 | Dernier épisode du feuilleton, vendredi soir, Alain Afflelou annonçait sa démission du poste de président de l'Aviron Bayonnais.

Philippe Neys remplace désormais Alain Afflélou à la tête de l'Aviron

A défaut d'être florissant sur le terrain, on peut dire que cette saison le rugby basque ne manque pas de piment dès que l'Aviron bayonnais et le Biarritz olympique gagnent les vestiaires. Les amateurs de l'Ovalie ont l'impression de revivre Dallas, avec Alain Afflélou dans le rôle de JR et Serge Blanco dans celui de Bobby Ewing, le faux gentil. Quant aux amateurs de bande dessinée et de Lucky Luke, ils retrouveraient dans la rivalité des Ciel et blanc et des Rouge et blanc la guéguerre qui opposait les O'Timmys et les O'Hara. Si ce n'est que la série se joue, si l'on peut dire, en deuxième partie de soirée, dans le fin fond du classement du Top 14!

Dernier épisode du feuilleton, vendredi soir, Alain Afflelou annoncait sa démission du poste de président de l'Aviron Bayonnais. Un remake. D'abord par l'intermédiaire du site du club vers 17 heures, avant d'inviter la presse, grand seigneur, dans la résidence secondaire qu'il a rachetée au célèbre styliste Karl Lagerfeld pour confirmer l'évènement. "Je ne veux plus être président tout simplement parce que ma vie professionnelle et ma vie tout court me mènent à être à Londres. De Paris, c'était déjà difficile, de Londres c'est encore plus compliqué. Aujourd'hui, je serai président du Conseil de surveillance, je resterai le premier actionnaire et le premier partenaire du club."

Un président venu du bâtimentPour ajouter du panache à l'évènement, le lunetier était accompagné de trois joueurs, d'un des entraîneurs, Christian Lanta, mais aussi de son successeur, Philippe Neys et son nouvel adjoint, Manu Mérin. Deux chefs d'enteprise fort connus au Pays basque. Le premier, directeur d'une entreprise du bâtiment (ETPM), installée à Arcangues est un des principaux mécènes des équipes de rugby du sud, mais aussi de la pelote basque. La retraite du maire Jean Grenet et sa notoriété l'ont même poussé à se lancer en politique aux côtés de l'UMP Sylvie Durruty, en dissidence avec le candidat officiel de l'Union UMP-centre Jean-René Etchegaray. Chacun sait à Bayonne combien les Grenet, père et fils, étaient impliqués dans le fonctionnement du club-phare d'Entre Nive et Adour. A savoir si Philippe Neys dans cette nouvelle configuration politique a choisi le bon cheval. Deuxième larron, Manu Merin, un personnage d'origine espagnole et qui a été le premier à lancer les fameuses planchas avec sa société Forge Adour. Il fut le président de l'Aviron bayonnais foot à l'époque de sa splendeur, notamment quand, sous la direction de l'entraîneur Christian Sarramagna et en Nationale, il vint à bout des Girondins en Coupe de France. Etait présent aussi Philippe Ruggiéri, le bras droit, d'Alain Afflélou qui se retrouve "président d'honneur..."

Derrière il y a la fusion avec le BOBeaucoup se demandent, alors que l'Aviron se trouvait ce samedi en douzième possition du Top 14, donc proche de la rélégation, si le moment était vraiment bien choisi pour ce genre de nouvelle qui aurait de quoi destabiliser un effectif fragile. D'autant que cet après-midi l'Aviron recoit...le RC Toulon. Alain Afflelou a sur le sujet tapé en touche en déclarant qu'il le faisait "pour le bien du club", que l'on entre dans la période des budgets et des transferts de la saison prochaine. Argument auquel les supporters pourraient rétorquer que le club n'est pas sûr de faire partie de l'élite en 2014-2015.

En réalité, ce petit chambardement répond à une urgence: relancer les négociations avec le BO pour la fusion. Fusion à laquelle le bras droit d'Alain Afflélou devenu président d'honneur, Philippe Ruggieri était hostile. Que Serge Blanco ne souhaitait plus avoir comme interlocuteur d'autant qu'il avait semé un doute sur la santé des finances du BO. Biarritz qui a certes gagné courageusement hier contre Grenoble (20-22) a quasiment les deux pieds en Pro D2. Déjà ses joueurs cadres, comme Yachvili et Traille ont préparé leurs valises. Une situation à laquelle Serge Blanco s'est résigné. Un Serge Blanco qui voudrait malgré tout rester en première ligne. Chacun sait qu'il attend le départ du Basque Pierre Camou, pour postuler à la présidence de la Fédération de rugby. Président d'un club en Pro D2, est moins visible que parmi l'élite. Or Bayonne est à ce jour a priori mieux placé pour rester en Top 14.

Hasard du calendrier, le prochain match qui attend les frères ennemis est le derby du début des temps. Une triste confrontation en réalité compte-tenu du contexte sportif qui n'a plus de beaucoup de goût. Mais dont l'intérêt se trouvera aussi dans les vestiaires. Pour ne pas dire les coulisses après le coup de sifflet final.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1338
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !