aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Épandage aérien de pesticides: les dérogations continuent dans les Landes: entre explications et consternations

23/08/2012 | Le 13 août, le Préfet des Landes a accepté de nouvelles dérogations à l'épandage de pesticides pour sauver les cultures de maïs concernées. Les raisons.

Epandage aérien de pesticides

Alors que le 20 juillet dernier, le préfet des Landes, Claude Morel avait autorisé l'épandage aérien de pesticides normalement prohibé sur quatre communes des Landes, le 13 août, la Préfecture a élargi les dérogations à 43 communes pour éradiquer la pyrale dont les larves détruisent les cultures de maïs. Associations protectrices de l'environnement, apiculteurs et certains élus locaux contestent cette succession de dérogations. Entre enjeux économiques, environnementaux et sanitaires, malgré les explications de la Préfecture, le débat est loin d'être tranché.

Maire de Sore, Max Roumegoux ne cache pas sa fureur. Touchée par la décision du 20 juillet, sa commune se situe dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne. " Je n'ai aucune information, je ne sais pas quelles sont les parcelles touchées par cette décision, je dois être prévenu seulement 72 heures avant l'épandage" reproche t-il. " J'ai déjà prévenu les apiculteurs, ils sont très inquiets pour la survie de leurs ruches" poursuit-il. A la mairie de Lesperon, même constat, adjointe au maire, Maryse Labeyrie raconte : " On a été prévenus par hasard par un membre de Sepanso. Le conseil municipal s'y oppose à l'unanimité,  nous n'avons pas eu de nouvelles de la Préfecture" poursuit-elle.

Les raisons de la décisionAlors que des solutions alternatives existent comme les enjambeurs, tracteurs à grandes roues, la Préfecture justifie ces dérogations par " l'urgence et la présence avérée de la pyrale" . Conditions nécessaires pour les dérogations. Pour elle, " à ce stade de la maturité du maïs, un traitement par voie traditionnelle ne permettrait pas d'éloigner le péril" . L'utilisation des enjambeurs risquerait de détruire " une part substantielle des cultures ". De plus, la Préfecture souligne que ces dérogations ne concernent que " 7% des surfaces réservées à la culture du maïs" . Enfin, les décisions ayant fait l'objet au préalable de « large consultations publiques » elle nie tout défaut d'information. Président de la Fédération Sepanso Landes, Georges Cingal évoque la réunion publique ayant précédé la décision du 20 juillet, " les avis étaient opposés à l'unanimité, le Préfet a quand même autorisé les épandages" reproche t-il. En terme de sécurité, la Préfecture considère avoir pris des "précautions maximales ". Autorisés une seule fois, ceux-ci doivent être effectués à plus de 50 mètres des habitations et à la condition que le vent ait une intensité inférieure à 3 sur l'échelle de Beaufort. Des protections " virtuelles " pour Noëlle Soudan, vice-présidente de la Fédération Sepanso Landes. " Le vent, remarque-t-elle, ne se limite pas au droit de la parcelle." 
Pourtant interdit par le droit européen et le droit français, depuis 2011 les dérogations à l'interdiction de l'épandage aérien s'amplifient. S'exprimant sur le sujet, le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a réitéré le 24 juillet son souhait de mettre fin à l'épandage aérien tout en rappelant que pour le moment cela n'était pas envisageable faute d'alternatives fiables.

A Lire également sur aqui.frÉpandage aérien de pesticides: la seule solution efficace selon les agriculteurs
Épandage aérien de pesticides: les associations de protection de l'environnement en colère

Caroline Ricros
Par Caroline Ricros

Crédit Photo : Ecoagriculture Partners

Partager sur Facebook
Vu par vous
1443
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !