aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/07/17 | L'agriculture biologique en colère

    Lire

    La FNAB condamne la "décision du ministre de l'Agriculture de ne prévoir aucun budget pour les aides à l'agriculture bio dans les 3 prochaines années. La FNAB demandait un fléchage de 3 % a minima du 1er pilier de la Pac vers le 2nd pour les seules aides bio afin que l’Etat puisse honorer ses engagements et financer les nouvelles demandes d'aides (conversion et maintien) sur la 2ème partie de la programmation (2017 à 2020). Le ministre a décidé de transférer 4,2 % seulement pour financer à la fois les mesures agro-environnementales et climatiques,les indemnités compensatoires des handicaps naturels) et les aides à la bio."

  • 28/07/17 | Maison de l’Europe cherche volontaire pour partir en Roumanie !

    Lire

    La Maison de l’Europe 47 – CIED recherche des candidats pour partir en service volontaire européen en Roumanie pendant 2 mois, du 1er octobre au 26 novembre. L’objectif de cette mission est de mettre en place des actions en lien avec la nature, l’environnement, le tourisme et/ou l’arboriculture. Logement partagé avec d’autres volontaires, budget pour la nourriture, argent de poche et assurance internationale. Si vous êtes intéressé contactez le 05 53 66 47 59.

  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Épandage aérien de pesticides: les dérogations continuent dans les Landes: entre explications et consternations

23/08/2012 | Le 13 août, le Préfet des Landes a accepté de nouvelles dérogations à l'épandage de pesticides pour sauver les cultures de maïs concernées. Les raisons.

Epandage aérien de pesticides

Alors que le 20 juillet dernier, le préfet des Landes, Claude Morel avait autorisé l'épandage aérien de pesticides normalement prohibé sur quatre communes des Landes, le 13 août, la Préfecture a élargi les dérogations à 43 communes pour éradiquer la pyrale dont les larves détruisent les cultures de maïs. Associations protectrices de l'environnement, apiculteurs et certains élus locaux contestent cette succession de dérogations. Entre enjeux économiques, environnementaux et sanitaires, malgré les explications de la Préfecture, le débat est loin d'être tranché.

Maire de Sore, Max Roumegoux ne cache pas sa fureur. Touchée par la décision du 20 juillet, sa commune se situe dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne. " Je n'ai aucune information, je ne sais pas quelles sont les parcelles touchées par cette décision, je dois être prévenu seulement 72 heures avant l'épandage" reproche t-il. " J'ai déjà prévenu les apiculteurs, ils sont très inquiets pour la survie de leurs ruches" poursuit-il. A la mairie de Lesperon, même constat, adjointe au maire, Maryse Labeyrie raconte : " On a été prévenus par hasard par un membre de Sepanso. Le conseil municipal s'y oppose à l'unanimité,  nous n'avons pas eu de nouvelles de la Préfecture" poursuit-elle.

Les raisons de la décisionAlors que des solutions alternatives existent comme les enjambeurs, tracteurs à grandes roues, la Préfecture justifie ces dérogations par " l'urgence et la présence avérée de la pyrale" . Conditions nécessaires pour les dérogations. Pour elle, " à ce stade de la maturité du maïs, un traitement par voie traditionnelle ne permettrait pas d'éloigner le péril" . L'utilisation des enjambeurs risquerait de détruire " une part substantielle des cultures ". De plus, la Préfecture souligne que ces dérogations ne concernent que " 7% des surfaces réservées à la culture du maïs" . Enfin, les décisions ayant fait l'objet au préalable de « large consultations publiques » elle nie tout défaut d'information. Président de la Fédération Sepanso Landes, Georges Cingal évoque la réunion publique ayant précédé la décision du 20 juillet, " les avis étaient opposés à l'unanimité, le Préfet a quand même autorisé les épandages" reproche t-il. En terme de sécurité, la Préfecture considère avoir pris des "précautions maximales ". Autorisés une seule fois, ceux-ci doivent être effectués à plus de 50 mètres des habitations et à la condition que le vent ait une intensité inférieure à 3 sur l'échelle de Beaufort. Des protections " virtuelles " pour Noëlle Soudan, vice-présidente de la Fédération Sepanso Landes. " Le vent, remarque-t-elle, ne se limite pas au droit de la parcelle." 
Pourtant interdit par le droit européen et le droit français, depuis 2011 les dérogations à l'interdiction de l'épandage aérien s'amplifient. S'exprimant sur le sujet, le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a réitéré le 24 juillet son souhait de mettre fin à l'épandage aérien tout en rappelant que pour le moment cela n'était pas envisageable faute d'alternatives fiables.

A Lire également sur aqui.frÉpandage aérien de pesticides: la seule solution efficace selon les agriculteurs
Épandage aérien de pesticides: les associations de protection de l'environnement en colère

Caroline Ricros
Par Caroline Ricros

Crédit Photo : Ecoagriculture Partners

Partager sur Facebook
Vu par vous
1994
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !