Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Eskola Futura veut former les futurs professeurs de primaire en langue basque

03/09/2018 | Le dispositif Eskola Futura, mis en place par l'Eurorégion Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre, offre un nouveau cursus pour former de futurs professeurs en écoles primaires publiques.

Eskola Futura

Des parents d'élèves ont occupé ce lundi les 36 établissements en langue basque du Pays basque français en signe de protestation contre le manque de postes d'enseignants dans les écoles face à une augmentation du nombre d'élèves. Une prochaine réunion doit définir les premières pistes d'une future convention entre le rectorat, l'office public de la langue basque et Seaska. En attendant, onze étudiants ont également fait leur rentrée officielle ce matin sur le campus de Bordeaux : des jeunes issus des universités d'Euskadi et de Navarre souhaitant passer le concours pour devenir professeur des écoles... en langue basque. Nous y étions.

Une rentrée singulière

En ce jour de rentrée, un groupe très particulier d'étudiants est retourné sur les bancs de l'école. Il s'agit de onze jeunes issus des Université d'Euskadi et de Navarre, au Pays Basque sud, venus suivre une nouvelle formation spécifiquement dédiée aux étudiants souhaitant passer le concours CRPE (concours de recrutement de professeur des écoles) pour enseigner le basque en école primaire publique. Un cursus qui nécessite à la fois une maîtrise du basque et du français. Baptisé Eskola Futura, il a été mis en place (via des partenariats entre les différentes universités) par l'Eurorégion Nouvelle-Aquitaine Euskadi-Navarre et se décline sous la forme d'une formation linguistique intensive.


Arola Urdangarin, responsable des appels à projets Nouvelle Aquitaine -Euskadi - Navarre pour l’Eurorégion, nous explique les motivations de ce nouveau cursus imaginé en 2016 et dont la première promotion fait sa rentrée cette année, à la fois au sein de l'Université Bordeaux Montaigne et à Biscaye (onze étudiants issus de la région Nouvelle Aquitaine y sont aussi formés). "Dans les écoles primaires du Pays Basque français, on constate un manque de professeurs, l'offre formative en basque dans les écoles publiques n'arrête pas d'augmenter mais on manque de profs pour pourvoir ces postes là. En règle générale, le concours CRPE spécifique à la langue régionale basque offre une quinzaine de postes par an mais il n'y a pas suiffisamment de candidats qui se présente".

Des effectifs à combler

Cette pénurie de professeurs, dans le public comme dans le privé, n'est en effet pas nouvelle. Le 31 août dernier, avant le mouvement organisé en ce lundi de rentrée devant 36 écoles, environ 300 manifestants (essentiellement des employés et des professeurs) représentants de la fédération des écoles basques ont dénoncé (en se bousculant un peu) le manque de postes en langue basque accordés par l'Education Nationale dans les locaux de l'inspection académique de Pau. Ce mouvement est lui-même une réplique d'une manifestation bien plus importante (qui a mobilisé environ 6000 manifestants) dans les rues de Bayonne en mai. A l'appel de Seaska, la fédération des écoles en langue basque, familles, enfants et enseignants ont battu le pavé, toujours pour dénoncer ce manque d'effectif face à une augmentation du nombre d'élèves (230 élèves supplémentaires étaient attendus à la rentrée dans les écoles en langue basque).

Si Eskola Futura n'est pas une réponse directe de l'Eurorégion à cette problématique puisque la formation ne concerne que les écoles primaires publiques, elle semble en tout cas tenter d'apporter sa pierre à l'édifice. Elle n'a pour cela pas été chercher n'importe quels étudiants, comme le détaille Arola Urdangarin. "On est allés chercher des étudiants ayant fait une licence de Magister en Euskadi à Navarre pour les former en français et les préparer pour pouvoir passer ces concours". Avant de pouvoir s'y atteler, ils bénéficieront donc d'une formation "sur-mesure", la première année au sein de l'Université Bordeaux Montaigne, la seconde en Master 1 à l'antenne de Pau de l'Ecole Supérieure de Professorat des Ecoles (ESPE). Paul et Sofia font partie de cette première promotion d'élus. Arrivés sur le campus il y a quelques jours à peine,  ils ont tous les deux déjà effectué un stage de deux semaines dans une école primaire, l'un en février dernier et l'autre il y a deux ans. Si Sofia a déjà bénéficié du dispositif Erasmus, c'est en revanche la première fois qu'ils effectuent ce genre de formation intensive dans le but d'intégrer un futur poste d'enseignant au Pays Basque français.


Dans le détail, la formation, qui démarre le 14 septembre, est constitué de 252 heures d'apprentissage de l'écrit et de l'oral, de 144 heures de modules culturels (affaires, tourisme, littérature, civilisation, théâtre, chanson, art, cinéma ou médias), des ateliers de conversation par groupes de cinq et un module spécifiquement dédié à la préparation du concours. Tous les étudiants intégrés au sein d'Eskola Futura ont par ailleurs droit à une indemnité de 600 euros mensuels pendant les vingt mois de la formation, dédiée notamment aux frais de transports, d'hébergement et de nourriture mais couvrant aussi les frais d'inscription et de formation avec un suivi personnalisé au sein des différents établissements. Le concours n'est pas prévu avant la troisième année, mais l'Eurorégion a clairement manifesté son intérêt de renouveler l'expérience si cette dernière venait à porter ses fruits.

L'initiative, coûtant environ 600 000 euros dont 400 000 financés par le biais  de POCTEFA, un fonds spécifique FEDER (attribué dans le cadre de l'Union Européenne), est également très politique et fait partie des partenariats étroits tissés entre la Nouvelle Aquitaine et le Pays Basque. "C'est une formation spécifiquement créée pour ces étudiants. Ils vont avoir un suivi important (...) On a une volonté forte, à la fois politique et institutionnelle, de pérenniser ces formations transfrontalières et la mobilité des étudiants entre les différentes universités". En attendant la rentrée officielle, les onze étudiants vont bénéficier d'une première remise à niveau et de plusieurs visites culturelles pendant deux semaines comprenant notamment une visite guidée de Bordeaux avec un travail de recherche à fournir, une visite à la Cité du Vin (avec dégustation, évidemment), un atelier de chefs autour du patrimoine régionale ou un petit détour par Lascaux 4 et le musée d'Aquitaine. Une manière plutôt sympathique de se mettre dans le bain.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7199
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !