Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Etat d'urgence: quel dispositif pour la Gironde?

14/11/2015 | C'est "un dispositif à la fois de protection et de dissuasion" qui a été mis en place a annoncé le Préfet Dartout. Un dispositif prêt à évoluer au fil de l'aggravation éventuelle de la menace.

Conférence de presse du Préfet Pierre Dartout sur les conséquences girondines de la mise en place de l'état d'urgence suite aux attaques terroristes du 13 novembre 2015 à Paris

Suite aux attentats meurtriers survenus à Paris dans la nuit du 13 novembre, le Président de la République a décrété l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire et la fermeture des frontières. Des mesures exceptionnelles qui ont donné davantage de pouvoirs aux préfets pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Le préfet de Gironde, Pierre Dartout a précisé les conséquences de cette mesure dans le département, et même au delà, puisqu'il est également le Préfet de la Zone de Défense et de Sécurité Sud Ouest, couvrant les territoires d'Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes et Limousin. Des déclarations faites avec une certaine prudence et réserve sur les dispositifs concrètement mis en place, « pour des raisons de sécurité évidentes ».

« L'état d'urgence décrété par le Président de la République, s'est traduit par deux décrets distincts, un concernant l'Ile de France, qui contient les dispositions les plus fermes, et un pour le reste de la France », a précisé en début de conférence de presse le Préfet Dartout. En d'autres termes, les niveaux de menaces n'étant pas les mêmes, les niveaux de mesures pouvant être pris par les Préfets en province sont moindres que les dispositifs applicables autour de Paris. Pour autant, « ils restent tout de même exceptionnels par rapport aux capacités d'action habituelles ».
En effet, en raison de l'état d'urgence, le Préfet dispose désormais du pouvoir de restreindre la liberté de circulation si nécessaire, par exemple à certaines heures sur certains axes. Il peut également établir un périmètre de protection autour de sites sensibles, en d'autres termes « y réduire la capacité d'aller et venir ou encore y interdire le stationnement ». Sur ces deux types de mesures, la première n'est pas encore mise en application en Gironde précise le Préfet, ce qui n'exclut pas d'éventuels évolutions en cas de menaces aggravées. La seconde quant à elle est visiblement envisagée pour certains sites, non dévoilés par le Préfet.
Au titre des prérogatives exceptionnelles qui lui sont également reconnues, il a désormais un droit de réquisition pour rétablir l'ordre qui dépasse ses capacités ordinaires et enfin, il a « la possibilité d'interdire de séjour dans le Département toute personne cherchant à entraver l'action des pouvoirs publics. »

Manifestations culturelles et sportives annuées ou repoussées

« Si je n'ai pas la possibilité d'interdire a a priori la tenue de certaines réunions, contrairement aux préfets d'Ile de France, je garde mon pouvoir de police, donc certaines interdictions pourront être prises s'il y a une menace à l'ordre public à l'occasion de ces réunions », explique Pierre Dartout, avant de préciser que «l'ensemble des moyens de police et de gendarmerie sont mobilisés pour la protection des sites et de la population ». Mias là encore, silence sur le nombre des effectifs déployés.
Ce samedi 14 novembre, 2 manifestions prévues à Bordeaux ont pour autant été interdites (soutien à la ligue de protection des oiseaux, place Fernand Lafargue et soutien au peuple Kurde place de la Bourse). Pour le reste, le Préfet qui annonçait une réunion avec les élus du territoires (parlementaires, maires des grandes villes, et Président du Conseil départemental) pour leur présenter le dispositif mis en œuvre et échanger sur le maintien ou non de certains événements, a souligné que « l'utilisation des forces de sécurité doit être la plus optimale possible ». Une manière d'appeler à la prudence quant à l'organisation de rassemblements de soutien aux victimes des attentats par ailleurs « tout à fait honorables, légitimes et républicains », mais mobilisateurs de moyens humains.
En outre, le Préfet a également rappelé qu'un certain nombre de manifestations culturelles et sportives ont été annulées sur décisions des Maires, après concertation avec la Préfecture. C'est notamment le cas dans la Métropole Bordelaise du Trophée Bompard qui aurait dû se tenir à la patinoire Mériadeck ce samedi ou du match de coupe d’Europe de rugby qui devait opposer l’Union Bordeaux-Bègles à l’ASM Clermont-Auvergne, ce dimanche au stade Chaban-Delmas. Le Festival International du Film d'Histoire de Pessac sur le thème du Proche-Orient qui devait débuter lundi a quant à lui était repoussé.

Dispositifs renforcés dans les gares, aérogares et frontières
Par ailleurs, outre le plan vigipirate qui perdure, le Préfet a demandé à ce que les sacs soit fouillés à l'entrée des centres commerciaux et des salles de spectacle et cinémas notamment. Les dispositifs de sécurité ont aussi été renforcés dans les gares, gare Bordeaux Saint-Jean notamment, et aérogares. Les établissments scolaires et Universités restent quant à eux normalement ouverts.

Etant frontalière de l'Espagne, la Zone de Défense et de Sécurité Sud ouest, se trouve concernée par la décision prise au plus haut niveau de l'Etat, sur la surveillance des frontières. Le Préfet a en effet confirmé que « le niveau de surveillance a été renforcé et que des contrôles sont opérés sur les voies routières notamment dans les Pyrénées Atlantiques, à Hendaye en particulier, en Haute-Pyrénées et en Haute-Garonne. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3420
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !