Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Europe d’Aqui! : La réhabilitation de HLM financée par l'Europe à Landouge (87)

17/04/2019 | L'Europe participe à hauteur de 338 800 euros dans la réhabilitation de la résidence Suffren à Landouge. Ce financement couvre l’amélioration de l’enveloppe énergétique.

En travaux depuis janvier 2018, les sept bâtiments de la résidence Suffren à Landouge sont réhabilités avec l'aide de l'Europe

Quelques semaines avant les élections Européennes, la rédaction d'Aqui.fr a décidé de se pencher, au travers d'une série de sujets, sur des exemples concrets de projets financés à l'aide des fonds européens sur le vaste territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Pour ce nouveau reportage, direction la résidence Suffren à Landouge, un quartier de l’ouest de Limoges. Ici sont réhabilités des habitats à loyers modérés (HLM) dont la construction remonte aux années 1980. Des travaux de rénovation, notamment au niveau de l’isolation, y sont entrepris afin d’alléger la facture des locataires de ces 78 logements.

Pour l’instant, la résidence Suffren située à Landouge (en Haute-Vienne) est en chantier. Des échafaudages sont encore dressés pour la réfection des façades des bâtiments. Quatre sont de gris et rouge vêtus. Les trois autres restent dans une couleur jaunie, une peu dépassée, avant de revêtir leur nouveau manteau. Ces bâtiments remontent aux années 1980 et sont composés de 78 logements du T1 au T5 mis en location par Limoges Habitat, l’un des principaux bailleurs sociaux de la Haute-Vienne. Une architecture très en vogue au moment de la construction, avec des escaliers extérieurs pour accéder à son domicile et des toits terrasses qui créent des décrochements dans ces blocs de cube. Malgré les travaux, le site reste encore occupé par les locataires. Ils devront patienter jusqu’à la fin novembre 2019 pour que tout soit achevé . 
 
Débutés en janvier 2018, les travaux concernent plusieurs points. À l’extérieur, le bâtiment doit être isolé selon les normes actuelles. « À l’époque où cette résidence a été construite , on ne faisait pas grand-chose en terme d’isolation. Désormais, un polystyrène spécifique offrira une meilleure résistance thermique. Nous allons gagner deux à trois étiquettes sur la note thermique des bâtiments », confie Vincent Millot, responsable du chantier de la résidence Suffren. L’étanchéité à l’air et à l’eau est également travaillée avec le remplacement entre autre des menuiseries. À l’intérieur des appartements, les pièces humides (salle d’eau, WC, cuisine) vont être rénovées ainsi que toutes les chaudières et les installations électriques.  
 La réhabilitation sera finie en novembre 2019 pour la résidence Suffren. Durant les travaux, les logements continuent à être occupés
Des fonds européens pour l’amélioration de l’enveloppe énergétique
Ce chantier fait appel à une quinzaine d’entreprises, pour la grande majorité, locales. Son coût total s’élève à 4,2 millions d’euros. Une partie des travaux sont éligibles aux aides européennes du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). Cela concerne tout ce qui est en rapport avec l’amélioration de l’enveloppe énergétique (l’isolation, les menuiseries extérieures, les chaudières). La participation de l’Europe est de 338 800 euros, soit 8% de l’investissement global. « Sans cette participation de l’Union Européenne, nous aurions sans doute réalisé moins de travaux, reconnaît Fabrice Macquet, directeur financier de Limoges Habitat. Nous aurions dû contracter plus d’emprunts et utiliser davantage de fonds propres ».
 
Pour obtenir ces fonds, il faut suivre une démarche détaillée et remplir de nombreux documents qui alimentent le dossier. À Limoges Habitat, deux personnes les montent et les suivent. Sandrine Martin, chargée du montage et du suivi financier des opérations, est l’une d’entre elles. « Je reconnais que les instructions sont lourdes. Le dossier fait des va-et-vient avec le Feder à la région Nouvelle-Aquitaine. » Pour la résidence Suffren, le montage lui a pris plus d’un an. « Les travaux ont souvent commencé lorsque la demande est acceptée », explique Fabrice Macquet. Ensuite, tout est contrôlé pour qu’il n’y ait pas d’abus. Les factures sont soigneusement épluchées et un cabinet extérieur est mandaté pour vérifier que tout soit bien conforme. « Sinon la subvention peut être annulée », poursuit Sandrine Martin. Seule demande de l’Union Européenne, que le drapeau européen apparaisse sur le panneau du chantier et une fois les travaux terminés, il apparaîtra également sur des plaques à l’entrée du bâtiment. 
 
Une dizaine de projets de Limoges Habitat soutenus par l'Europe
La résidence Suffren n’est pas le seul chantier de Limoges Habitat qui héberge tout de même 25 000 personnes en Haute-Vienne dans plus de 13 000 logements. Le bailleur social  a d’ailleurs lancé un plan stratégique patrimoine sur dix ans qui vise à construire, rénover, réhabiliter, voire démolir des bâtiments leur appartenant. Ce sont donc près de 311 millions d’euros de travaux qui sont engagés. Limoges Habitat bénéficie de la participation du Feder pour une dizaine d’autres projets en cours de réalisation. Preuve que l’Europe, sans même que les habitants de ces logements ne le sachent forcément, fait une effort financier dans la transition écologique et dans la valorisation énergétique des logements sociaux. Elle participe indirectement, à un  « loger mieux ».

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2862
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !