Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

  • 16/01/20 | Nouvelle-Aquitaine : un premier "emploi franc"

    Lire

    Ce vendredi 16 janvier, la préfète de région Fabienne Buccio signera, aux côtés du directeur régional de Pôle Emploi, le premier contrat "emplois francs" de Nouvelle-Aquitaine pour un employé de Salad & Co à Bordeaux. Le dispositif, censé répondre au chômage massif rencontré par les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, permet à l'employeur de toucher une aide de 15 000 euros sur trois ans pour un CDI ou de 5000 euros sur deux ans pour un CDD. Expérimenté depuis le 1er avril 2018, il concerne au niveau national 5660 emplois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Europe d’@qui! : Grâce à l’Europe, Châlus dispose d’une maison de santé exemplaire 

19/05/2019 | La maison de santé est située en plein centre de Châlus. La rénovation et l'agrandissement du bâtiment ont été financées pour moitié par l'Union européenne.

La maison de santé fait 511 m2. Ils sont répartis entre la Croix-Rouge et plusieurs professionnels de santé.

À quelques jours des élections Européennes, la rédaction d'Aqui.fr continue de se pencher, au travers d'une série de reportages, sur des exemples concrets de projets financés à l'aide des fonds européens sur le vaste territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Pour ce nouveau reportage, direction Châlus en Haute-Vienne. La commune de 1650 habitants est la patrie de Pierre Desproges, Georges-Emmanuel Clancier, Lawrence d’Arabie ou Richard Coeur de Lion qui y mourra en 1199,  Depuis 2017, Châlus dispose d’une maison de santé pluridisciplinaire avec pas moins de trois médecins généralistes, un dentiste, un pédicure-podologue, un cabinet de kinésithérapeutes, deux sages-femmes. Une partie du bâtiment rénové et agrandi accueille également La Croix-Rouge.

C’est un ancien corps de ferme rénové situé au coeur de la commune de Châlus (Haute-Vienne). Il s’agit d’un pôle de santé qui vient de fêter, en avril, ses deux ans. Sur la façade : la Croix-Rouge, institution également représentée aux côtés des professionnels de santé. En prolongement, une aile récente alliant une structure de bois et des baies vitrées. Les architectes ont su allier l’ancien et le moderne. Au total, cet édifice fait 511 m2 (287 m² pour l’ancien corps de ferme et 224 m² pour son extension). Sa position est idéale à deux pas de la pharmacie, de l’opticien et du centre-bourg. Il n’y avait pas mieux pour une maison de santé. Il faut revenir cinq ans en arrière pour comprendre la genèse de ce projet. « Nous avons pris cette initiative afin d’éviter que la commune ne devienne un désert médical. Nous avons eu besoin d’anticiper, nous allions perdre quelques professionnels de santé. Nous avions à l’époque cinq médecins et deux allaient prendre leur retraite », explique la première adjointe au maire de la commune, Martine Dessex. Voilà le contexte dans lequel est née cette maison de santé. Un projet élaboré en collaboration avec le monde médical. « Au moment de lancer la maison de santé, c’était encore une compétence communale. Je pense que ça serait plus compliqué aujourd’hui avec les intercommunalités ». Autour de la table pour plancher sur ce projet de santé, la mairie, l’Agence Régionale de Santé (ARS) - à l’époque celle du Limousin -, les professionnels de santé de la commune (les médecins généralistes, les kinésithérapeutes, le dentiste, les sages-femmes, l’Ehpad, l’opticien, la pharmacie, les ambulanciers, etc.). Tous ces acteurs ont également bénéficié de l’accompagnement éclairé de la mutualité française. Ce projet conséquent - il compte plus de 200 pages - a été présenté à l’ancienne région Limousin avant d’être validé. 

Avec l’Europe

Il a fallu mettre en place le financement. La commune disposait fort heureusement des fonds nécessaires pour lancer les travaux qui ont débuté en 2016. Coût total de l’investissement : 998 708,20 euros hors taxes pour la rénovation du corps de ferme et la construction d’un nouveau bâtiment. La commune de Châlus a pu bénéficier d’une participation de 550 027,23 euros (soit 55% du projet) de l'Union européenne grâce au fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) sous condition de respect des engagements auxquels la mairie est soumise. La région Nouvelle-Aquitaine devrait participer à hauteur de 37 697 euros. Ces participations représentent tout de même un travail de longue haleine. « Il faut envoyer de nombreuses pièces justificatives aux services de la région, toutes les factures, ça prend du temps, mais ça vaut le coup », reconnaît Martine Dessex.

Une inauguration ministérielle

La maison de santé de Châlus a été érigée en exemple. Le 13 octobre 2017, le Premier ministre en personne, Edouard Philippe, est venu l’inaugurer, accompagné d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Ils en ont profité pour présenter le plan du gouvernement pour l'égal accès aux soins dans les territoires. Une visite ministérielle qui restera un bon souvenir.

« Cela prouve également que notre projet de santé est une réussite et un bon exemple. Je pense que cette maison de santé correspond à la demande des habitants de la commune. Puis nous avons tout fait en fonction de la demande des professionnels de santé », poursuit Martine Dessex. Que ce soit le positionnement des prises électriques ou la surface de leur cabinet, les professionnels ont eu le choix et ont été consultés pour tout. Et si un jour une nouvelle personne veut s’installer, il est possible encore d’agrandir le bâtiment.

Actuellement, la maison de santé pluridisciplinaire compte trois médecins, une pédicure-podologue, un cabinet de kinésithérapeutes, une dentiste. deux sages-femmes, une diététicienne, un réflexo-thérapeute, un psychologue. Le corps de ferme héberge un service de la Croix-Rouge qui compte une vingtaine de salariés. Aides soignants, infirmiers, cadres de santé administration. Il s’agit à la fois d’un centre de soins infirmiers et d’un service de maintien à domicile.  

Désormais, la commune est un exemple dans la lutte contre les déserts médicaux. Pour faire face à ce fléau, la mairie a impulsé un projet en impliquant les professionnels de santé dans l'implantation de cette maison de santé pluridisciplinaire en plein centre-bourg de Châlus. Le rayonnement de la structure dépasse les 1 650 habitants de la ville de Châlus. La commune n’est donc plus seulement connue pour son passé historique - Richard Coeur de Lion y perdit la vie des suites d’une blessure sur un champ de bataille en 1199 d’une flèche empoisonnée - ou ses personnalités  - Pierre Desproges et l’écrivain Georges-Emmanuel Clancier y sont nés - Lawrence d’Arabie y fêta ses vingt ans lors de son tour de France à bicyclette, mais également pour ses services médicaux et sociaux.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4473
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !