Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Europe d’@qui! : Grâce à l’Europe, Châlus dispose d’une maison de santé exemplaire 

19/05/2019 | La maison de santé est située en plein centre de Châlus. La rénovation et l'agrandissement du bâtiment ont été financées pour moitié par l'Union européenne.

La maison de santé fait 511 m2. Ils sont répartis entre la Croix-Rouge et plusieurs professionnels de santé.

À quelques jours des élections Européennes, la rédaction d'Aqui.fr continue de se pencher, au travers d'une série de reportages, sur des exemples concrets de projets financés à l'aide des fonds européens sur le vaste territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Pour ce nouveau reportage, direction Châlus en Haute-Vienne. La commune de 1650 habitants est la patrie de Pierre Desproges, Georges-Emmanuel Clancier, Lawrence d’Arabie ou Richard Coeur de Lion qui y mourra en 1199,  Depuis 2017, Châlus dispose d’une maison de santé pluridisciplinaire avec pas moins de trois médecins généralistes, un dentiste, un pédicure-podologue, un cabinet de kinésithérapeutes, deux sages-femmes. Une partie du bâtiment rénové et agrandi accueille également La Croix-Rouge.

C’est un ancien corps de ferme rénové situé au coeur de la commune de Châlus (Haute-Vienne). Il s’agit d’un pôle de santé qui vient de fêter, en avril, ses deux ans. Sur la façade : la Croix-Rouge, institution également représentée aux côtés des professionnels de santé. En prolongement, une aile récente alliant une structure de bois et des baies vitrées. Les architectes ont su allier l’ancien et le moderne. Au total, cet édifice fait 511 m2 (287 m² pour l’ancien corps de ferme et 224 m² pour son extension). Sa position est idéale à deux pas de la pharmacie, de l’opticien et du centre-bourg. Il n’y avait pas mieux pour une maison de santé. Il faut revenir cinq ans en arrière pour comprendre la genèse de ce projet. « Nous avons pris cette initiative afin d’éviter que la commune ne devienne un désert médical. Nous avons eu besoin d’anticiper, nous allions perdre quelques professionnels de santé. Nous avions à l’époque cinq médecins et deux allaient prendre leur retraite », explique la première adjointe au maire de la commune, Martine Dessex. Voilà le contexte dans lequel est née cette maison de santé. Un projet élaboré en collaboration avec le monde médical. « Au moment de lancer la maison de santé, c’était encore une compétence communale. Je pense que ça serait plus compliqué aujourd’hui avec les intercommunalités ». Autour de la table pour plancher sur ce projet de santé, la mairie, l’Agence Régionale de Santé (ARS) - à l’époque celle du Limousin -, les professionnels de santé de la commune (les médecins généralistes, les kinésithérapeutes, le dentiste, les sages-femmes, l’Ehpad, l’opticien, la pharmacie, les ambulanciers, etc.). Tous ces acteurs ont également bénéficié de l’accompagnement éclairé de la mutualité française. Ce projet conséquent - il compte plus de 200 pages - a été présenté à l’ancienne région Limousin avant d’être validé. 

Avec l’Europe

Il a fallu mettre en place le financement. La commune disposait fort heureusement des fonds nécessaires pour lancer les travaux qui ont débuté en 2016. Coût total de l’investissement : 998 708,20 euros hors taxes pour la rénovation du corps de ferme et la construction d’un nouveau bâtiment. La commune de Châlus a pu bénéficier d’une participation de 550 027,23 euros (soit 55% du projet) de l'Union européenne grâce au fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) sous condition de respect des engagements auxquels la mairie est soumise. La région Nouvelle-Aquitaine devrait participer à hauteur de 37 697 euros. Ces participations représentent tout de même un travail de longue haleine. « Il faut envoyer de nombreuses pièces justificatives aux services de la région, toutes les factures, ça prend du temps, mais ça vaut le coup », reconnaît Martine Dessex.

Une inauguration ministérielle

La maison de santé de Châlus a été érigée en exemple. Le 13 octobre 2017, le Premier ministre en personne, Edouard Philippe, est venu l’inaugurer, accompagné d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Ils en ont profité pour présenter le plan du gouvernement pour l'égal accès aux soins dans les territoires. Une visite ministérielle qui restera un bon souvenir.

« Cela prouve également que notre projet de santé est une réussite et un bon exemple. Je pense que cette maison de santé correspond à la demande des habitants de la commune. Puis nous avons tout fait en fonction de la demande des professionnels de santé », poursuit Martine Dessex. Que ce soit le positionnement des prises électriques ou la surface de leur cabinet, les professionnels ont eu le choix et ont été consultés pour tout. Et si un jour une nouvelle personne veut s’installer, il est possible encore d’agrandir le bâtiment.

Actuellement, la maison de santé pluridisciplinaire compte trois médecins, une pédicure-podologue, un cabinet de kinésithérapeutes, une dentiste. deux sages-femmes, une diététicienne, un réflexo-thérapeute, un psychologue. Le corps de ferme héberge un service de la Croix-Rouge qui compte une vingtaine de salariés. Aides soignants, infirmiers, cadres de santé administration. Il s’agit à la fois d’un centre de soins infirmiers et d’un service de maintien à domicile.  

Désormais, la commune est un exemple dans la lutte contre les déserts médicaux. Pour faire face à ce fléau, la mairie a impulsé un projet en impliquant les professionnels de santé dans l'implantation de cette maison de santé pluridisciplinaire en plein centre-bourg de Châlus. Le rayonnement de la structure dépasse les 1 650 habitants de la ville de Châlus. La commune n’est donc plus seulement connue pour son passé historique - Richard Coeur de Lion y perdit la vie des suites d’une blessure sur un champ de bataille en 1199 d’une flèche empoisonnée - ou ses personnalités  - Pierre Desproges et l’écrivain Georges-Emmanuel Clancier y sont nés - Lawrence d’Arabie y fêta ses vingt ans lors de son tour de France à bicyclette, mais également pour ses services médicaux et sociaux.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5661
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !