Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Extension de Sciences Po Bordeaux : « on forme ici les cadres de demain ».

11/04/2015 | 25 millions d'euros de travaux et une surface doublée, l'IEP fait peau neuve d'ici à 2016. Quatre nouveaux amphithéâtres et une partie du bâtiment ont déjà été livrés.

Discours inaugural dans le nouvel amphithéâtre La Boétie

Simone Veil, Jacques Ellul, Aliénor d'Aquitaine et Etienne de La Boétie, voici les quatre noms retenus par l'administration et les élèves de Sciences Po Bordeaux pour leurs amphithéâtres flambant-neufs. Inaugurés en grandes pompes ce vendredi, ils s'inscrivent dans le vaste plan de rénovations dont l'IEP fait l'objet depuis fin 2013. Une fois les travaux achevés, d'ici à 2016, la surface est prévue de doubler pour atteindre 16 000 m² contre 8000 m² aujourd'hui. 3000 étudiants pourront alors être accueillis, quand les anciens locaux n'en comptaient que 2000.

« En voyant ça, tous les élèves de France vont vouloir venir ici, s'est réjouit Alain Rousset, président du Conseil Régional d'Aquitaine. C'est à la fois une immense fierté et une réelle frustration, car on oublie trop souvent qu'un tel projet est le fruit d'un arbitrage politique... ». La région a largement financé les 25 millions d'euros nécessaires à l'extension et n'entend pas le laisser oublier : « 10% de notre budget sont consacrés à la recherche et à l'université. Nos concitoyens doivent savoir que l'action politique n'est ni impotente, ni lâche ».

Accroître l'attractivité bordelaise
A terme, Alain Rousset espère que Bordeaux pourra rivaliser avec Sciences Po Paris, d'où il est lui-même diplômé.
« Mais leurs moyens sont dix fois supérieurs aux nôtres, rappelle Vincent Hoffmann-Martinot, le directeur de l'institut bordelais. Notre secteur ''recherches'' représente cependant deux tiers du leur et certains chercheurs préfèrent désormais venir vers nous ».
Pour lui, l'opération qui se déroule est d'une importance sans précédent : « l'impact de ces modifications sera fondamental pour l'attractivité de la ville. Nous confirmons aujourd'hui notre place de premier IEP en régions et allons pouvoir accueillir de plus en plus de jeunes issus des milieux modestes ».
Actuellement, la direction constate que la très forte sélectivité du concours (6%), accentuée par le manque de places, favorise en priorité les classes aisées.

Former les futurs décideurs« Les étudiants formés ici sont les futurs décideurs de la région et il faut éviter qu'ils soient tous fils de cadres supérieurs, rappelle Alain Rousset. Il y a un terrible paradoxe dans notre pays où les pires inégalités sont masquées par le mot République... »
Du côté des principaux intéressés, on se satisfait largement des conditions de travail améliorées : « les nouveaux amphis sont bien plus pratiques et confortables que ceux qu'on a pus connaître dans le passé, témoigne Matthieu, élève en 3e année. Il y a enfin des prises pour les ordinateurs et l'immense atrium prévu dans le nouveau bâtiment sera un espace de rencontre sympa ».

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4141
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !