18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Festival des lycéens d'Aquitaine : quand les jeunes expriment leur créativité

12/05/2014 | De la mode à la musique, en passant par le théâtre, les sciences, la danse, 200 projets ont été élaborés par 2.200 jeunes depuis le début de l'année scolaire.

Trois jeunes qui participent au Festival des lycéens

C'est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable pour les lycéens d'Aquitaine. Ceux qui ont été sélectionnés pour présenter leur projet le savent : ils vont vivre une belle expérience, où une fois n'est pas coutume, leurs enseignants leur ont laissé carte blanche pour exprimer leur créativité dans des domaines aussi variés que la danse, la musique, le théâtre ou encore les sciences. Pendant deux jours, 2 200 jeunes vont présenter leurs projets sur scène devant d'autres lycéens au Rocher de Palmer à Cenon, les 15 et 16 mai prochains.

"Notre jeunesse rencontre aujourd’hui de grandes difficultés. Plus d’un jeune actif sur cinq est au chômage, avec de grandes disparités territoriales. C’est dans ce contexte que le Conseil régional d’Aquitaine s’est engagé dans une politique de soutien à sa jeunesse", explique Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine, qui organise ce Festival des lycéens et des apprentis. Valoriser et stimuler la créativité et l'esprit d'initiative de la jeunesse Aquitaine, tels sont les objectifs de ce Festival, créé en 1999 sous son impulsion. Il offre également aux jeunes l'opportunité unique d'être accompagnés dans le cheminement de leurs projets collectifs ou individuels par des professionnels reconnus dans leur domaine, renforçant par ce biais la qualité des réalisations et allant parfois jusqu'à susciter des vocations... "Ce festival va me permettre de savoir si je peux poursuivre dans le théâtre", confie Anas, en 1ère ES au lycée Elie Faure à Lormont. "C'est une expérience qui m'a donné davantage confiance en moi", explique Christelle, 17 ans, en 1ère ES dans le même lycée, qui a déjà participé au festival. "Ce qui est intéressant, c'est que ça stimule notre créativité", enchâiné Ridwane, en Terminale ES au lycée Elie Faure aussi.

Une autre vision de la jeunesse"Ce festival montre une autre vision de la jeunesse, des jeunes citoyens engagés, sensibles aux questions de société", met en avant Naïma Charaï, conseillère régionale, déléguée aux solidarités, à la lutte contre les discriminations et à l'égalité femme-homme déléguée aux solidarités, à la lutte contre les discriminations et à l'égalité femme-homme. Les domaines d'expression sont variés : musique, photographie, défilés de mode, arts plastiques, spectacles de rue, théâtre, vidéo, centre de presse... Parmi les nouveautés de cette année, le « Festibook », Living Lab. Proposé par Cap Sciences, c'est un laboratoire d’expression pour les festivaliers. Les jeunes sont interrogés sur leurs centres d’intérêts, le sens de leur participation au festival, leurs pratiques culturelles... Ils répondent sur des tablettes numériques via l’avatar qu’ils se sont créés en mentionnant leur âge, leur département, leurs centres d’intérêt, leur motivation... La restitution de ces éléments se fera de manière évolutive sur un écran géant. Autre initiative de Cap Sciences, le Fab Lab. Ce laboratoire « nouvelle génération » va permettre aux festivaliers d’expérimenter, apprendre et fabriquer par eux-mêmes tous types d’objets à l’unité (stickers à l’effigie de son projet, objet représentant son lycée, etc). Trois machines seront présentées pendant le festival : une découpeuse laser, une imprimante 3D et une découpeuse vinyle.



Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
685
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !