Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne d'"alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Foisonnement de bonnes idées et d'interventions exceptionnelles au TEDx de Bordeaux

02/12/2012 | Ce 1er décembre, cette édition du TEDx bordelais fut remarquable par la qualité des speakers, autant que par l'ambiance concentrée et chaleureuse de la salle.

Bravo aux bénévoles du TEDxBordeaux 2012

Dans une salle rouge et noire, à l'image de l'emblème de TEDx, devant une centaine de personnes et plus encore (des lieux-relais ayant été fixés), les intervenants se sont succédés et ont exposé leurs vies et idées, sans pudeur et avec beaucoup de simplicité, empathie et envie. Une idée de partage que ces conférences souhaitent véhiculer, et que ce 1e décembre, speakers comme spectateurs avaient pris au mot. Avec une armée de blogueurs live-tweetant la journée, des goûters constructifs et quelques cris enthousiastes, standing ovations et autres éclats de rire, cette édition a plu.

"Tu es partout à la maison"La farandole des speakers commence avec la spécialiste de l'interculturalité, Irina Dobre. D'origine roumaine, elle a longtemps eu l'impression de ne plus être chez elle nulle part ; jusqu'à ce que sa mère lui montre le verre à moitié plein, "en fait, tu es partout à la maison". Présidente d'une association franco-roumaine, elle a trouvé un équilibre et réalisé un documentaire : demandant à des personnes venant de différents pays de définir la "maison", elle a collectionné des réponses sincères, analogues aux nôtres. Si, comme le dit l'un de ses interviewés, "peu importe où on part, la pensée nous rapporte toujours à la maison", pour Irina Dobre, "Acasa, la maison, c'est quelque chose de plutôt intérieur, qui dépasse une surface physique, une nationalité".

Karim LappS'inspirer de la nature et des hommes.Suit à cette intervention l'ingénieur spécialiste en biomimétisme, Karim Lapp. Pour lui, nous sommes des êtres vivants, mais une espèce spécialisée, dépendante de l'énergie pétrolière. Pourtant, on pourrait s'inspirer de la nature pour s'en défaire : en prenant l'exemple des termitières qui ont leur propre régulation d'air, un architecte a ainsi construit un bâtiment qui réduit de 90% sa consommation d'énergie. Analysant les pierres, et leur production, il a réussi à trouver une manière de faire produire aux plantes du carbonate de calcium, et donc de la roche.

Après une vidéo du blogueur Jérôme Choain et son  "Tweet and share" (reprise de Michel Delpech), la journaliste Sandrine Pacitto-Mathou raconte son plaisir à "mettre en lumière la vie des autres ". Elle a ainsi passé deux ans au Sénégal pour réaliser un documentaire de quatre heures, questionnant sur les notions de famille, de transmission, et finalement le rapport de chacun avec son territoire, son dialecte, et également le souvenir de la colonisation. Des rencontres qui l'ont touchée et émue, et qui la font conclure son intervention par cet aveu personnel : "je pense être métisse de cœur et de culture."

"Bilingue gitan"C'est ainsi que se présente Dominique Careil qui travaille avec les nomades depuis une dizaine d'années. Son respect envers cette culture est assez vite palpable, celui-ci racontant simplement que ces derniers ont un nom pour le groupe et un pour le pays, et d'autres anecdotes prouvant que la solidarité prime toujours chez ces nomades. Ainsi, pour un décès, les gens se rassemblent spontanément, sans musiques ou pleurs, juste pour être ensemble ; comme les regroupements auxquels les hôpitaux doivent s'habituer et s'adapter lorsque l'un d'eux est malade. Dominique Careil parle avec émotion de cette vie, ces principes, cette "force de l'oralité, de la parole donnée".

Prendre les rênes.Ce fut ensuite au tour de Stéphane Faure, ancien moine bouddhiste de nous parler de la souveraineté sur l'être, l'intérieur. Pour lui, l'homme d'aujourd'hui se place souvent en pilotage automatique, et il est important qu'il "reprenne les rênes du véhicule", de son corps ; un projet qu'il développe lui-même à Bayonne en service hospitalier.
Puis le jeune ingénieur Corentin de Chatel-Perron a ébloui les spectateurs par ses réflexions et son travail : vivant au Bangladesh et partant d'un idéal, où "il ne serait pas question de transfert de technologie, mais que chaque territoire se développe vraiment en fonction de son identité", il a l'idée d'utiliser la toile de jute plutôt que la fibre de verre pour construire un bateau. Après un voyage de six mois jusqu'en France à bord d'un voilier composé à 40% de jute et 60% de fibre de verre, il réussit à réunir des fonds pour continuer ses recherches, réalisant qu'en deux ans, des jeunes sortant juste de leurs études, peuvent bouger un pays tout entier.

Marianne Jauffret

Expériences à reproduire.Marianne Jauffret a une vie aussi intéressante que l'idée qu'elle est venue présenter à ce TEDx : commençant sa vie nomade à 19 ans à bord d'un camping-car parcourant l'Allemagne, elle est touchée par de nombreux malheurs avant de finalement se poser dans le bordelais. Et là, lui revient en tête son "rêve de petite fille de vivre dans sa propre maison", dessinée par ses soins. Cependant, elle ne réussit à trouver personne pour faire le lien entre matériaux, techniques,  environnement et consommation d'énergie. Elle doit ainsi s'adapter, utiliser la nature qui l'entoure et crée alors sa maison actuelle, qu'elle décrit comme "vivante".
Pour Halim Madi, un hacker est "quelqu'un qui aime comprendre le fonctionnement d'un mécanisme afin de le bidouiller, de le détourner de son fonctionnement originel". Après son speak, on pourrait considérer que lui-même a hacké son propre corps, après des erreurs (ne pas manger douze œufs par jour) et des collectes de données (tester le café au beurre à la place du déjeuner). Pour lui, changer son corps se ferait en agissant à 75% sur la nutrition, 10% sur le sport, 10% sur le sommeil et 5% sur le stress.

Beasty

"On est tous schizophrènes"Suivent à ces speakers deux interventions artistiques : la lecture de Mourad Djebel de ses "Contes des trois rives" qu'il a tant eu de mal à se remémorer et dont il s'émerveille toujours sans aucune difficulté ; et l'historique du beatbox fait par Beasty, au travers d'un show qui a réussi à enflammer et faire danser la salle.
Pour Nicolas Gaume, difficile alors de garder ce niveau d'enthousiasme, mais il lui suffit d'enchaîner les sons de Dark Vador, Thierry la Fronde et du Gangnam Style pour conserver l'attention du public. A travers une analyse communicationnelle de la figure du héros, il réussit à montrer son évolution, et donc celle de la société. Finalement, "on est tous schizophrènes et enfin on se l'avoue", "on a plusieurs versions différentes de nous-mêmes, on se raconte différemment".

"Pourquoi conclure ?"Jean-Pierre Xiradakis est le dernier intervenant de la journée : celui qui a crée une association de défense et sauvegarde des traditions gastronomiques, voit la cuisine comme un acte culturel et donc considère comme essentiel d'inventorier les recettes et tours de main des cultures méditerranéennes.
En effet, la question se pose : peut-on considérer la conclusion du journaliste David Abiker comme une intervention ? Dans un one-man-show très drôle, il a démonté le décor, cité Jaurès, résumé les interventions de chaque speaker, mais surtout finit de convaincre l'assistance que l'expérience TEDx doit être reconduite : "TEDx, ça ne se conclut pas. Chaque intervention se suit et ne se ressemble pas. Ces gens-là font des trucs formidables… pourquoi conclure ?"

Les interventions seront visibles sur le site de TEDxBordeaux dans les prochains jours.

Laura Jarry
Par Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1204
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !