Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/18 : Edgar Feuchtwanger fut le voisin d'Hitler de 1929 à 1939. Âgé de 94 ans, il vient témoigner le 23 nov à Pessac à l’occasion de la projection du documentaire « Hitler, mon voisin, 1929-1939, souvenir d’un enfant juif ».

21/11/18 : Colloque de l’Observatoire National de la Précarité Energétique le 23 nov. à l'Hôtel du Département à Bordeaux. Ce colloque national présentera les chiffres de la précarité énergétique en France et les dispositifs de prévention et d’accompagnement.

21/11/18 : L'ancien international tricolore de football, Djibril Cissé, sera présent lors de l'inauguration des Foulées littéraires samedi 24 novembre à Lormont.

21/11/18 : Rassemblement à l'initiative de la Coordination Rurale 47, vendredi à 8h30 devant le tribunal d'Agen, en soutien à l'agriculteur victime d'une attaque au couteau en juin 2017 et dont son procès se tient le 23 novembre.

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/18 | Zéro déchet, zéro gaspi

    Lire

    Les 23 et 24 novembre, Bordeaux Métropole organise dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets le « Festival ZZ ». Près d’une centaine de rendez-vous sont prévus lors de ces 2 jours comme des ateliers, des jeux, des concerts, des conférences... Près de 80 structures locales et artisans seront présentS pour sensibiliser le grand public et les élèves des écoles. Programmation complète

  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Fondation Bergonié : remise de la dotation annuelle au Centre Régional de lutte contre le cancer

04/07/2018 | C'est à l'Espace Beaulieu et en présence de médecins et chercheurs porteurs de projets, qu'a eu lieu, lundi 2 juillet, la cérémonie de remise de la dotation annuelle de la Fondation d'entreprises Bergonié.

fondation bergonié une

Créée en 2011 afin de soutenir l'Institut Bergonié, Centre Régional de lutte contre le cancer dans le grand sud-ouest, la Fondation rassemble aujourd'hui, plus de cinquante entreprises issues de tous les secteurs d'activité du territoire aquitain. Des entreprises grâce à la générosité desquelles, elle a pu, durant les cinq premières années, reverser plus de 2 millions d'euros à l'Institut, permettant ainsi de favoriser tant la recherche que l'acquisition de matériel de pointe. Un financement attribué une fois l'an par la Fondation Bergonié et dont trois projets ont pu, cette année, bénéficier : la création d'une nouvelle base de données rassemblant toutes les informations relatives au diagnostique, au traitement et au suivi des patientes atteintes d'un cancer du sein, le traitement par ultrasons focalisés de ces tumeurs (Breast Resection by HIFU) et le TRANS START 201), un programme de recherche sur le traitement d'une forme rare de cette pathologie.

C'est donc à l'Espace Beaulieu, tout près de l'Institut, qu'a eu lieu, lundi soir, la remise de la dotation annuelle de la Fondation d'entreprises Bergonié Une cérémonie qui s'est déroulée en présence des médecins et chercheurs, porteurs de projets. « La Fondation a vocation à accompagner le mieux possible celles et ceux, nombreux, qui sont atteints d’un cancer, en améliorant les conditions de séjour et de bien-être du patient pendant son hospitalisation, en développant les innovations technologiques et en favorisant la prise en charge « globale » du patient dans le respect des Plans Cancer », précise Patrick Bernard, Président de cet organisme créé en 2011 sous l’impulsion du Professeur Josy Reiffers. Une mission que la Fondation accomplit en finançant des projets d'exception, souvent novateurs et notamment liés à la recherche, à l'acquisition de matériel de pointe ou même aux techniques destinées à améliorer le confort des patients. Des actions pouvant être menées par l'Institut Bergonié en partenariat avec d’autres organismes de dimension nationale ou internationale et qu'elle finance grâce à des dons de mécènes (les entreprises s'engageant alors à donner au moins 5000€ par an durant cinq ans), ou l'aide de donateurs souhaitant soutenir ponctuellement les projets en donnant une seule fois au fonds de dotation. « Un comité scientifique composé de douze oncologues venus de tout l’Hexagone, sommités dans leurs domaines, se réunit en septembre pour déterminer quelles initiatives présentées lors de l'appel à projet lancé en juin, vont finalement être financées », poursuit celui qui avoue être perpétuellement en quête de nouveaux mécènes. Sélection effectuée, ce sont trois des 12 projets initiaux qui trouveront, cette année, un financement, grâce à la générosité de 22 mécènes et plus de 30 donateurs qui ont permis de récolter quelque 535 000€.

 fondation bergonié bis

Une base de données, un traitement par ultrasons et un programme de recherches

 

Historiquement spécialisé dans le cancer du sein (il représente aujourd'hui 40% de son activité), l'Institut Bergonié traite 1200 nouveaux cas de cette pathologie par an. « Notre base de données était vieillissante et avait besoin d'être remise à jour avec des outils modernes », explique le Docteur Gaëtan Mac Grogan, Directeur du laboratoire de biopathologie et dont les cas de cancer du sein pourront désormais bénéficier de la Bergonié Base Rose, base de données clinico-biopathologiques et épidémiologiques. « Plus simplement, une base de données de l'ensemble des cancers du sein pris en charge et suivis à Bergonié afin de permettre aux soignants de disposer d'éléments de suivi indispensables à l'amélioration continue de la qualité et de la performance des soins », précise-t-il. Et des données qui, avec 50 000 nouveaux cas par an sur l'ensemble du territoire (dont 25% de rechute métastatique à 10 ans), permettront, non seulement de savoir si le traitement est adapté, mais doit également contribuer à la recherche.

Porté par le Docteur Jean Palussière, médecin en radiologie interventionnelle à l'Institut, le second projet (Breast Resection  by HIFU) concerne le traitement des tumeurs du sein grâce à des ultrasons focalisés. « Il s'agit d'évaluer l'efficacité de ces ultrasons pour la destruction des tumeurs du sein. L'objectif étant d'obtenir une preuve de l'intérêt et de l'efficacité de ce mode de traitement non invasif et donc sans intervention chirurgicale, chez des patientes volontaires atteintes de cancer », explique-t-il. Une technique qui, -il tient à le préciser- en est encore, pour l'instant, au stade expérimental.

Médecin oncologue spécialiste du sein et porteur du projet TRANSlational research program of START 201 trial (TRANS START 201), le Professeur Hervé Bonnefoi a également vu son travail récompensé par un financement. « C'est un projet qui concerne un sous-type de cancers du sein biologiquement spécial car doté de récepteurs positifs aux androgènes (hormone masculine), alors que les récepteurs pour les hormones féminines (œstrogènes) sont négatifs. On a fait une étude avec des médicaments anti-androgène qui s'est révélée satisfaisante chez 20% des femmes atteintes de ce cancer », explique le scientifique, dont les résultats rejoignent ceux de deux autres études effectuées aux USA. Une pathologie qui touche 2000 patientes par an. « Dans le cas d'un cancer du sein, en moyenne 15% des cas rechutent, ici c'est 50% ! La maladie devient alors disséminée, macro-métastatique et donc avec un certain volume tumoral. Ce que nous voulons, c'est faire mieux ! ». A ce titre, une seconde étude a donc été lancée dans une trentaine d'hôpitaux belges et français. L'objectif ? « Essayer de contrôler la maladie sur 1/3 des femmes durant plusieurs mois, voire plusieurs années , mieux comprendre la maladie -le financement accordé ce soir étant destiné à l'analyse des prélèvements biologiques, qui se fera d'ailleurs à Bergonié-, et enfin, avoir une stratégie de recherche quant au moyen de traiter le problème, car si le traitement marche sur ces patientes, il aura encore plus de chances de fonctionner sur des femmes atteintes de seulement quelques cellules cancéreuses (maladie micro-métastatique) ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3621
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !