Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Foot: le blues du manager

02/07/2012 | Au lendemain de l'échec des bleus à l'Euro et de la démission de Laurent Blanc, Michel Queyraud revient sur la défaillance du management de l'équipe de France

Laurent Blanc

Le départ de Laurent Blanc est-il une surprise ? Vu de Lizarazu, Girard ou Hidalgo, c'en est une, arguant du besoin de temps pour construire, et celui d'une meilleure compatibilité d'humeur entre le sélectionneur et le président de la FFA. Mais le départ de Blanc de l'équipe de France est à l'image de son départ des Girondins de Bordeaux : flou, fuite, découragement, colère, souffrance et questionnement sur une remise en question. Paradoxal ?

Laurent Blanc est un homme bien ; son parcours d'homme porteur de valeurs et d'engagement est inattaquable sur le fond. Droit dans ses crampons, solide, fidèle, solidaire, il est à l'image de ce mur de défense qu'il incarna dans la génération 98. Mais il semble se camper dans le personnage de l'incompris, sur notamment trois plans. Incompris par ses joueurs qui, au-delà de sa carrure de champion du monde et d'Europe, n'ont pas compris son message, ce vers quoi il aurait aimé les amener en tant que "groupe". Incompris par sa direction, en la personne de Noël Le Graët, pour ne pas entendre ses besoins, ses demandes de ressources, qu'elles soient matérielles ou intellectuelles, implicites ou explicites. Enfin, incompris par un public qui, comme à Bordeaux, lui a donné pleine confiance et se retrouve le bec dans l'eau face aux attitudes de ce champion de toujours, englué dans le pétrin managérial de la défaite. Plus de son, plus d'image, Blanc est parti plus vite qu'il n'était arrivé. 
 
Des enfants dans une cour d'école
Sur le premier point, on ne peut être que compréhensif, face au spectacle qu'offre le comportements de certains joueurs, leaders de cette équipe et qui à ce titre, devrait être irréprochables face à l'insuccès de leur collectif. Des enfants dans une cours d'école, plutôt genre "sale gosses nantis", qui ont depuis longtemps quitter la Terre au gré de salaires fastueux les éloignants du commun des mortels, même quand celui-ci se prive pour venir l'applaudir. La faute à qui ? Les parents bien sûr, ou tout au moins ceux qui les remplacent depuis trop longtemps. Alors, si Blanc hésite entre posture de  "potentialisateur", en tentant de fabriquer un groupe à partir d'individus aussi disparates qu'infantils, ou de garde-chiourme pour collégiens narcissiques, on ne peut que compatir à la difficulté de la tâche.
 
Sur le deuxième point et à supposer que le président de la FFF, chef d'entreprise confirmé et président d'un club au parcours étonnant (Guingamp), n'ait pas entendu le message de son cadre-en-chef, on pourrait alors pointer un modèle managérial déficient. Les études sur le comportement humain montrent que les attitudes des collaborateurs sont pour la plupart du temps à l'image de leurs dirigeants. Autrement dit, "on a toujours l'équipe qu'on mérite". Nos politiques le démontrent à longueur de mandats. Tout comme à Bordeaux, Blanc s'est encore une fois isolé. Fini le temps des accords ou des désaccords, bienvenu dans le temps des malentendus.
 
Sur le troisième point, on ne peut que se désespérer face au spectacle offert. Ce fut dit et redit : une défaite n'est acceptable qu'après avoir livré un combat digne de l'adversaire, que si les joueurs en prennent pleinement conscience, acceptant explicitement et profil bas les raisons de leur défaite. Que ces raisons relèvent de leurs manques ou d'une faiblesse face à un challenger plus fort que soi. Le spectacle offert par l'équipe de France a été tout autre. Après s'être piètrement illustrée en Afrique du Sud, elle a rejoué sur le même registre, certes avec des acteurs et un scénario différents. Résultat : un sondage donnant 80% des personnes en désamour avec l'équipe de France. Au-delà du fond, c'est aussi la forme qui a pêché.
 
Des savoir-faire des savoir-être
Le départ de Laurent Blanc ne fait que pointer les errements de responsables, lui compris, qui n'ont toujours pas compris que la gestion des hommes et des projets, passent par des savoir-faire et imposent des savoir-être. Alors, "quand c'est fini, ça recommence" et en attendant le prochain, souhaitons qu'il ait comme facteurs de succès : soit une expérience des hommes rudement acquise sur le terrain amenant à déployer un management expérimentalement efficient mais non théorisé (Aimé Jacquet), soit un savoir-faire issu d'années de travail ajouté à un savoir-être apte aux remises en question (Daniel Costantini). Car, avant de trouver un coach sportif sachant théoriser la pratique et pratiquer la théorie, il faudra attendre qu'une autre culture du management sportif soit accessible et surtout désirée. Croisons les doigts ;-)
 
 
Michel Queyraud (coach professionnel d'entreprise, intervenant dans le sport de haut-niveau)

Michel Queyraud
Par Michel Queyraud

Crédit Photo : Football.ua - Илья Хохлов

Partager sur Facebook
Vu par vous
599
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !