Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Futuroscope : le parc poitevin présente ses nouveautés 2015

19/04/2015 | En 2014, le Futuroscope a bénéficié d'une progression de 200 000 visites supplémentaires, dont 70 000 provenaient... de Gironde, soit +10% par rapport à 2013.

Avec 85 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014, le Futuroscope est le deuxième parc d'attractions de France, derrière Disneyland Paris.

200 000. C'est le nombre de visites supplémentaires enregistrées par le Futuroscope de Poitiers en 2014. Une bonne santé confortée dans l'innovation et l'originalité : en mars dernier, son directeur a reçu à Los Angeles le prix de la meilleure attraction du monde pour "La Machine à Voyager dans le temps", dont les stars ne sont autre que... les lapins crétins, nouvelles mascottes de la société de jeux vidéo Ubisoft. Et le parc poitevin ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : en 2015, il accueillera trois nouvelles attractions phares, qui tenteront de mixer performance artistique et technologies du futur.

Le 21 mars dernier, Dominique Hummel, président du Futuroscope depuis 2002, avait tout pour retrouver le sourire : l'attraction "La machine à voyager dans le temps", qui met en scène les Lapins Crétins, nouvelles mascottes de la société de développement de jeux vidéo Ubisoft, a reçu le prix de meilleure attraction du monde attribués par l'ensemble des professionnels du secteur réunis au sein de la TEA (Themed Entertainement Association). C'est la deuxième fois que le parc poitevin reçoit ce prix américain : la première fois, c'était en 2012, avec l'attraction "Arthur, l'aventure 4D" s'inspirant de la trilogie littéraire et cinématographique de Luc Besson, "Arthur et les Minimoys". "Les américains nous ont dit qu'ils aimaient ce ton décalé, ce côté irrévérencieux qu'on retrouve dans l'attraction. Les gens doivent quand même s'asseoir sur une cuvette de WC pendant toute l'attraction !", souligne Dominique Hummel. 

Avec 200 000 visiteurs supplémentaires en 2014 dont 70 000 girondins, la direction du parc ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. A l'horizon 2015, elle compte bien atteindre 90 millions d'euros de chiffre d'affaires, et même les cent millions pour ses trente ans en 2017. A l'heure actuelle, c'est 15% de ce chiffre d'affaires qui est consacré à l'innovation et aux nouvelles attractions, soit entre douze et treize millions d'euros par an. Selon une enquête interne, l'image du parc est même plutôt studieuse : 64% des premiers visiteurs pensent qu'il s'agit d'un lieu ou l'on apprend des choses, plus qu'un lieu où l'on samuse (50%). "Nous avons une image plutôt futuriste à cause de l'utilisation de la technologie dans nos attractions, mais nous nous tournons de plus en plus vers le digital, le spectacle vivant, le théâtre, avec ce côté "fun" que nous voulons renforcer", assure le directeur du parc. 

Une dynamique nouvelle Et des nouveautés, il y en aura aussi en 2015. Avec plus de 7000 employés dont le tiers est lié à son activité de tourisme, le Futuroscope a déjà un projet d'investissement économique en Inde. Le parc a même un clone... chinois ! Il faut dire qu'il marque une exception à plus d'un titre : avec 85 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014, c'est le deuxième parc d'attractions de France, juste derrière Disneyland Paris. Côté attractions, les visiteurs ont pu découvrir en février les débuts de l'Arena Fun Xperiences, une verrière sous laquelle se massent une dizaine de jeux mettant à l'épreuve l'agilité, l'adresse et les réflexes des participants. Labyrinthe de lasers, descente en chute libre à 40 km/h ou jeu de "combat psychologique" (deux personnes s'affrontent pour essayer de deplacer une balle dans un tube de verre par la seule force de la pensée et de deux électrodes fixées sur leurs tempes)... il y en a pour tous les goûts. Depuis quelques jours, on peut aussi découvrir les premiers pas des "Mystères du Kube", un spectacle vivant et rythmé, ou les comédiens interagissent avec les animations déroulées sur un écran géant, compilant effet visuels et sonores. Enfin, l'été ne sera pas en reste avec l'arrivée de "Futur- l'expo", bâtiment de 700 mètres carrés avec des objets connectés, de la cuisine moléculaire, des imprimantes 3D et même un dressing totalement virtuel, pour essayer les robes et costumes sans avoir à les sortir du placard ! 

Le Futuroscope continue donc sur sa lancée, avec des ambitions et un enthousiasme sensible quant à la future grande région. "La nouvelle taille du territoire va certainement pouvoir créer un marché intérieur. Toute la problématique sera de trouver comment attirer, nous allons devoir nous mettre en prospection d'une nouvelle clientèle étrangère, mais nous sommes en train de mettre en place une dynamique nouvelle. C'est une région qui va bouger, à nous d'innover dans cette nouvelle étape", confie Dominique Hummel, qui ne cache pas ses ambitions. Et le parc poitevin n'a pas à rougir face aux leaders que sont le Puy du Fou et Disneyland : depuis sa création en 1987, 46 millions de visiteurs ont déjà acheté leur billet d'entrée. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
9029
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !