Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

  • 27/11/20 | Royan Atlantique : Un pôle de transformation de produits locaux

    Lire

    La Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA) porte depuis 2016 un projet de création d'un atelier collectif de transformation de viandes multi-espèces visant à améliorer la performance économique de la filière locale d'élevage. Huit éleveurs ont participé à la construction de ce projet et plus d’une trentaine sont à ce jour intéressés par l’équipement. Le pôle transformation de la CARA sera géré et utilisé par les producteurs associés dans une structure d'exploitation qui louera l'équipement à la CARA. La Région soutient ce projet à hauteur de 220 537 euros.

  • 27/11/20 | Creuse: un numéro vert pour les personnes handicapées en difficulté

    Lire

    Le Département de la Creuse et la Maison Départementale des Personnes Handicapées viennent de mettre en place un numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants qui sont en difficulté ou sans solution immédiate du fait de la crise sanitaire. Ce numéro est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes, 7 jours/7 de 7h à 21h : 0 800 360 360.

  • 27/11/20 | Les émailleurs français s’exposent à Limoges

    Lire

    Depuis le 16 novembre, les halles centrales de la ville de Limoges accueillent une trentaine de pièces conçues par des créateurs locaux et nationaux, et prêtées par le Syndicat Professionnel des Emailleurs Français. Cette exposition présente des créations contemporaines d’émail sur métaux. Durant un an, le Syndicat s’invitera dans l’espace « Ville créative Unesco » des halles centrales qui est dédié à la valorisation des acteurs locaux des arts du feu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Futuroscope : un trentenaire au top

22/08/2017 | Le Futuroscope a accueilli 8 000 visiteurs de plus en juillet. Le parc prévoit 320 000 entrées pour le mois d'août.

En trente ans, le Futuroscope a dépassé la barre des 50 millions de visiteurs.

Situé à une dizaine de kilomètres de Poitiers, à la fois sur les communes de Chasseneuil-du-Poitou et de Jaunay-Marigny, le Futuroscope est désormais « ancré dans le patrimoine local » comme le souligne Olivier Héral, directeur de création au Futuroscope. Cette année le 2e parc d'attractions de France, grâce à sa fréquentation (1,9 million de visiteurs en 2016) et son chiffre d'affaires (101 millions d'euros en 2016), fête ses trente ans. Tous les voyants sont au vert avec le lancement de nouvelles attractions et de nouveaux spectacles et l'ambition de dépasser les 2 millions d'entrée d'ici l'horizon 2018. Visite de ce parc de Nouvelle-Aquitaine en compagnie de deux cousines.

Ni trop chaud, ni trop froid. Un ciel bleu. Un temps idéal pour se rendre au Futuroscope. Ce jour-là, la fréquentation est également au beau fixe. 11 500 visiteurs. Un bon chiffre, pour un lundi. Parmi ces visiteurs, Laura et sa cousine Diane. Laura connaît déjà le parc, presque comme sa poche... Elle vit à Poitiers depuis quatre ans pour ses études. La jeune femme est déjà venue à sept reprises. Pour Diane, c'est une première même si ça fait déjà quatre année qu'elle habite Poitiers. « Laura m'en a beaucoup parlé. Je me suis dit qu'il fallait y aller avant que je quitte Poitiers », explique Diane.

Organiser sa visite

Il est 10 heures. Les deux cousines viennent de retirer leur billet et vont pouvoir profiter au maximum de leur journée. Pour le programme, c'est Laura qui s'en charge. Plan en main, elle sait déjà ce qu'elle veut faire découvrir à Diane. « Les lapins crétins, l'extraordinaire voyage, la Vienne dynamique, l'âge de glace, danse avec les robots, il faut au moins faire celles-là. Pour le moment, je me concentre surtout sur celles qui sont dans le même coin », indique-t-elle. Le parc regroupe 25 attractions sur plus de 30 hectares donc pour se repérer le plan est " presque " obligatoire. 

Les cousines partent d'abord en direction de l'attraction des lapins crétins. Puis Laura aimerait bien se rendre à l'une des nouveautés de cette année : l'extraordinaire voyage. Elle ne l'a pas encore testée. 1 heure d'attente. Il va falloir prendre son mal en patience. Mais dans la fil, un employé du parc l'aborde lui proposant un café contre un câlin. « Tout est fait pour qu'on ne voit pas passer le temps, c'est appréciable », commente Laura.

Une attraction "vedette" à la hauteur

L'attraction "L'extraordinaire voyage" a été inaugurée en décembre dernier. Elle propose de faire un tour du monde en cinq minutes à bord d'une navette spéciale. Durant le voyage, même l'odorat est mis à l'épreuve. «  Elle remporte déjà un succès. C'est l'attraction préférée des visiteurs en trois mois à peine », se félicite Olivier Héral, directeur de création du parc du Futuroscope. Il aura fallu quatre ans pour mettre au point une nacelle volante qui permet de voyager à travers tous les continents du monde via un vaste écran. Un investissement colossal de 12,5 millions d'euros, « le plus gros depuis la création en 1987 », précise Olivier Héral. « On est allés chercher un sujet : le tour du monde façon Jules Verne et on l'a replongé dans une prospective. C'est un peu le tour du monde du XXIe siècle », poursuit-il. Franchement, le pari est réussi. Que ce soit Laura ou sa cousine, elles ont toutes les deux apprécié l'expérience de ce voyage éclair sur l'ensemble des continents. « J'ai bien aimé le voyage extraordinaire. On a l'impression d'y être et de voler au-dessus des différents paysages. Il y a une immersion en plus grâce aux odeurs. Cela valait bien l'attente », confie Laura, tout sourire. « C'était génial ! » acquiesce Diane.

30 ans, ça se fête

Le parc a été créé en 1987 et fête cette année ses 30 ans. A l'occasion, il y a eu plusieurs opérations et de nouvelles attractions ont été inaugurées. Hormis l'extraordinaire voyage, le Futuroscope propose un nouveau spectacle de magie, Illusio, un destin magique mis au point par le magicien Bertran Lotth. Le site accueille également une exposition Villes 2050 où Vincent Callebaut, architecte visionnaire, présente 19 de ses projets imaginés pour des villes du monde entier. « C'est une fête. On a organisé plusieurs rendez-vous au printemps et on a surtout lancé de nouvelles attractions », confirme Olivier Héral. En plus, chaque été, des animations viennent enrichir le parc. Cette saison : Fly Jump avec des plongeurs professionnels sautant d'une dizaine de mètres dans une piscine de seulement trois mètres de profondeur ; un spectacle avec une quinzaine de drones en simultanés. Entre autres.

Finalement, ces paris sont gagnants. La fréquentation est en augmentation constante. D'ailleurs, en novembre 2016, le Futuroscope a dépassé la barre des 50 millions de visiteurs depuis son ouverture. Chaque année est plus belle que la précédente. « Quand c'est comme ça, c'est très bon signe. On fait un bon début d'été malgré des vacances plus tardives et une météo moins bonne que l'année dernière » explique Olivier Héral. Déjà 8 000 visiteurs de plus que l'an dernier pour le mois de juillet en franchissant la barre des 260 000. Pour le mois d'août, le parc attend 320 000 visiteurs. L'an passé, ce sont 1,9 million de personnes qui se sont rendues au Futuroscope soit 50 000 de plus que l'année précédente. L'objectif à court terme : dépasser les deux millions d'entrée.

Plein les yeux

La journée des cousines touche à sa fin, elles sont parvenues à faire une quinzaine d'attractions et ont pu assister au spectacle nocturne, Aquaféérie, la forge aux étoiles. Elles sont rentrées chez elles des souvenirs pleins les yeux. « C'était une journée variée. On a quand même pu faire beaucoup d'attractions. J'ai adoré les cinémas dynamiques, danse avec les robots, tout ce qui bouge quoi ! » conclut Diane. Laura aussi fait un bilan. « J'ai beaucoup aimé les attractions qui bougent. Je recommande aussi Les yeux grands fermés. On se retrouve plongé dans le noir et confronté à des sensations inconnues. Sans la vue, on se rend compte qu'on est vite désorienté. » Cette attraction est gérée par l'association qui porte le même nom et qui permet de financer du matériel destinés aux non-voyants et mal voyants.

Le Futuroscope ne cesse de se renouveler. Ce qui pourra motiver Laura ou Diane à revenir. « On va mettre en place une très grosse attraction. Je ne peux pas encore la dévoiler. Mais en septembre on pourra dire de quoi il s'agit. Elle sera inaugurée en avril 2018 », conclut Olivier Héral tout en conservant une part de suspense.  

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6986
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
La ligne D du tramway a de forts enjeux politiques Société | 26/11/2020

Mobilités à Bordeaux Métropole : quand la jeunesse s’en mêle

Julien et Myriam Cruege, propriétaires du restaurant Julien Cruege à Bordeaux Société | 25/11/2020

Face à la crise, les restaurateurs se réinventent

Plaquette Nord Bassin Solidarite Société | 24/11/2020

Bassin d’Arcachon : commerces et clubs sportifs main dans la main !

Opération « Urgence Froid Bordeaux » dans la Maison éco-citoyenne de Bordeaux Société | 23/11/2020

Opération « Urgence Froid Bordeaux » : carton plein pour « Les Gratuits »

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 20/11/2020

L'hôpital de La Rochelle développe un outil précurseur pour anticiper les cas graves de Covid-19

La Maison Régionale des Sports de Talence Société | 18/11/2020

Coronavirus : le mouvement sportif néo-aquitain perd 165 000 licenciés

Travailleur en situation de handicap Société | 17/11/2020

Handicap et insertion professionnelle : naissance du passeport compétences "gestes barrières"

Illustration représentant Mathilde Puges et Maud Begon Société | 13/11/2020

Mathilde Puges, l'infectiologue bordelaise contaminée par la BD

statistiques pauvreté 2018 Société | 13/11/2020

« La crise est un révélateur de pauvreté » Christophe Vénien (Secours Catholique)

Les salariés de l'Atelier Remuménage pendant une livraison Société | 13/11/2020

Reconfinement : A Bordeaux l’Atelier Remuménage va plus loin dans la solidarité

Enquête Cyberlife Société | 11/11/2020

Cyber-harcèlement au collège : L'Université de Bordeaux mène l'enquête

Hopital mobile Bayonne Société | 10/11/2020

Bayonne accueille l'hôpital mobile déployé par le CHU de Toulouse

L'arrivée du train TER en gare de Bedous Société | 09/11/2020

La régularité des TER au coeur du comité de lignes Sud Aquitaine (Béarn)

Les ateliers du Mois de l'Innovation Publique en Nouvelle Aquitaine se dérouleront à La Base à Bordeaux Société | 08/11/2020

Mois de l’Innovation Publique : imaginer le service public du futur dans nos territoires

Shop in Limoges Société | 06/11/2020

Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »