Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

  • 01/12/20 | En Haute-Vienne, Orano innove et se diversifie sur le bas carbone

    Lire

    Orano, est une multinationale spécialisée dans l’énergie et le nucléaire et porte également des sujets de médecine nucléaire. Pour cela, elle dispose d'un Centre d'Innovation en Métallurgie Extractive à Bessines-sur-Gartempe en Haute-Vienne. Elle cherche aussi à diversifier ses activités dans le domaine de la transition énergétique et des énergies bas carbone pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des activités humaines. Elle bénéficie à ces fins d’une subvention de la Région de 334 278 euros.

  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Gamers Assembly à Poitiers : un événement unique autour du jeu vidéo

01/04/2018 | Événement national, la Gamers assembly de Poitiers devient avec les années incontournable. Plus de 2 000 joueurs s'y affrontent durant le week-end de Pâques.

La cérémonie d'ouverture de la 19e édition de la Gamers Assembly a été très animée.

Du 31 mars au 2 avril se déroule la 19e édition de la Gamers Assembly au parc des expositions de Poitiers. Il s’agit d’un rendez-vous devenu, avec le temps, incontournable pour les geeks (les joueurs de jeux vidéos) mais pas seulement. Sur l’ensemble du week-end de Pâques, 2 000 joueurs s’affrontent sur de nombreux jeux vidéos dans le cadre de tournois. Il y a même une compétition destinée au troisième âge ; la silver geek : elle fête ses quatre ans d’existence. Ce salon se veut également grand public, au total plus de 20 000 visiteurs sont attendus sur les trois jours et plus de 420 bénévoles sont venus installer et encadrer cette manifestation.

11 heures ce samedi matin, la Gamers Assembly 2018 est déclarée ouverte. Une cérémonie d’ouverture digne des grands shows. Un public chauffé à blanc. Aux micros ou plutôt aux manettes deux geeks, Ted et Spiwi. Bien connus des joueurs. Sur scène, on assiste à une démonstration entre le député (LREM) de la 5e circonscription du Maine-et-Loire, Denis Masségliaet Fabien Bonnet, président de FuturoLan, association organisatrice de la Gamers Assembly, sur le jeu Dragon Ball Z. Plus de 2 000 joueurs se sont affrontés durant le week-end de Pâques à la Gamers Assembly de Poitiers.

Cette année, on constate quelques nouveautés au programme : du point de vue de la compétition et des tournois tout d’abord. Certains jeux ont intégré la compétition. C’est le cas de deux jeux Battle royal et de League of Legend Open tour. Au total, ce sont quasiment une vingtaine de tournois qui sont organisés sur des jeux vidéos très cotés. « C’est un tournoi organisé par des joueurs pour des joueurs », rappelle Fabien Bonnet, président de FuturoLan. Sur le week-end, il y aura plus de 2 000 compétiteurs qui s’affronteront sur différents supports (console et PC) et différents jeux (Battle Royal, League of Legend, Trackmania, Rainbow 6, Rocket League, Super Smash Bros, Street Fighter V…) ou encore lors de speed run (le but est d'atteindre le plus rapidement possible un objectif donné, le plus souvent terminer le jeu). 

Rassembler et provoquer les découvertes 

Hormis les compétiteurs, les joueurs, l’organisation a également pensé aux accompagnateurs. « Les gens viennent du coin. Pas forcément adeptes des jeux vidéos, mais ils souhaitent aussi découvrir cette culture là. » explique Fabien Bonnet. Depuis quelques années déjà, ils ont mis en place un espace de plus de 1 000m² qui permettra à toute la famille d'échanger, d’apprendre, développer ses compétences ou de faire découvrir l'univers des jeux vidéos. Certains viennent présenter et faire tester leur dernier mouture ou leur version bêta (une version expérimentale). Cette année, un focus spécial est consacré à l'accessibilité du jeu vidéo (et du numérique) aux personnes en situation de handicap. 

Cette Gamers est vraiment grand public, puisque côté  joueurs, même les personnes les plus âgées ont leur compétition… la fameuse Silver Geek qui fête sa quatrième année. « On ne pensait pas qu’on serait encore là aujourd’hui quand on a décidé de lancer cette compétition. Finalement, on s’est développé autour de Poitiers dans un premier temps, puis sur l’ex-région Poitou-Charentes et maintenant il y a même des personnes qui viennent des Pyrénées-Atlantiques, se félicite Jean-Pierre Lartigue, président du collectif Silver Geek.  

Avec l’e-sport : des pros du jeu vidéo

Il existe également des équipes de e-sport. Et Grand Poitiers a misé sur cela. Puisque la communauté urbaine est devenue la première collectivité territoriale à soutenir une équipe d’e-sport : les orKs. Ces derniers participent à leur première compétition. Et même si tous leurs membres ne viennent pas de Poitiers, ils jouent un peu à domicile et s’investissent à fond dans l’événement. « On s’occupe de la deuxième scène de jeu. On organise quelques tournois sur divers jeux vidéos et un tournoi étudiant », confie Vincent Foulquier, alias Vincente, membres des orKs. Lui ne jouera pas beaucoup durant ce week-end de Pâques, mais l’équipe des orKs (dont plus de 180 membres sont présents à la gamers sur les 300 adhérents) est inscrite dans plusieurs compétions : elle espère briller et faire parler d’elle.

Poitiers ambitionne de devenir la capitale de l’e-sport avec des événements comme la Gamers Assembly qui draine plus de 20 000 visiteurs sur trois jours, cela va dans le bon sens. Et même si la manifestation n’est pas encore terminée. La prochaine édition sera capitale pour l’association organisation FuturoLan. «  En 2019, la Gamers va fêter ses 20 ans. Il y aura de belles choses », promet Fabien Bonnet, son président. En tout cas, elle aura lieu comme à l’accoutumée sur le week-end du Pâques. Le rendez-vous s’annonce incontournable. 

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10522
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !