13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Grand Entretien: Philipe Raoux, depuis la Winery, part à la conquête de la Chine.

09/05/2011 |

Philipe Raoux, depuis la Winery, part à la conquête de la Chine

Que n'entend-on pas à propos de l'arrivée des Chinois dans le vignoble bordelais... Ils vont tout acheter ! ils n'ont aucun scrupule; ce sont les rois de la contrefaçon... Autant de paroles qui s'envolent comme elles sont venues et qui font sourire un homme qui a appris à les connaître et à composer avec eux. Un personnage de la viticulture girondine, Philippe Raoux, le créateur d'un lieu unique la Winery à Arsac, un homme d'affaire qui, justement, a vendu l'une des ses propriétés, le château Viaud dans l'appellation Lalande de Pomerol, à Cofco, le premier groupe agro-alimentaire chinois. Retour avec Philippe Raoux sur l'épisode qui préfigurait la conquête du marché chinois, sur l'évolution de la Winery aussi, premier lieu oenotouristique d'Aquitaine.

« Le marché chinois, c'est simple, est sans fond ! Il est à une échelle que nous avons du mal à imaginer. Et plus il y aura de Chinois à Bordeaux moins il y aura de fraudes en Chine; il faut les faire participer à notre viticulture. " Philipe Raoux regarde résolument vers ce nouveau marché, ces nouveaux consommateurs, conscient qu'au delà des affaires à réussir la meilleure façon de se défendre c'est l'attaque. J'avais mis en vente cette propriété à Lalande de Pomerol : 21 hectares en AOC; c'était une taille qui convenait bien à Cofco pour leur première approche du marché bordelais. Les tractations ont duré plus de trois ans ; la grosse difficulté consistait à synchroniser les temps français et chinois. » Savoir attendre en quelque sorte. «Il faut dire, ajoute Philippe Raoux, que je nourrissais une idée de collaboration et l'ambition de distribuer du même coup, les vins d'Arsac en Chine. » L'un de ses deux fils, Pierre, est devenu l'ambassadeur d'Arsac là-bas, une année passée entre Pékin et Shangaï décisive pour installer le vin sur le marché chinois. Le propriétaire de la Winery s'envole d'ailleurs ce 10 mai pour la Chine le retrouver, faire le point sur place et prendre la mesure des développements attendus.

Créateurs de marques
Cofco, troisième opérateur pour le vin en Chine est un groupe d'Etat ; Philippe Raoux dispose d'une petite équipe de quatre personnes quidésormais se consacrent à l'approche des entreprises privéesavec lesquelles on peut traiter des volumes importants. « Nous créons des marques avec eux, avons notamment une très belle idée avec un particulier ; les Chinois venus chez nous ont découvert le « signe œnologique » et veulent créer des « Maisons de la Culture du vin ». Ce sont le plus souvent des hommes d'affaires qui ont fait fortune dans l'immobilier, sont richissimes, ont une masse d'argent entre les mains et veulent conquérir le monde. » Pour eux une bouteille de vin de Bordeaux véhicule bien plus que du vin de Bordeaux souligne Philipe Raoux ; « c'est la culture et tout de suite ils veulent accéder à ce qui, socialement, est le plus identifiant ».

Oenotourisme : de nouveaux développements
Comprenons que le créateur de la Winery qui est un homme de culture, passionné d'art contemporain, saura mieux que beaucoup d'autres accompagner les aspirations de ces représentants d'une civilisation millénaire.Pour autant, l'homme d'affaires ne cède rien de son projet initial, de sa volonté de faire de la Winery le phare de l'oenotourisme régional. » Nous avons passé le cap des 50.000 visiteurs l'an dernier, nous sommes le premier site oenotouristique d'Aquitaine, mais Margaux, aussi prestigieux soit-il, n'est pas la Napa Valley et Bordeaux n'est pas San Francisco. Unecomparaison juste forcée, pour souligner qu'en effet « ça aura pris plus de temps que je ne pensais », avec ce simple constat qui renvoie au vieux fond de scepticisme du milieu viticole bordelais : « je pensais, malgré tout, qu'ily aurait une curiosité locale ; je ne l'ai pas rencontrée, ce fût presque l'inverse... ». N'en demeure pas moins que, non seulement, les habitués reviennent mais que l'objectif de remplissage de la Winery - 100 000 personnes -sans doute un peu surestimé au départ, reste du domaine du possible quand on considère le nombre d'événements, de séminaires, de sessions de formations ou deprésentations de produits qui s'y succèdent.D'ailleurs, une nouvelle étape du développement du lieu va s'engager avec la création d'une résidence hôtelière quatre étoiles sur une parcelle decinq hectares cédées par la Winery à un investisseur qui va compléter l'offre de celle-ci: il viendra en appui de nos activités - la restauration en particulier- note Philippe Raoux et nous des siennes. Nous allons nous adresser à une clientèle du nord de l'Europe, une clientèle de « Resort Œnologique », et nous inscrire dans un Tour oùseront organisés des circuitsautour de trois sites:un en Languedoc, un en Bourgogne et la Winery en bordelais. En une semaine les visiteurs étrangers auront découvert une partie essentielle de la viticulture française ». Et, bien entendu, auront eu l'occasion de s'initier à la dégustation en apprenant à quel « signe œnologique » ilsappartiennent. Une innovation qui marche puisque 20.000 personnes s'y sont exercéesdepuis 2007 et que selon le maître des lieux « aucune n'est jamais revenue une bouteille en main » dans laquelle elle ne se serait pas reconnue ...Le conceptest alléchant il est « franchisé dans les hôtels, à l'étranger, en Chine en particulier mais selon son inventeur «n'a pas encore trouvé son modèle économique.» Il participe, en tout cas, à l'éducation du consommateur et à la promotion du vin et des vins car la Winery est, à cet égard, un carrefour passionnant à fréquenter. Philippe Raoux reste fidèle au meilleur d'une saga familiale qui a débuté  avec un arrière grand père négociant en 1880 en Algérie et a connu son apogée avec la création par son père de la vente par correspondance sous l'étiquette Chamvermeil. Une saga résumée dans un petit livre d'entretien qui vient de sortir,  "Autour d'une bouteille".(1) Sa lecture éclaire sur la finesse de l'homme et du viticulteur, son bon sens, mais aussi le goût de l'entreprise et sa ténacité.

 

1.  Autour d'une bouteille, Philippe Raoux, La Winery, éd. Elytis entretien avec Gilles Berdin.

Partager sur Facebook
Vu par vous
435
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !