Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Grand Entretien: Philipe Raoux, depuis la Winery, part à la conquête de la Chine.

09/05/2011 |

Philipe Raoux, depuis la Winery, part à la conquête de la Chine

Que n'entend-on pas à propos de l'arrivée des Chinois dans le vignoble bordelais... Ils vont tout acheter ! ils n'ont aucun scrupule; ce sont les rois de la contrefaçon... Autant de paroles qui s'envolent comme elles sont venues et qui font sourire un homme qui a appris à les connaître et à composer avec eux. Un personnage de la viticulture girondine, Philippe Raoux, le créateur d'un lieu unique la Winery à Arsac, un homme d'affaire qui, justement, a vendu l'une des ses propriétés, le château Viaud dans l'appellation Lalande de Pomerol, à Cofco, le premier groupe agro-alimentaire chinois. Retour avec Philippe Raoux sur l'épisode qui préfigurait la conquête du marché chinois, sur l'évolution de la Winery aussi, premier lieu oenotouristique d'Aquitaine.

« Le marché chinois, c'est simple, est sans fond ! Il est à une échelle que nous avons du mal à imaginer. Et plus il y aura de Chinois à Bordeaux moins il y aura de fraudes en Chine; il faut les faire participer à notre viticulture. " Philipe Raoux regarde résolument vers ce nouveau marché, ces nouveaux consommateurs, conscient qu'au delà des affaires à réussir la meilleure façon de se défendre c'est l'attaque. J'avais mis en vente cette propriété à Lalande de Pomerol : 21 hectares en AOC; c'était une taille qui convenait bien à Cofco pour leur première approche du marché bordelais. Les tractations ont duré plus de trois ans ; la grosse difficulté consistait à synchroniser les temps français et chinois. » Savoir attendre en quelque sorte. «Il faut dire, ajoute Philippe Raoux, que je nourrissais une idée de collaboration et l'ambition de distribuer du même coup, les vins d'Arsac en Chine. » L'un de ses deux fils, Pierre, est devenu l'ambassadeur d'Arsac là-bas, une année passée entre Pékin et Shangaï décisive pour installer le vin sur le marché chinois. Le propriétaire de la Winery s'envole d'ailleurs ce 10 mai pour la Chine le retrouver, faire le point sur place et prendre la mesure des développements attendus.

Créateurs de marques
Cofco, troisième opérateur pour le vin en Chine est un groupe d'Etat ; Philippe Raoux dispose d'une petite équipe de quatre personnes quidésormais se consacrent à l'approche des entreprises privéesavec lesquelles on peut traiter des volumes importants. « Nous créons des marques avec eux, avons notamment une très belle idée avec un particulier ; les Chinois venus chez nous ont découvert le « signe œnologique » et veulent créer des « Maisons de la Culture du vin ». Ce sont le plus souvent des hommes d'affaires qui ont fait fortune dans l'immobilier, sont richissimes, ont une masse d'argent entre les mains et veulent conquérir le monde. » Pour eux une bouteille de vin de Bordeaux véhicule bien plus que du vin de Bordeaux souligne Philipe Raoux ; « c'est la culture et tout de suite ils veulent accéder à ce qui, socialement, est le plus identifiant ».

Oenotourisme : de nouveaux développements
Comprenons que le créateur de la Winery qui est un homme de culture, passionné d'art contemporain, saura mieux que beaucoup d'autres accompagner les aspirations de ces représentants d'une civilisation millénaire.Pour autant, l'homme d'affaires ne cède rien de son projet initial, de sa volonté de faire de la Winery le phare de l'oenotourisme régional. » Nous avons passé le cap des 50.000 visiteurs l'an dernier, nous sommes le premier site oenotouristique d'Aquitaine, mais Margaux, aussi prestigieux soit-il, n'est pas la Napa Valley et Bordeaux n'est pas San Francisco. Unecomparaison juste forcée, pour souligner qu'en effet « ça aura pris plus de temps que je ne pensais », avec ce simple constat qui renvoie au vieux fond de scepticisme du milieu viticole bordelais : « je pensais, malgré tout, qu'ily aurait une curiosité locale ; je ne l'ai pas rencontrée, ce fût presque l'inverse... ». N'en demeure pas moins que, non seulement, les habitués reviennent mais que l'objectif de remplissage de la Winery - 100 000 personnes -sans doute un peu surestimé au départ, reste du domaine du possible quand on considère le nombre d'événements, de séminaires, de sessions de formations ou deprésentations de produits qui s'y succèdent.D'ailleurs, une nouvelle étape du développement du lieu va s'engager avec la création d'une résidence hôtelière quatre étoiles sur une parcelle decinq hectares cédées par la Winery à un investisseur qui va compléter l'offre de celle-ci: il viendra en appui de nos activités - la restauration en particulier- note Philippe Raoux et nous des siennes. Nous allons nous adresser à une clientèle du nord de l'Europe, une clientèle de « Resort Œnologique », et nous inscrire dans un Tour oùseront organisés des circuitsautour de trois sites:un en Languedoc, un en Bourgogne et la Winery en bordelais. En une semaine les visiteurs étrangers auront découvert une partie essentielle de la viticulture française ». Et, bien entendu, auront eu l'occasion de s'initier à la dégustation en apprenant à quel « signe œnologique » ilsappartiennent. Une innovation qui marche puisque 20.000 personnes s'y sont exercéesdepuis 2007 et que selon le maître des lieux « aucune n'est jamais revenue une bouteille en main » dans laquelle elle ne se serait pas reconnue ...Le conceptest alléchant il est « franchisé dans les hôtels, à l'étranger, en Chine en particulier mais selon son inventeur «n'a pas encore trouvé son modèle économique.» Il participe, en tout cas, à l'éducation du consommateur et à la promotion du vin et des vins car la Winery est, à cet égard, un carrefour passionnant à fréquenter. Philippe Raoux reste fidèle au meilleur d'une saga familiale qui a débuté  avec un arrière grand père négociant en 1880 en Algérie et a connu son apogée avec la création par son père de la vente par correspondance sous l'étiquette Chamvermeil. Une saga résumée dans un petit livre d'entretien qui vient de sortir,  "Autour d'une bouteille".(1) Sa lecture éclaire sur la finesse de l'homme et du viticulteur, son bon sens, mais aussi le goût de l'entreprise et sa ténacité.

 

1.  Autour d'une bouteille, Philippe Raoux, La Winery, éd. Elytis entretien avec Gilles Berdin.

Partager sur Facebook
Vu par vous
608
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !