18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Grand prix automobile : Pau écrase l’accélérateur

12/05/2015 | Du 15 au 17 mai, le Grand Prix de Pau accueille six disciplines, dont la Formule 3. En attendant de céder la place aux bolides de légende, le week-end suivant

Deux week-end de duels et d'adrénaline

François Bayrou ne manque pas une occasion de le répéter. Le maire de Pau veut faire de sa ville une capitale. C’est le cas, ce mois-ci, pour les jardins et espaces verts qu’il veut mettre en valeur avec l’aide d’Alain Baraton, le responsable du Grand parc du château de Versailles. C’est également ce qui se passe avec le cyclisme. Pau entretenant depuis belle lurette des relations étroites avec le Tour de France. Il y a gros à parier que l’expression sera également employée pour l’automobile. Car les compétitions que la cité béarnaise accueille chaque année attirent la foule tout au long d’un circuit urbain redouté pour sa technicité.

Evénement très attendu des amateurs de cylindrées, le 74e Grand Prix se déroulera du vendredi 15 au dimanche 17 mai. La tête d’affiche est occupée par les courses de Formule 3, une discipline que l’on considère comme l’antichambre de la Formule 1. Pas moins de 35 jeunes pilotes s’y affronteront en cherchant à éviter les pièges, et ils sont nombreux, que leur réserve le circuit : trottoirs, rails, balustrades et autres virages en épingle à cheveux.

Spectaculaire et ludique

Voilà pour le clou du spectacle. L’adrénaline n’en sera pas moins présente dans les autres disciplines. Tel le championnat de France de F 4 dont les pilotes, venus du karting  pour une grande partie d’entre eux, comprennent dans leurs rangs Giuliano, le fils de Jean Alesi, ainsi que Hugo, le petit fils de Bernard Darniche.

Après un début de saison entamé sur le circuit d’Imola, la Formule Renault 2.0 ALPS réunit pour sa part une vingtaine de concurrents tandis que la série Caterham R 30 met aux prises des bolides aux allures rétro, mais engrangeant 175 chevaux sous le capot. Outre les véhicules de Supertourisme, le Grand Prix de Pau réserve enfin son circuit aux courses spectaculaires et ludiques de la Twin Cup. Une discipline (des Twingos équipées d’un kit moteur) dans laquelle se retrouvent bon nombre de pilotes régionaux.

 Casetas, soirée festive du samedi, exposition de voitures de collection…Comme de coutume, diverses animations accompagnent ces duels. Ce qui permettra par exemple voir les pilotes participer le samedi 16 mai à une parade en ville à bord d’américaines tandis qu’une trentaine de véhicules participeront tout au long du week-end a rassemblement Master Tuning Aquitaine organisé par un club de Chalosse.

Les légendes sont de retour

Comme le veut la tradition, la fête de la mécanique se poursuivra les samedi 23 et dimanche 24 mai par le Grand Prix historique. Cette plongée dynamique dans la mémoire des courses automobiles verra le retour des Formule 1  réparties en deux périodes : 1961 à 1965, et pre-1961. Sans oublier, bien sûr, les bolides de légende d’avant-guerre, la Formule 3 Classic, la Formule Junior , le challenge Formula Ford Historic, le trophée Maxi 1000 et l’endurance GT d’avant 1977.

Renseignements et réservations sur www.grandprixdepau.fr

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : vuesurlespyrenees

Partager sur Facebook
Vu par vous
1246
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !