12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Grossesse et alcool: L'Aquitaine lance un programme expérimental

07/09/2016 | "Zéro alcool pendant la Grossesse", tel est l'objectif que poursuit pour les 3 prochaine année, le programme expérimental lancé ces jours-ci en Aquitaine.

Campagne nationale ''Zéro alcool pendant la grossesse'' lancée le 5 septembre

Le dessin d'un fœtus dans une bouteille de bière ou dans un verre de vin... Depuis ce lundi 5 septembre une campagne nationale de sensibilisation a été lancée pour sensibiliser le grand public à la question de la consommation d'alcool par les femmes enceintes et des troubles qui en résultent chez l'enfant. Une politique de prévention que l'Agence Régionale de Santé Aquitaine, soutenue par la MILDECA (Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues Et Les Conduites Addictives) a décidé de pousser plus loin sur le périmètre de l'ex-Aquitaine avec la mise en place d'un programme expérimental renforcé sur la région visant au « zéro alcool pendant la grossesse ». Région pilote au côté de la Réunion, c'est un important plan d'actions à la fois de prévention et de prise en charge, qui démarre le 8 septembre avec l'organisation d'un colloque régional à destination des professionnels concernés. Focus sur une question de santé publique plus large qu'il n'y paraît...

« L'acoolisation foetale et les troubles qui y sont liés concerne 1 naissance sur 100. En Aquitaine ce sont donc chaque année environ 350 nouveaux-nés qui sont touchés », indique le Dr Martine Valadie-Jeannel, médecin référent Addictologie à l'ARS. « Et encore pondère-t-elle, une sous-estimation du chiffre est très probable », le repérage des enfants subissant des troubles liés à l'alcoolisation foetale étant parfois fait tardivement.
Si pour certain de ces enfants, dont l'exposition à l'alcool a été très importante et très prolongée pendant la grossesse, le repérage peut se faire dés la naissance du fait d'anomalies faciales du nouveau-né. Mais généralement les principaux symptômes liés à d'alcoolisation foetale des enfants durant la grossesse, sont « les troubles de l'attention ou du comportement, souvent repérés au moment de la scolarité donc tardivement pour une bonne prise en charge, des problèmes d'orientation dans l'espace, la difficulté à comprendre des consignes complexes, à s'adapter à des situations complexes, ou bien encore leur incompréhension des comportements non verbaux », indique la pédiatre Murielle Rebola. Autres signes d'alcoolisation prénatale sur les enfants une hyperactivité et un retard mental. « L'alcool est d'ailleurs la première cause non génétique de handicap mental chez les enfants », pointe la pédiatre. Au total pour ces enfants, « il y a un réél intérêt à la réalisation de diagnostic précoce, pour un accompagnement et une prise en charge le plus jeune possible ». Dans le cas inverse, ils deviendront le plus souvent des adultes ayant du mal à s'intégrer dans la société, risquant de développer des addictions à l'alcool ou/et à la toxicomanie, avec des risques d'incarcération.

L'alcool non abordé dans le suivi de 4 grossesses sur 10

Mais, au delà du repérage chez l'enfant et de son accompagnement, il s'agit avant ça de prévoir une sensibilisation du grand public, et particulièrement des femmes et jeunes femme avant même leur grossesse. Car en effet, la perception du risque demeure assez flou et souvent sous-estimé, notamment concernant les consommations modérées chroniques. Selon une étude de 2010 de l'INPES 23% des femmes enceintes ont déclarées avoir consommé de l'alcool pendant leur grossesse. 2% d'entre elles disaient avoir consommé trois verres ou plus pour une même occasion et près de 5% aurait un usage quotidien de 2 verres d'alcool par jour. Décidément dans l'erreur, 27% des français pensent qu' « il est « conseillé » de boire un petit verre de vin de temps en temps pendant la grossesse », indique une étude de l'Agence nationale de la Santé publique...
Cela dit concernant les femmes qui maintiennent une consommation d'alcool pendant leur grossesse, pour une partie d'entre elle, il s'agit justement d'un défaut d'information. En effet, selon le docteur Valadie-Jeannel, le problème n'est pas forcément abordé au cours du suivi de la grossesse. Selon elle, ce serait le cas pour 40% des femmes enceintes. D'où l'importance de mobiliser aussi les professionnels de manière large dans le milieu sanitaire autant que dans l'éducation... « D'autant que si les jeunes ne sont que très peu nombreux à boire de l'alcool de manière régulière, ils ont des modes de consommation occasionnelle mais très massive. Les jeunes filles de 18-25 ans sont près de 44% a avoir ce type de consommation d'au moins 6 verres. Un chiffre qui est d'ailleurs légèrement supérieur en Aquitaine », indique Shérazade Kinaoui, médecin généraliste cheffe de clinique, Département Médecine général, Université de Bordeaux. Et pour les étudiantes le chiffre est de 10% supérieur, à celui des autres jeunes femmes...

Présenatation du programme expérimental ''alcool et grossesse'' à l'ARS

Manque de repérage des situations d'addiction alcoolique

Enfin, se pose aussi plus précisément la question des femmes enceintes en situation d'addiction importante, où « le manque de repérage, est là aussi est important par honte ou culpabilité de la mère », constate Dr Mélina Fatseas, psychiatre addictologue, co-responsable de l'équipe mobile addiction parentalité du Centre Hospitalier Charles Perrens. « Il s'agit ici de les suivre pendant la grossesse, de les informer des structures existantes, de suivre leur enfants, qui risquent de présenter les formes les plus graves du syndrome d'alcoolisation foetale, mais aussi d'accompagner ces femmes après la grossesse, tant sur la prise en charge de leurs addictions que sur la question de la parentalité et de la relation à leur enfant », indique-t-elle. Dans ce cadre, c'est un projet de soin pluridisciplinaires au long cours et devant démarrer le plus en amont possible de la grossesse qu'il faut mettre en œuvre dans l'objectif d'une meilleure coordination possible de tous les professionnels.

Première impulsion jeudi 8 septembre

Au total, « qu'il s'agisse des jeunes femmes, des femmes enceintes, et de femmes en situation d'addiction, le programme expérimental d'actions lancé ce 8 septembre à Bordeaux a vocation à agir à tous les stades et pour toutes les situation », synthétise la représentante de l'ARS. Ce programme coordonné par le Centre ressource Alcool et grossesse créé en avril 2016 et géré par l'association Agir 33 Aquitaine, interviendra ainsi sur 4 axes. Il s'agira de renforcer la prévention des comportements à risque auprès du grand public et des professionnels, de travailler sur la prise en charge les femmes enceintes consommatrices d'alcool, ainsi que de proposer un parcours de santé pour les enfants ayant été exposé à l'alcoolisation prénatale. Trois grands axes d'actions pouvant notamment passé par la formation des professionnels, la diffusion de bonnes pratiques, ou encore la diffusion d'informations. Le quatrième axe a quant à lui, pour vocation d'assurer la coordination de l'ensemble des ces actions, mais aussi le développement d'une gouvernance impliquant l'ensemble des acteurs non seulement du champ sanitaire mais aussi médico-social, éducatif, institutionnel, ou encore judiciaire.
Le premier grand rendez-vous de ce programme expérimental est donc donné à l'ensemble des acteurs pluridisciplinaires le 8 septembre pour le colloque « Alcool et grossesse » à Bordeaux. Une première impulsion pour lancer la dynamique régionale sur ce sujet.

Zéro alcool pendant la grossesse - programme d'actions expérimental en Aquitaine

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : ARS ALPC

Partager sur Facebook
Vu par vous
4856
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !