Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Humanisme et altruisme au cœur de la Maison Ronald Mac Donald de Bordeaux

17/03/2019 | Erigée en 2001, la Maison Ronald Mac Donald située près du CHU Pellegrin à Bordeaux a accueilli près de 7 000 familles depuis son ouverture…

1

Aujourd’hui, la Maison Ronald Mac Donald de Bordeaux est dotée de 17 chambres, elle peut donc accueillir autant de familles dont l’enfant est hospitalisé. « Mais ce n’est pas suffisant ! » déplore Virginie Drouet, la directrice des lieux. En effet, quotidiennement l’équipe de huit personnes qui fait vivre cette maison est obligée de refuser entre cinq et dix familles. Du coup, depuis cinq ans, elle procède à une levée de fonds afin de financer une extension. Cette dernière devrait être opérationnelle en novembre prochain et proposera, ainsi, huit chambres supplémentaires …

« Une Maison comme à la maison ! ». Tel est le dessein de la Maison Ronald Mac Donald érigée au cœur du site du CHU de Bordeaux, à l'hôpital Pellegrin à Bordeaux. Chaque année, entre 400 et 500 familles dont l’enfant est hospitalisé y sont accueillies. « C’est comme à la maison car nous mettons à leur disposition tout le matériel que ces familles possèdent à leur domicile, cuisine toute équipée, laverie, salle à manger… Ainsi, elles ne perdent pas les gestes quotidiens », souligne Virginie Drouet, la directrice de la Maison. Pour pouvoir profiter de cette résidence, les familles doivent remplir certains critères mentionnés dans la charte signée entre le CHU de Bordeaux et la Maison Ronald Mc Donald. Les familles prioritaires sont celles résidant à plus de 50 km du CHU, dont les parents ne peuvent dormir avec l’enfant, et les moins aisées. « Bien sûr, nous faisons du cas par cas, souligne Emilie Laboureyras, directrice adjointe. Ces critères, certes, nous tentons de les respecter au mieux, mais nous savons écouter les parents, les grands-parents, les fratries. Donc une certaine flexibilité existe. » Quotidiennement, Virginie Drouet est obligée de refuser entre cinq et dix demandes de familles. « Cette une situation délicate à gérer. Nous devons faire fasse à l’incompréhension des familles et à notre propre frustration de ne pouvoir accueillir tout le monde. »

Cuisine de la Maison

Une relation de confiance entre le CHU et la Maison Les familles ne s’adressent pas directement à la Maison Ronald Mac Donald pour réserver une chambre mais au service où est soigné leur enfant. Ainsi, tous les matins, la pédiatrie, les unités de soins accueillant des adultes -les jeunes de plus de 15 ans étant considéré comme adulte au sein d’un établissement hospitalier- et également Haut Lévêque, contactent la Maison Ronald Mac Donald pour faire leur demande. « Lorsqu’ils nous appellent, nous ne savons pas encore quelle famille nous quittera. Donc, nous recontactons tous les services en début d’après-midi pour leur présenter les disponibilités. » Cette organisation est bien huilée. « Nous avons établi une véritable relation de confiance entre le CHU et nous », précise Emilie Laboureyras. Aussi, l’hôpital peut les informer de situation familiale méconnue par la Maison. « Nous avons parfois le cas d’un papa qui est obligé de dormir dans sa voiture car la maman est auprès de l’enfant la nuit et ce dernier n’a pas trouvé de solution. Là, nous essayons de l’accueillir comme nous pouvons. » Autre cas de figure, quand la fratrie vient rendre visite à son frère ou sa sœur. « Etant donné que la Maison dispose d’une grande salle, nous accueillons tout le monde en journée même s’ils ne dorment pas ici. Et cette situation se passe souvent le week-end, ce qui met de l’ambiance dans nos murs ! » Une équipe soudée Pour mener à bien cette mission d’accueil, d’accompagnement et d’oreille attentive, huit salariés y travaillent quotidiennement. Virginie Drouet, la directrice, Emilie Laboureyras, la directrice adjointe, Caroline Espeut, la chargée de communication et de levée de fonds, Fatima Roubehie, chargée de l’entretien qui dépend d’un prestataire de service, Mireille Roux, chargée d’accueil et formatrice, Anne-Marie Auroy, Caroline Duponteil et Léo Verbiguié, tous trois chargés d’accueil. « La force de l’équipe, selon la directrice est l’intergénération, car nous avons notre bébé Caroline qui est âgée de 24 ans et nous avons notre Mireille qui a 72 ans ». Quotidiennement, autour d’un café et de biscuits, toute l’équipe se retrouve pour échanger, « des moments indispensables pour s’exprimer sur ce que nous vivons au quotidien car certaines situations sont délicates à traverser comme par exemple le décès d’un enfant. » Il y a quelques mois de cela, une psychologue se rendait à la Maison pour parler avec les salariés afin de dialoguer autour du quotidien. Mais, au-delà de leur fonction propre, chaque salarié tient un rôle bien particulier auprès des familles. « Mireille a un bon contact avec les grands-parents du fait de son âge. Les papis-mamies lui parlent plus facilement. Les papas se tournent davantage vers Léo. Caroline, elle, affectionne tout particulièrement l’animation auprès des enfants. Et Fatima, elle, c’est vraiment le rayon de soleil de la Maison. Elle est partout, toujours à l’écoute, maternante, son regard nourri de bienveillance met en confiance les familles qui se confient à elle. Bref, notre équipe possède une belle homogénéité, tente de répondre au mieux aux besoins quotidiens des familles accueillies, tout en restant discrète », précise Virginie.

Chambre de la Maison

Une extension autofinancée Aujourd’hui, la Maison Ronald Mac Donald du CHU Pellegrin peut accueillir 17 familles. En effet, cette Maison est composée de 17 chambres, d’une très grande cuisine pouvant accueillir les 17 familles en même temps, d’une vaste salle à manger, d’un salon, d’une salle de jeux pour jeunes enfants, d’une salle de jeux pour adolescents et d’un jardin « tournant le dos à l’hôpital ». Mais ce n’est pas suffisant. Du coup, depuis cinq ans, la Maison lève des fonds pour financer son extension. Une extension qui se monte à 1 million d’€. Pour comprendre le financement de cette dernière, arrêtons-nous quelques instants sur le fonctionnement budgétaire de ces Maisons Ronald Mac Donald. Elles sont au nombre de dix en France et sont toutes accolées à des CHU. « Ce sont les CHU qui font la demande d’en avoir une à proximité de leur établissement ». Tous les Mac Donald de France franchisés reversent une part de leur chiffre d’affaires à la Fondation de France. Puis, la Fondation de France redispatche la somme globale aux Maisons Ronald Mac Donald. Avant 2016, la Fondation finançait entièrement ces Maisons (fonctionnement, travaux…).

Salle à manger de la Maison

Mais, depuis 2016, elle leur demande de diversifier nos ressources, en clair trouver d’autres sources de financement comme le mécénat par exemple, car elle souhaite financer la construction d’autres maisons ou des accueils de jour comme à Arras où une structure baptisée « La Parenthèse » a vu le jour il y a peu. Aussi, les Maisons Ronald Mac Donald n’ont pas le droit de contracter de prêt bancaire. « Nous avons donc été aidés à hauteur de 200 000 dollars par la Maison mère de Chicago, de 100 000 € par la Fondation de France et pour le reste, il a fallu se creuser les méninges. Nous avons donc créé un rendez-vous caritatif annuel depuis 2015, un week-end golf agrémenté d’un gala, ce qui nous a permis de récolter 100 000 € à chaque édition. Aussi, et ce fut une très belle surprise, le Crédit Agricole a décidé de nous accompagner dans cette aventure d’extension. Ainsi, il nous a remis la coquette somme de 30 000 € grâce à sa fondation. Depuis 2015 donc, il est devenu un de nos partenaires. Nous savons que nous pouvons compter sur lui. »
Cette extension va permettre l’ouverture de huit chambres supplémentaires et donc l’accueil de huit familles de plus. Elle sera inaugurée le samedi 28 septembre prochain et sera livrée fin octobre pour une ouverture en novembre. Depuis que la Maison Ronald Mac Donald de Bordeaux a ouvert ses portes en 2001, près de 7 000 familles y ont été logées pour des séjours plus ou moins longs. « Tout dépend de la maladie de l’enfant, certaines fois des familles séjournent plus de deux mois, d’autres quelques jours, il n’y a pas de règle. Ces familles sont de véritables ambassadeurs pour ce lieu de vie, car notre Maison est malheureusement méconnue. Elles se font le porte-parole du bien-être et du confort existant. »

Après extension
Avant extension

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Fondation Ronald Mac Donald

Partager sur Facebook
Vu par vous
4915
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !