Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

  • 16/01/21 | L'Opéra National de Bordeaux annule 30 dates

    Lire

    En raison des « contraintes sanitaires persistantes », l'Opéra National de Bordeaux annule toutes ses dates jusqu'au 20 février et deux productions lyriques - Falstaff (6-14 mars) et Figures Humaines (17-20 juin). Les publics concernés par ces annulations seront contactés par l'ONB. L'institution tient tout de même à conserver le lien avec son public par le biais de captations de répétitions ou de publications sur les réseaux sociaux, en espérant pouvoir rouvrir le plus tôt possible.

  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | IFFCAM : de nouveaux diplômes reconnus pour l’école de formation au cinéma animalier des Deux-Sèvres

23/01/2020 | Depuis la rentrée 2019, l'institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute propose 2 diplômes universitaires délivrés par l'université de La Rochelle.

L'institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute (IFFCAM) propose de nouveaux deux diplômes universitaires reconnus grâce à son partenariat avec l'université de La Rochelle

L’IFFCAM, l'institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute, renaît de ses cendres. Depuis la rentrée 2019, elle dispose de nouveau de deux diplômes universitaires (DU) reconnus grâce à son rapprochement avec l’université de La Rochelle. En 2017, après le retrait de l’université de Poitiers, elle avait perdu sa formation de Master. Le département des Deux-Sèvres s’est mobilisé pour signer un partenariat avec une autre université et s’est tourné vers La Rochelle. Cet établissement unique, c’est le seul à proposer ce genre de formation au niveau français voire européen, a forgé sa renommée dans le secteur du documentaire animalier. Découverte de l’IFFCAM situé aux Châteliers à l’est du département des Deux-Sèvres.

La Grimaudière sur la commune des Châteliers (dans les Deux-Sèvres), un havre de paix en pleine nature. Idéal pour apprendre à tourner des documentaires animaliers de la théorie à la pratique. À l’étage, de cet ancien corps de ferme, une salle de cours où l’on retrouve la 16e promotion de l’IFFCAM (l’institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute). Les quatorze étudiants sont en pleine écriture de synopsis pour leurs futurs documentaires animaliers qu’ils tourneront durant 2 mois et demi à partir de février. Une classe très hétérogène. Chacun revendique des parcours différents (licence de droit, bac de cinéma, BTS, licence en bio, master écologie, journalisme ou encore Info Com). Ils ont rejoint le 10 septembre la première année de Diplôme Universitaire (DU) de l’IFFCAM intitulé « méthodes et techniques de réalisation du film documentaire animalier » (avec l’équivalent d’un bac +3). En deuxième année, ils intégreront un DU qui concerne « l’écriture et la réalisation du film documentaire animalier ». 

Un statut universitaire retrouvé

Ces deux DU découlent d’un partenariat avec l’université de La Rochelle. Les IFFCAMIENS - c’est comme cela qu’on appelle les étudiants de l’institut - retrouvent donc leur statut d’étudiants qu’ils avaient perdu en 2017 avec le retrait de l’université de Poitiers qui évoquait, pour justifier cette fermeture, des raisons budgétaires. L’IFFCAM disposait à ce moment-là d’un Master reconnu au niveau international. En 2018, seules des attestions de formation ont été délivrées. Le conseil départemental des Deux-Sèvres, à l’initiative de la création de cette école de formation en 2004, a oeuvré pour retrouver des diplômes et formations reconnues. « Il a fallu retrouver un partenaire universitaire pour donner un diplôme de qualité à nos étudiants. L’objectif est aujourd’hui atteint grâce à l’université de La Rochelle », indique Gilbert Favreau, président du conseil départemental des Deux-Sèvres.

Jean-Marc Ogier, président de La Rochelle Université (deuxième en partant de la gauche) et à sa droite Gilbert Favreau, président du département des Deux-Sèvres ont signé ce 8 janvier 2020 une convention de partenariat pour que l'IFFCAM dispose de diplôme

Une rencontre qui s’est déroulée lors des cinquante ans du Centre d’études biologiques de Chizé (CEBC) en septembre 2018. Les discussions se sont poursuivies et un terrain d’entente a été trouvé entre le conseil départemental et l’université de La Rochelle. Ce mercredi 8 janvier, les deux partis ont signé la convention de partenariat qui les unit. « Je suis ravi de signer cette convention. L’IFFCAM propose des formations cohérentes avec notre établissement, précise Jean-Marc Ogier, président de La Rochelle Université. Notre Université se spécialise dans des domaines scientifiques, le développement durable, l’écologie. L’IFFCAM complète toutes ces formations. C’est un objet pédagogique de plus que nous avons intégré qui va contribuer à l’avenir à une excellence scientifique ». 

L'IFFCAM situé à la La Grimaudière sur la commune de Coutières (79). Un cadre idéal pour apprendre à tourner au coeur de la nature.

Formations courtes et Master à l’horizon

L’aventure de l’IFFCAM se poursuit. Un soulagement pour tous ceux qui ont contribué à sa création en 2004 et pour les anciens élèves. Comme le confie la directrice, Marie Daniel, elle-même ancienne IFFCAMIENNE, issue de la première promotion. « Nos partenaires ont pris la décision de sauver l’école. Nous avons eu des aides du département Deux-Sèvres et aussi de la région Nouvelle-Aquitaine. Il y a eu une véritable mobilisation derrière l’IFFCAM pour que l’école puisse poursuivre sa formation ». Désormais, l’institut peut regarder devant et voir l’avenir de manière plus sereine. Pour l’instant, il compte deux promotions, pour un total de vingt-neuf étudiants. Ils disposent de matériel à la pointe : caméras, appareils photos, bancs de montage, cabines de mixage et d’enregistrement de voix et même une salle de cinéma pour visionner les documentaires. L’objectif est de développer la formation. « À la rentrée 2019, nous avons mis en place deux DU autour d’une équipe pédagogique de qualité », précise Marie Daniel. Pour retrouver un Master, il va falloir un peu patienter. « Cela devrait être pour la rentrée 2022, il faut faire valider les maquettes dans des commissions au niveau européen ». En attendant, l’établissement va proposer des formations courtes et très spécialisées, accessibles au grand public comme l’étalonnage, la captation et montage de sons, usage du drone, filmer avec un appareil photo.

La 16e promotion de l'IFFCAM rentrée le 10 septembre 2019 est au travail. Les étudiants écrivent leur séquence en vue de leur tournage prochain

Un taux d’insertion professionnelle de l’ordre de 70%

Retrouver un statut d’étudiant, c’est rassurant. Océane Cottier est en DU première année. L’an dernier, elle étudiait la biologie marine à l’université de La Rochelle. C’est l’une de ses professeures qui lui a parlé de l’IFFCAM. Elle, qui a toujours voulu transmettre sa passion, s’est dit que le documentaire animalier était un bon moyen de la véhiculer. « Il faut garder un lien entre terre et mer. C’est quelque chose d’essentiel à la biodiversité ». Son projet : parler de la laisse de mer. Cette ligne de débris naturels qui reste quand la mer se retire, composée souvent de coquillages, d’algues arrachées, de méduses échouées, de bois morts et qui participe à un écosystème méconnu du plus grand nombre. « Je suis en train de réfléchir à mon séquencier, confie avec passion la jeune étudiante. Ensuite il va falloir partir en tournage, et revenir le monter ici en avril ». Un vaste programme. 

En tout cas, la renommée de l’IFFCAM n’est plus à faire. Souvent les étudiants sont primés dans de prestigieux festivals. D’ailleurs le Festival international du film ornithologique de Ménigoute a récompensé cette année 4 films sur les 9 tournés par d’anciens étudiants de l’IFFCAM. Autre preuve que la formation se porte bien, « le taux d’insertion professionnelle est de l’ordre de 70% », souligne Gilbert Favreau. De quoi assurer l’avenir des prochains étudiants de l’IFFCAM qui recevront un diplôme apposé du sceau de l’université de La Rochelle.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4764
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !