Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | IHU Liryc de Pessac : Moi, mon cœur aujourd’hui et demain

17/06/2019 |

IHU Liryc de Pessac

La Fondation Liryc à laquelle est rattaché l’Institut Hospitalo Universitaire (IHU) de rythmologie et de modélisation cardiaque situé dans l’enceinte de l’hôpital Xavier-Arnozan, avenue du Haut-Lévêque à Pessac organisait jeudi 13 juin à l’occasion de la première édition de son Mois de la générosité une conférence sur le thème « Moi, mon cœur, aujourd’hui et demain ». Le Professeur Mélèze Hozini, directrice adjointe de l’Institut Liryc, les chercheurs Philippe Pasdois et Alice Récalde ainsi qu’une jeune patiente sont intervenus dans l’amphithéâtre de l’instit;ut hospitalo-universitaire face à un auditoire très attentif

Créé avec l’objectif de dynamiser la recherche et l’innovation, Liryc est un institut unique au monde dédié aux maladies du rythme cardiaque. Ces disfonctionnements du rythme cardiaque sont à l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires, qui représentent près d’un tiers des décès dans le monde.

Pour faire reculer les maladies cardiovasculaires, L’Institut de RYthmologie Cardiaque s’engage dans quatre missions : la recherche, l’innovation, le soin et la formation. L’objectif est de comprendre les mécanismes à l’origine des maladies, de développer des outils thérapeutiques et diagnostiques, de transmettre le savoir-faire acquis au sein de l’institut à travers les activités de recherche, d’innovation et de soins pour permettre au plus grand nombre de patients d’en bénéficier.

Mieux comprendre les dysfonctionnements

Sylvain Caubet, ingénieur de recherche en train d'effectuer le paramétrage du SIMRIC

Au sein d’un même institut, Liryc rassemble autour des patients, des chercheurs, des médecins, des ingénieurs, des mathématiciens et héberge même des start-up nées de l’innovation. Ces experts s’attachent à mieux comprendre et traiter les dysfonctions électriques du cœur que sont :

La fibrillation auriculaire, le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque concerne plus de dix millions d’individus en Europe. La fibrillation ventriculaire, à l’origine de la mort subite, est la principale responsable de 50 000 morts subites en France chaque année soit une mort subite toutes les dix minutes. L’insuffisance cardiaque, elle, touche 9 millions de personnes en Europe dont 1 million en France soit une admission sur 10 à l’hôpital.

Un simulateur pédagogique mécaniquement réaliste pour les interventions cardiaques, le SIMRIC (photo) offre aux chirurgiens la possibilité de s’entraîner dans les conditions réelles d’une intervention et attire des cardiologues du monde entier. « Il n’y a pas besoin d’une salle stérile. Ce simulateur transparent est personnalisable et permet de visualiser le geste et l’acte médical. Il a une fonction pédagogique et sert aussi à valider les protocoles avant les interventions » explique Sylvain Caubet, ingénieur de recherche à Liryc.

Détecter, prévenir et mieux traiter

Pour le professeur Mélèze Hozini « Le projet de cet institut est avant tout de détecter, prévenir et mieux traiter. Il y a vraiment des opérations de sensibilisation à mener pour augmenter la survie. Il faut aussi former les cardiologues afin qu’ils orientent leurs patients. Nous avons des défis à relever. »

Dans une intervention suivante, Alice Récalde a rappelé l’importance du financement grâce au don lors des projets de recherche qui ont pu aboutir et ceux en cours.

Faire un don à l’IHU Liryc (don soumis à une réduction fiscale) permet de financer de nouveaux projets de recherche, d’acquérir de nouveaux équipements, d’accueillir des experts internationaux, de proposer des bourses d’excellence aux chercheurs, de mettre en place une chaire de recherche, d’organiser des actions de sensibilisation auprès des patients, du grand public et des jeunes en particulier. L’objectif à terme est d’être en mesure d’identifier en amont les sujets à risque de décès brutal et de proposer des traitements personnalisés aux patients souffrants de fibrillations auriculaires et d’insuffisance cardiaque.

L’émouvant témoignage d’une jeune patiente atteinte lorsqu’elle avait 23 ans d’une myopéricardie aigüe aujourd’hui contrôlée (une sorte de grippe du cœur suite à un virus non détecté) a particulièrement souligné l’importante nécessité de l’avancée de la recherche.

« Liryc est une structure très jeune. Le bâtiment est sorti de terre en 2016. Nous montrons par nos actions en faveur du public, la qualité de nos chercheurs et nous comptons développer de plus en plus la collecte de fonds et le mécénat. C’est passionnant parce que c’est un enjeu de santé publique » ainsi que le confie Laurence Langou, attachée à la Direction du développement et du mécenat de Liryc.

A la fin de la conférence, Zakaria Jalal, un jeune cardiologue de l’équipe du professeur Jean Benoit Thambo, spécialiste des maladies cardiaques congénitales (notamment en pédiatrie) et Jason Bayer un jeune chercheur d’origine américaine de l’équipe de modélisation cardiaque ont été récompensés par des représentants du Rotary Club régional.

Une opération Portes ouvertes est prévue dans les locaux de Liryc en septembre prochain.

Contact :

www.ihu-liryc.fr

fundraising@ihu-liryc.fr

 

Elisabeth Guignaud-Le Berre
Par Elisabeth Guignaud-Le Berre

Crédit Photo : Elisabeth Guignaud Le Berre

Partager sur Facebook
Vu par vous
1619
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !