Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Opération "Résilience" pour la ville de Limoges

    Lire

    Dans le cadre de l’opération militaire « Résilience », un détachement du 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand va être déployé à Limoges et sa périphérie à partir du vendredi 3 avril. 27 militaires de ce régiment sont accueillis par la Ville de Limoges à la caserne Marceau. Cette opération "Résilience" aura pour but de protéger la population, de sécuriser les lieux sensibles (comme le CHU de Limoges) et d'apporter un soutien logistique (transports).

  • 02/04/20 | Lesparre-Médoc (33) installe son couvre feu

    Lire

    La commune de Lesparre-Médoc en Gironde entre en couvre-feu entre 22 heures et cinq heures à partir de ce jeudi 2 avril et jusqu'au 15 avril. C'est la sixième ville de Gironde a l'instaurer après Vendays-Montalivet, Le Verdon, Saint-Médard-de-Guizières, Villenave d'Ornon et Lège-Cap Ferret. L'arrêté municipal a été pris ce mercredi 1er avril et est réservé à tous les habitants de la commune, hormis les personnes disposant d'un justificatif professionnel pour leur trajet domicile-travail ou le personnel médical et social.

  • 02/04/20 | Coronavirus en Dordogne : l'épidémie a fait quatre décès

    Lire

    Le dernier bilan livré ce jeudi après midi par le préfet de la Dordogne fait état de quatre victimes du coronavirus en Dordogne. Quatre personnes sont décédées au centre hospitalier de Périgueux. Le préfet, Frédéric Périssat, indique en outre qu'en Dordogne, 64 cas identifiés de coronavirus ont été détectés depuis le début de l'épidémie. Onze personnes qui ont été hospitalisées ont pu rejoindre leur domicile. Dix huit personnes sont actuellement hospitalisées dont 3 en réanimation.

  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Violences conjugales: « Il y a urgence ! » Delphine Labeyrie, coprésidente de Bordeaux Prévention

09/11/2018 | Tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint…

Nicole Blet et Delphine Labeyrie

Le jeudi 8 novembre, Nicole Blet, trésorière et membre du Conseil d’administration du Planning familial de Gironde et Delphine Labeyrie, psychologue du travail et coprésidente de l’association Bordeaux Prévention étaient les invitées de l’émission « 4 médias » diffusée sur O2 Radio en partenariat avec Aqui.fr et l’Echo des Collines. Ces dernières ont abordé la question des violences faites aux femmes, à l’heure de la 5ème Quinzaine de l’Egalité, de la Diversité et de la Citoyenneté qui se tient jusqu’au 24 novembre dans la métropole bordelaise…

En France, une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les trois jours, selon les chiffres officiels du Ministère de l’Intérieur. « Mais, les femmes qui se suicident car elles n’en peuvent plus d’être battues, violentées physiquement et psychologiquement ne sont pas dénombrées dans ces statistiques ! » souligne, pertinemment, Nicole Blet du Planning familial. « Et il faut souligner qu’en Gironde, la situation est catastrophique en termes d’hébergement ! » En effet, aujourd’hui, dans notre département, seul un centre accueille ces femmes en détresse. Il s’agit de l’APAFED à Cenon. « Ce centre ne peut recevoir que 34 femmes ! Or, en 2017, 641 femmes ont fait une demande d’hébergement en Gironde ! 71 ont pu être hébergées avec leur enfant. Du reste, le déclic de quitter le foyer se fait souvent lorsque l’homme s’en prend à l’enfant. Donc, en clair, plus de 500 femmes sont restées sans réponse ! » s’insurge Nicole Blet.

Clip
 

« AU NOM DE », un clip pour alerter, prévenir et sensibiliser« Aujourd’hui, il y a urgence ! Nous ne pouvons pas continuer ainsi ! », s’inquiète Delphine Labeyrie, psychologue du travail et coprésidente de Bordeaux Prévention. Ainsi, afin d’alerter l’opinion publique, son association a réalisé un clip sur les femmes victimes de violences conjugales. « Nous avons créé notre structure en 2016. Notre intention première est de concevoir des outils pédagogiques de prévention. Notre première thématique choisie est celle des violences faites aux femmes car il y a vraiment urgence. » Ainsi, le 6 octobre dernier, une centaine de bénévoles se sont retrouvés sur le miroir d’eau à Bordeaux pour tourner ce clip de prévention. Réalisé par OR Studio et chorégraphié par Nicole Muratov « AU NOM DE a pour visée de rendre hommage à celles qui nous manquent, à celles qui sont en pleine reconstruction et à tous les accompagnants qui les aident au quotidien ». Ce court métrage a été projeté en avant-première à la mairie de Bordeaux dans le cadre de la quinzaine de l’Egalité le 8 novembre au soir. Il sortira officiellement le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, sur les réseaux sociaux de l’association Bordeaux Prévention (Facebook et Intagram) ainsi que sur le site internet de la mairie de Bordeaux.

Clip

Après Me Too, Nous Toutes

Cet outil pédagogique s’achève en mentionnant les numéros 3919 - appel anonyme et gratuit sur toutes les violences conjugales faites aux femmes - et 119 pour les enfants en danger, « car au-delà des femmes, les témoins de ces violences peuvent et doivent également appeler ! Les témoins sont capitaux. Nous sommes tous concernés par cette thématique des violences conjugales ! », s’enquit Delphine Labeyrie.
En 2017 éclatait l’affaire Weinstein et avec elle la création du mouvement « Me Too ». Aujourd’hui, un an après, un collectif français s’est créé « Nous Toutes » afin d’agir, « car en un an pas grand-chose n’a changé », déplore Nicole Blet. « En mars dernier, le planning a rencontré la mairie de Bordeaux pour dialoguer autour de l’hébergement et l’accompagnement de ces femmes. Une table-ronde sur cette thématique nous avait été promise en juin. Rien ne s’est passé... Nous avons relancé... En guise de réponse, nous avons reçu un courrier nous stipulant que nous faisions un travail formidable ! Depuis rien. » Du coup, le collectif Nous Toutes 33 appelle à un rassemblement le samedi 10 novembre place Pey Berland à Bordeaux afin de remettre symboliquement « une lettre à Alain Juppé lui demandant de se mettre autour d’une table avec nous pour savoir ce qu’il est capable de proposer en matière d’hébergement et d’accompagnement ». Un rassemblement national est également organisé le 24 novembre à Paris sur cette même thématique.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Béatrice Ringenbach SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4590
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !