18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Implantation d'In'Tech Info à Agen

25/02/2015 | En septembre la nouvelle école d'informatique In'Tech Info Sud-Ouest ouvrira ses portes à Agen et formera des experts en ingénierie du logiciel et en systèmes et réseaux

Jean-Michel Talavera

Jean-Michel Talavera est un homme passionné. Ingénieur, informaticien, il est enseignant à In'Tech Info Paris, une école d'enseignement supérieur en informatique. En constatant que près de 100% de ses étudiants signent un CDI, trois mois après l'obtention de leur diplôme, il a eu l'idée de dupliquer le concept de son école. « Nous privilégions la pédagogie de projet et un encadrement sur mesure afin que nos jeunes soient adaptables à la vie de l'entreprise. Aussi, nous tentons de coller au mieux aux besoins de l'entreprise. Sur les dix dernières années, nous n'enregistrons aucun chômeur parmi nos étudiants. » Rencontre...

@qui ! : In'Tech Info n'est pas une école d'enseignement supérieur en informatique comme les autres. Vous revendiquez une certaine philosophie d'enseignement. Quelle est-elle précisément ?
Jean-Michel Talavera :
Mes collègues et moi-même avons constaté - et nous nous en sommes étonnés d'ailleurs – qu'un grand nombre de jeunes en échec scolaire dans le secondaire étaient passionnés d'informatique. Le problème était l'obtention du bac. Sans ce diplôme, ils ne pouvaient rien faire. Nous nous sommes alors dit que cet enseignement, cette pédagogie ne leur convenaient pas. Nous avons donc décidé de créer une pédagogie par la pratique, en clair partir de la pratique pour aller vers la théorie. Dans l'école, nous proposons donc un encadrement sur mesure des enseignants. Ils sont présents du matin au soir au contact des élèves. Pour cela notre école est unique en France. Notre pédagogie est efficace jusqu'à 40 personnes. Sur le site d'Agen, nous accueillerons 30 étudiants. Aussi, nous tentons de coller au mieux aux besoins des entreprises. Ainsi, nous accordons beaucoup d'importance aux valeurs humaines : travail en équipe, conduite de projet, ponctualité. Quand ils sortent de l'école après deux années en alternance (entre la 3ème et la 5ème année) ils peuvent s'intégrer sans problème dans l'entreprise.

@! : Quel niveau d'études doivent avoir les jeunes pour rentrer dans votre école ?
J-M T. :
Notre école recrute tout type de profil. Avec le Bac ou non. Une année, nous avons reçu un élève - cas exceptionnel il faut dire! - qui avait arrêté ses études en 3ème. Passionné d'informatique il nous avait séduit par sa motivation. Aujourd'hui, il est chef de projet informatique chez Bull à Luxembourg. Nous recrutons donc les élèves selon leurs aptitudes et leurs motivations en leur faisant passer des tests de logique et trois entretiens individuels.Plein emploi pour les étudiants d'In'Tech Info !

 
In Tech Info

@qui ! : A la sortie d'In'Tech Info Paris vos étudiants trouvent-ils facilement du travail ?
J-M T. :
Nos étudiants sortent de l'école avec le titre d'expert en ingénierie du logiciel ou expert en systèmes et réseaux, selon les filières, et auréolés d'un diplôme Bac+5, même si les entreprises d'informatique se moquent pas mal du diplôme, étant davantage soucieuses de la pratique. Sur les dix dernières années, près de 100% des étudiants d'In Tech'Info Paris ont signé un CDI dans les trois mois suivant l'obtention de leur diplôme. Aussi, nous n'enregistrons aucun chômeur sur la même période. Cela se comprend par le fait que nous préparons nos étudiants dès leur entrée dans l'école à la vie d'entreprise. D'ailleurs, l'autre jour une DRH d'entreprise m'a confié qu'elle aimait bien recruter mes élèves car ils savent travailler en équipe, sont adaptables, bons techniquement et n'ont pas le melon ! Et je ne bluffe pas ! Notre école est toujours classée dans les trois meilleures de France par le magazine l'Etudiant.

@qui ! : Après Paris et une antenne à Laval pourquoi s'implanter à Agen ?
J-M T. :
Agen est coincée entre deux métropoles qui pompent son énergie, mais Agen a la volonté de développer sa propre compétence en numérique local. Et si on veut que des start up s'implantent sur ce territoire, il est indispensable de créer une offre de formation. Dans le même temps, un Cluster numérique du nom d'INOO financé par le Conseil général a vu le jour. Cette école est le premier projet inscrit à l'action de ce groupement d'entreprises. Et lors de la réunion d'informations que nous avons tenu pour présenter l'école à Agen, nous avons convié des entreprises du cluster. Ces mêmes entreprises qui fourniront des projets, des stages et des emplois à nos étudiants.

@qui ! : Quels sont les frais de scolarité ?
J-M T. :
Globalement, pour les cinq ans, ils sont de 27.000 euros. C'est le maximum, car j'essaye d'obtenir des partenariats avec des entreprises afin de les diminuer. Aussi, pour faciliter le paiement, nous avons passé un partenariat avec BNP Paris-Bas qui propose un prêt avec un différé de remboursement de 60 mois et un taux d'intérêt de 1,2%. Nos étudiants ont donc à rembourser 463 euros par mois. Cela est à rapprocher du salaire moyen des étudiants à la sortie de l'école. A Paris, il s'élève à 2.800€ brut par mois. Mais ils ne toucheront pas la même paye en Lot-et-Garonne ! Et lors de leurs deux dernières années d'études (entre la 3ème et la 5ème année d'école), nos étudiants sont en alternance sous la forme d'un contrat pro ou d'apprentissage dans une entreprise. Ils sont donc déjà rémunérés...

Informations pratiques :
In'Tech Info Sud-Ouest / 156 avenue Jean-Jaurès / 47000 Agen / 05.53.66.37.70
Pour candidater : www.intechinfo.fr
2ème réunion d'information le samedi 21 mars à 9h.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : In Tech Info

Partager sur Facebook
Vu par vous
2173
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !