Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | In8 a plus d'une corde à son arc

21/01/2012 |

Un cadeau Hello kitty pour Noël

Sous l'arbre de Noël, vos petites têtes blondes ont sûrement déchiqueté mollement la boîte de leur nouveau Pokemon, Power Rangers ou Hello Kitty. Pouvaient-ils se douter qu'elle avait été conçue à deux pas de chez eux ? Jusqu'à la dernière visite cordiale d'un Japonais de chez Bandaï en décembre qui a rompu 10 ans de collaboration. Les Ateliers In8, basés à Serres-Morlaas, dans la banlieue paloise, mettait au point, pour tout le marché européen, le packaging des jouets Bandaï, géant mondial du jouet. Mais la contraction du marché du jouet a poussé la multinationale nippone à lâcher la PME béarnaise pour recentrer ses activités à Los Angeles. La fin d'une belle histoire, le début d'une autre car les Ateliers in8 qui ont connu l'euphorie quotidienne ne comptent pas se laisser abattre au premier vent d'hiver.

La délocalisation d'activité ne touche pas que les productions manufacturières et industrielles. Les usines, les équipements, la technologie et le capital se déplacent avec une étonnante facilité autour du globe, mais, les idées et le design aussi.

Une PME béarnaise touchée par la mondialisation
Signe avant coureur du changement de température en Béarn, Bandaï, 3ème producteur de jouets au monde, rachète Namco en septembre 2005, surfant sur le boom des jeux vidéos et la dépression du marché des jouets, pour devenir la 3ème plus grosse boite de jeux vidéos au Japon. Les conséquences ne se font pas attendre, le mécanisme est connu  pour améliorer les marges : réduire les activités déficitaires.

Bandai Namco développe le nouveau secteur rentable des jeux vidéos et rationalise la production des jouets. Plutôt que de confectionner des packs en fonction des desiderata des enfants de chaque région du monde en engageant des cellules de développement coûteuses, Bandaï a choisi derationaliser sa production de jouet en recentrant toutes ses activités sur un point du globe qui va développer des packs standardisés pour tous les enfants du monde entier.

Résultat : à St Ouen, dans le Val d'Oise, 25 salariés de Bandaï ont été licenciés. Le département recherche et développement Bansaï-Europe est délocalisé à Hong-kong et Los Angeles. Pour la conception graphique du packaging des jouets : idem. Dans le Béarn, un employé sur deux sera remercié. « L'impact est fort, mais le packaging des jouets Bandaï n'était que la partie immergée de l'iceberg », commente Olivier Bois, directeur des alteliers In8.

« repartir sur des bases saines »
Agence de com, agence de rédaction, web et design, les ateliers In8 comptent sur leur polyvalence pour amortir le choc. Et le patron des Ateliers In8, Olivier Bois, qui avait su convaincre les Japonais de chez Bandaï d'investir dans le bas coût français, en Béarn, 3 millions d'euros sur 10 ans, sera au début du mois prochain à la « toy fair » de Nuremberg - la plus grande foire au jouet d'Europe -pour conclure un contrat avec d'autres fabricants français et canadiens.

La déléguée du personnel, Sylvie Lemaire, va être licenciée. Mais pourelle, pas de rancoeur. « On est triste, mais toujours attachés à In8. Oncomprend tous qu'on ne pouvait pas reculer pour mieux couler. C'est unmal nécessaire pour que l'entreprise reparte sur des bases saines. On varebondir » , positive-t-elle.

Les salariés d'In8 qui ont l'expérience des rouages industriels sont prêts à relever le défi. « Même dans la galère on rame tous dans le même sens. D'autant plus motivé à faire vivre in8. Les branches saines sont prêtes à repartir » , commente Sylvie Lemaire. Habitués au planning strict que leur a imposé Bandaï pendant 10 ans, ils ont acquis une réactivité à toute épreuve. Certains n'en dormaient pas la nuit raconte Olivier Bois : «  Si on était en retard dans le rendu de notre prestation à 450 euros on risquait de bloquer les paquebots chinois et de faire perdre à Bandaï 2 millions d'euros de Chiffre d'affaire ». In 8 a la peau dure et ils sont prêts à harponner de nouveau les gros poissons.

photo : Andy Pad / tous droits réservés

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
336
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !