aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Inégalités et pauvreté(s) les Bruits de la Rue écoutent et comptent avec Louis Maurin

22/02/2013 | C'est devant un public varié, mais en présence de nombreux jeunes, que s'est tenue la conférence des Bruits de la rue: "La pauvreté: derrière les chiffres, quelles réalités?"

Alexandra Siarri (Bruit de la Rue) et Louis Maurin

Ce jeudi 21 février, dans l’Amphi Pitrès de l’Université Bordeaux II, place de la Victoire, on a parlé chiffres. Chiffres et pauvreté plus exactement. A la tribune, celui qu’il fallait pour en parler sans détours, Louis Maurin, fondateur et directeur de l’Observatoire des inégalités était l’invité de cette conférence labellisée «Bruits de la Rue». L’occasion pour lui de souligner, chiffres, courbes et tableaux à l’appui, sans cliché ni complaisance, les paradoxes statistiques que le discours ambiant donne à connaître sur les inégalités et la pauvreté dans la société française.

Pour Louis Maurin, les chiffres et données, sont des armes. Avec la création de l’Observatoire des inégalités, l’ambition était bien de permettre aux acteurs de terrain de « lutter à armes égales», contre les discours ambiants qui s’appuient bien souvent sur de belles courbes basées sur des études de la population nationale. Bien sûr Louis Maurin ne dit pas que ces chiffres sont faux ou truqués, loin de là, il suggère seulement, et c’est déjà beaucoup, qu’ils ne sont pas assez transparents, car trop globalisant. Mesurer le taux de pauvreté ou de chômage ou encore la qualité de l’habitat à l’aune de la population française dans son ensemble, c’est effacer tout ce qui fait justement la mosaïque de cette population: ses âges, ses genres, sa localisation, ses origines sociales… bref tout ce qui en creux peut-être sources d’inégalités.
Citant l’exemple du taux de pauvreté, les disparités ne serait-ce «que» territoriales sont impressionnantes. Dans un tableau affiché par Louis Maurin, Roubaix est à 46%, Versailles à 7%. Or, le taux de pauvreté moyen généralement admis en France est à 14%... Rien de mieux pour masquer ce que sont les chiffres et donc la réalité d’une partie des villes françaises.

"Sans chiffres, pas de débat"Si l’on affine à l’échelle de la ville de Bordeaux, le revenu médian entre les habitants du quartier Capucin-Victoire et ceux des quartiers Primerose ou Saint-Seurin, là aussi les écarts sont marquants… «La moitié de la population de la Victoire vit avec moins de 800 € par mois, la moitié des habitants de Primerose avec plus de 2600€ par mois», analyse l’intervenant… Une fois ces réalités en tête, établir un taux de pauvreté au niveau national, est certes exact mathématiquement, mais au final à quelle réalité renvoient ces chiffres? «Il faut se méfier des moyennes», prévient Louis Maurin.
Pour lui, c’est une faiblesse du système français, que de ne pas avoir d’informations claires sur les inégalités, contrairement au système américain « très transparent sur les données statistiques». Or souligne-t-il, «l’absence de chiffres donne raison à celui qui parle le plus fort». Un constat dérangeant dans un système démocratique.
Prenant soin de préciser qu’il ne faut pas non plus «être un fétichiste des chiffres», les courbes et diagrammes ont été nombreux à défiler sur le tableau de l’amphithéâtre ce jeudi soir, démontrant au final, autant de chiffres que de formes de la pauvreté.

"La reproduction de la pauvreté"Pour autant, pour Louis Maurin, ces chiffres peu réjouissants, ne doivent pas conduire au fatalisme. Celui-ci ne viendrait que cautionner cette ou ces pauvreté(s). Selon lui des choses sont à faire et parmi elles, il ne faut pas oublier de penser sur le long terme «en s’interrogeant sur la question de la reproduction de la pauvreté». Pour lui, c’est avant tout le milieu social qui explique fondamentalement un très grand nombre d’inégalités. Or, pour éviter la reproduction de la pauvreté, la priorité dans ce cadre est d’agir d’abord sur la question de l’Education, et il ne mâche pas ses mots: «un système d’intellos pour les enfants intellos», donc exclusif pour tout ceux qui n’arrivent pas à suivre. Et les 150 000 jeunes "décrocheurs" qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification, ne lui donneraient pas tort.

Lire aussi: http://www.aqui.fr/dossiers/index.php?id_article=8020&dossier=bruits

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
568
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !