Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

  • 19/01/22 | Olympiades des Métiers : pluie de médailles pour les jeunes néo-aquitains

    Lire

    La finale nationale de la 46ème édition des Olympiades des métiers s'est tenue à Lyon du 13 au 15 janvier. La Nouvelle-Aquitaine revient avec une belle moisson de récompenses. Sur les 47 participants néo-aquitains, ils sont 31 jeunes en formation à en revenir avec médaillés dont 12 Girondins, 5 Landais, 4 Corréziens, 3 Haut-Viennois, 2 Charentais, 2 Basques, 2 Viennois et 1 Lot-et-Garonnais ! Au total : 7 médailles en or, 6 en argent, 13 en bronze sans oublier l'attribution de 5 médailles d’excellence.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Innovation : des jeux vidéo pour lutter contre le décrochage scolaire

08/02/2019 | Entre février et juin 2019, plus de 200 collégiens et lycéens lot-et-garonnais vont concevoir des jeux vidéo pour lutter contre le décrochage scolaire…

1

Lutter contre le décrochage scolaire. Tel est l’objectif d’un projet pédagogique innovant porté par l’association franco-québécoise Fusion Jeunesse, la Région Nouvelle-Aquitaine et Ubisoft Bordeaux. Entre février et juin 2019, plus de 200 collégiens et lycéens lot-et-garonnais âgés de 12 à 17 ans, répartis dans neuf établissements⃰ du département, découvriront le monde des technologies et du design grâce à la conception de jeux vidéo. Le lancement officiel de ce projet a eu lieu le 5 février dernier dans les locaux de Digital Campus à Bordeaux…

« Tout a été pensé ! Les difficultés d’enseignement, les apports intellectuels, l’accompagnement pédagogique ! On nous a véritablement livré un projet clé en main ! » En ce 5 février, Cyrielle Cathelinaud, enseignante en arts plastiques au collège Jean Moulin de Marmande, est aux anges. L'association franco-québécoise Fusion Jeunesse, la Région Nouvelle-Aquitaine et Ubisoft Bordeaux viennent de lancer officiellement un projet pédagogique visant à lutter contre le décrochage scolaire. Ce dernier va permettre à plus de 200 collégiens et lycéens lot-et-garonnais âgés de 12 à 17 ans, de découvrir le monde des technologies et du design grâce à la conception de jeux vidéo, entre février et juin 2019. Un visage émerveillé, un sourire qui en dit long, cette professeur « attendai[t] un tel projet depuis bien longtemps. Nous allons parler leur langue, renchérit-elle. C’est un support pédagogique extraordinaire à partir duquel nous allons concevoir, créer, innover. Par exemple, nous allons réaliser des jackets et des logos pour leurs jeux. » Et c’est toute l’équipe pédagogique de cette classe de 5ème de ce collège qui s’est lancée dans cette aventure. Clément Duffourt, professeur de mathématiques, quant à lui, se dit rassuré de savoir qu’une « grosses structure, comme Ubisoft est derrière pour accompagner les jeunes ». Un projet pilote en FranceCe projet est donc à l’initiative de l’association franco-québécoise Fusion Jeunesse. Lauréate de nombre de distinctions, cette dernière a pour mission de « contribuer à la persévérance scolaire, à l'employabilité, à l'orientation et à l'engagement civique des jeunes en implantant des projets d'apprentissage expérientiel innovants qui créent des liens continus entre les milieux scolaires et les professionnels », précise Gabriel Bran Lopez, président fondateur de cette structure. Si aujourd’hui, et ce depuis cinq années, un tel projet pédagogique profite à plus de 750 jeunes au sein de 35 établissements situés à Montréal, Québec et en Ontario, le projet lot-et-garonnais est le premier du genre lancé en France par Fusion Jeunesse. « C’est vraiment le premier projet pilote pédagogique en France », tient à souligner Gabriel Bran Lopez. Ce projet fait d’ailleurs partie de la nouvelle feuille de route signée récemment entre la Nouvelle-Aquitaine et le Québec pour 2018-2021. Des jeunes émerveillés Et qu’en disent les principaux intéressés ? « Et bien ils ont des étoiles plein les yeux ! », assure Sylvie Scantamburlo, principale du collège Lucien Sigala de Duras. En effet, les jeunes sont « euphoriques, enthousiastes, motivés. Ils ont plein d’idées. Souhaitent ouvrir une salle de gaming au sein de l’établissement par exemple ! » Avant le lancement officiel de ce projet, le 5 février en matinée, ces collégiens et lycéens ont eu le privilège de visiter les studios d’Ubisoft à Bordeaux. Le verdict fut sans appel. « Ils étaient fascinés ! », précise Sylvie Scantamburlo. Pour la principale, « ce projet est tout simplement grandiose car il allie la pédagogie au ludique. Il associe l’apprenant et l’enseignant. Il permet de toucher aux fondamentaux tout en jouant. Bref, nous n’avons jamais eu ça ! » Un accompagnement sur-mesureChaque semaine, entre février et juin, un « expert » de Fusion Jeunesse se rendra dans les neuf établissements lot-et-garonnais pour accompagner pendant trois heures les jeunes dans la réalisation de leur jeu vidéo. Dans chaque classe, répartis en groupe de 4-5 élèves, les jeunes créeront ainsi leur propre studio de jeu vidéo. « Toutes les phases de réalisation d’un jeu seront ainsi abordées et, de surcroit, toutes les matières scolaires, d’une manière ludique », précise David, l’un des coordonnateurs. Ce projet sera réalisé en six phases distinctes. « La phase 1 pour comprendre les différentes facettes de l'industrie du jeu vidéo. La phase 2 pour utiliser des outils numériques artistiques. La phase 3 pour découvrir la programmation et le codage. La phase 4 pour faire des essais-erreurs de leur jeu tout en travaillant leur image de marque. La phase 5 pour assembler tous les éléments de leur jeu et le tester. Enfin, la phase 6 pour la finition et la commercialisation du jeu ».
Le 17 juin prochain, les jeunes présenteront leurs créations à La Manoque à Tonneins, devant parents, professeurs, directeurs d'établissement, mentors, coordonnateurs, partenaires et membres de Fusion Jeunesse.

Locaux d'Ubisoft

« Le jeu comme vecteur d’éducation » Ubisoft est donc partie prenante de ce projet pédagogique innovant. Du reste, cette multinationale travaille main dans la main avec l’association Fusion Jeunesse depuis 6 ans à Montréal, au sud du Québec. Installé à Bordeaux en septembre 2017, le studio de jeux vidéo a permis la création de nombreux emplois sur le territoire. Julien Mayeux, le manager du studio Ubisoft bordelais, précise d'ailleurs qu'« Ubisoft est assez engagé sur ce type de démarche pédagogique, qui permet de faire connaître les métiers du jeu vidéo ». En effet, dès son arrivée dans la capitale girondine, l'entreprise s'est inscrite dans le projet de l’association des professionnels du jeu vidéo Bordeaux Games. Cette dernière a organisé le 10 octobre et le 5 décembre 2018 deux demi-journées dédiées aux métiers du jeu vidéo. L’opération « Start : les métiers du jeu vidéo » a permis à des élèves de troisième, ne pouvant pas réaliser un stage d’observation dans l’un des studios bordelais, de découvrir le temps d’une après-midi les principaux métiers liés à cette discipline. Pour l’association Fusion Jeunesse comme pour Ubisoft, le choix des établissements scolaires lot-et-garonnais est simple : « le Lot-et-Garonne est un département rural. À travers ce projet, nous proposons aux jeunes des perspectives d’emploi différentes de ce qu’ils voient au quotidien », souligne Julien Mayeux.

Le rôle d’Ubisoft dans le projet « Quand créer aide à motiver », selon Julien Mayeux, est « d’utiliser le jeu vidéo comme vecteur pour l’éducation ». Cela apparaît, par exemple, à travers l’utilisation des mathématiques lors du développement d’un jeu de rôle : ces derniers font appel de manière récurrente aux statistiques et aux probabilités. Le manager du studio bordelais explique l’intérêt du projet par une volonté de « moderniser » l’approche éducative. Dans chacun des établissements scolaires qui participent à la démarche, les travaux liés à cette dernière sont intégrés aux enseignements.

⃰Les collèges Jean Moulin à Marmande, Lucien Sigala à Duras, Daniel Castaing au Mas d’Agenais, Jean Rostang à Casteljaloux, la cité scolaire à Marmande, Germillac à Tonneins, Jacques Philippe Delmas de Grammontde à Port-Sainte-Marie, le micro lycée professionnel Antoine Lomet d’Agen et le lycée professionnel val de Garonne à Marmande.

Sybille Rousseau - Yoan Denéchau
Par Sybille Rousseau - Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
6435
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !