Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Gironde : des confirmations et une première pour EELV

    Lire

    Le résultat des élections sénatoriales en Gironde vient de tomber. Cinq des six sortants ont été élus. Ainsi Nathalie Delattre(MR), Laurence Harribey(PS), Florance Lassarade (LR), Alain Cazabonne (MoDem), Hervé Gillé (PS) retrouveront donc la chambre haute. C'est Monique De Marco, l'écologiste ex Vice-Présidente du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine qui hérite du sixième siège. C'est la première fois qu'un sénateur écologiste est élu en Gironde.

  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Institut Bergonié : un bus pour une prévention de proximité

20/02/2020 | L'Institut bordelais, centre régional de cancérologie, lance un dispositif diversifié de prévention hors les murs. Le bus sillonnera la métropole pour 21 dates en 2020.

Présentation du bus prévention du "Bergo'Tour" avec l'Institut Bergonié, la Ligue contre le Cancer, l'Agence régionale de Santé et Proxisanté.

Fruit d'un partenariat avec l'Agence régionale de Santé et la Ligue contre le cancer, l'Institut Bergonié a retenu 21 dates – pas encore arrêtées – entre mars et octobre 2020 pour son dispositif de prévention hors les murs. Pour le déployer, l'association Proxisanté, qui œuvre à la prévention sur 6 départements néo-aquitains, louera son bus prévention, modulable selon les attentes des territoires et des publics rencontrés. Pour ce premier « Bergo'Tour », les partenaires itinérants sillonneront la métropole bordelaise puis la Gironde, avec pour ambition de couvrir toute la Nouvelle-Aquitaine d'ici 2021.

Apporter les compétences médicales sans le cadre hospitalier parfois pesant. C'est en cela qu'on pourrait résumer la démarche adoptée par l'Institut Bergonié et ses partenaires. Pas de salle d'attente, de blouses ni de slogan trop moralisateur. « Il n'y a pas de hiérarchie mais un échange avec le patient et les personnes intéressées » montre le Professeur Guy Kantor, représentant de la Ligue contre le Cancer. Une autre idée de l'hôpital qui semble rencontrer un accueil favorable hors les murs.

« Les gens nous demandaient pourquoi ils étaient obligés de venir à nous. Nous devions développer la mobilité » témoigne Véronique Debande, directrice de Proxisanté. Depuis 2017, l'association dispose de deux bus de prévention qu'elle loue, en plus de ses actions, à tous types de professionnels de Santé. L'Institut Bergonié, leader régional de la recherche et des soins en cancérologie, a saisi l'opportunité. « Nous voulons que nos professionnels sortent et aillent sur le terrain » explique Nicolas Portolan, directeur général adjoint de l'Institut. Avec des supports originaux comme des escape games et des animations numériques, on parle de "prévention joyeuse".

 

Bus prévention Bergo'Tour

Le dispositif s'adapte aux territoires

Le bus se déplacera donc avec des équipes du centre de cancérologie mais pas seulement. La prévention recouvre en effet de nombreux champs d'action : alcoolisme, tabagisme, dangers des courants marins pour les baigneurs et même fracture numérique. Sur ce dernier point, l'association Proxisanté a déjà mené des interventions pour lutter contre « l'illectronisme », c'est-à-dire la méconnaissance des outils électroniques chez certains publics. « Alors que tous les services administratifs seront dématérialisés en 2022, la population n'est pas du tout prête » constate Véronique Debande.

Si les dates du « Bergo'Tour » 2020 ne sont pas encore décidées, les premières journées de prévention auront lieu en mars à Bordeaux. Outre des ateliers sur le sommeil et l'activité physique, et pour répondre aux demandes spécifiques de la population, une prévention sur la nutrition numérique est prévue. Il s'agira ici d'évaluer la pertinence de la batterie d'applications, étiquetages et autres assistants nutritionnels, pour apprendre à en faire bon usage dans le cadre de son alimentation.

« Nous serons attentifs aux données collectées par le bus » souligne Daniel Habold, directeur de la Santé publique. Par ce retour, le dispositif pourra donc encore mieux s'adapter aux attentes nombreuses des différentes populations. Mais aussi, il aura l'avantage de pouvoir se déplacer partout, des abords de festivals musicaux, aux plages des littoraux en passant par les écoles de la région. « C'est presque un outil de service public » résume Véronique Debande. Les dates du « Bergo'Tour » seront prochainement communiquées sur le site internet de l'Institut Bergonié. En attendant, le dispositif est à la recherche de professionnels de Santé pour développer ses interventions.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3851
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !