Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Interdiction du Foie gras au Salon alimentaire de Cologne, des réactions en chaîne

20/07/2011 |

Foie gras

L'ANUGA, le Salon alimentaire de Cologne en Allemagne, qui se tient du 8 au 12 octobre 2011, a fait savoir que la promotion du Foie gras ne serait pas autorisée, que ce soit sous forme de présentation, dégustation ou simple communication sur le produit. Une décision dont l'annonce a fait grand bruit dans le grand Sud-Ouest tout comme au sein du Ministère de l'Agriculture, entraînant des réactions en chaîne de désapprobation de la part de nombreux responsables politiques et professionnels. Cela dit, tout en dénonçant cette décision certains d'entre eux, tempèrent les conséquences d'une absence de la filière à Cologne, si elle venait à se confirmer.

Du Ministre de l'agriculture Bruno Le Maire, à Henri Emmanuelli, Président du Conseil général des Landes, en passant par Martin Malvy, Président de la Région Midi-Pyrénées, et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine, tous font front contre la mise au ban du foie gras français lors du Salon ANUGA de Cologne. Si elle est officiellement fondée sur l'interdiction de la production de foie gras en Allemagne, cette décision est surtout expliquée par la pression de lobbies dénonçant le gavage des oies et canards comme un acte de torture.

"Hypocrisie manifeste" et "discrimination"
Si le gavage est, en effet, interdit en terres allemandes, ce n'est pas le cas ni de la consommation ni la transformation par leur industrie agro-alimentaire. Un constat qui rend colère Martin Malvy, Président Midi Pyrénées : « L'année dernière, l'industrie agro-alimentaire allemande a exporté 120 tonnes de ses produits vers la France alors que la France n'exportait que 96 tonnes de foie gras vers l'Allemagne. Interdire aux producteurs de foie gras français d'être présents sur un salon qui est l'équivalent du SIAL relève donc d'une hypocrisie manifeste tout en constituant une infraction qui ne l'est pas moins au marché unique. »
Dans les Landes, première zone de production de foie gras en France, Henri Emmanuelli, le Président du Conseil général, non plus ne décolère pas. Dans un communiqué, il s'élève contre cette « discrimination qui pénalise notamment une dizaine d'entreprises du sud ouest, landaises en particulier, et tous les producteurs » avant de dénoncer à son tour « une entrave aux règles de la concurrence ceci d'autant plus que l'industrie agroalimentaire allemande est importatrice et exportatrice de produits de la filière gras ». Il en appelle par ailleurs le Ministre de l'Agriculture « à renouveler sa pression auprès des autorités compétentes ». En effet, Bruno Le Maire a écrit ce 11 juillet à son homologue allemande, Ilse Aigner, pour protester contre une interdiction qu'il qualifie d'"inacceptable", menaçant de boycotter le Salon, si l'exclusion de la filière française de foie gras, venait à être confirmer.

Menaces de boycott
Enfin, ce 20 juillet, c'est Alain Rousset qui a exprimé son mécontentement dans une lettre adressée à Peter Grothus, directeur général de la société organisatrice du salon ANUGA, à propos de cette décision d'interdiction qu'il qualifie comme "infondée et hâtive". Il y dénonce notamment « une censure totalement discriminatoire envers un secteur économique majeur et représentatif des productions traditionnelles du Sud Ouest de la France dont la mise à l'écart laisse présager de dérives inacceptables envers l'ensemble des produits de la viande ». Afin de montrer sa détermination, le Président de Région envisage, si cette mesure discriminatoire était maintenue, "de demander à l'ensemble des entreprises régionales de ne pas participer à ce salon."
Pourtant si le signe d'une interdiction de la promotion du foie gras français est un signe fort, tous les acteurs de la filière ne craignent pas de conséquences trop importantes en termes de marché. En effet, Thierry Blandinières, Directeur de Delpeyrat, s'exprimant dans divers médias ces derniers jours ne se dit « pas plus inquiet que cela », en raison de la petite taille du marché allemand et des exportations davantage priorisées sur le sud de l'Europe et de l'Asie.

Photo: Jérémy Couture

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
329
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !