Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Interview d'un agent ERDF envoyé en Bretagne lors des tempêtes : "En deux jours, nous avons réalimenté 115 villes"

20/02/2014 | Depuis la tempête de 1999, une force d'intervention spéciale a été mise en place pour venir en aide rapidement aux territoires touchés par les tempêtes.

Des agents ERDF prêts à partir dans le cadre la FIRE

Depuis plusieurs mois, la Bretagne est un territoire particulièrement touché par les tempêtes. Entre inondations et vents violents, les lignes du réseau ERDF sont mises à rude épreuve. La foudre ou encore des chutes d'arbres peuvent entrainer des coupures de courant et sur place, les techniciens à pied d'oeuvre peuvent avoir besoin de renforts. Philippe Campourcy, agent ERDF à Pessac a accepté de répondre à quelques unes de nos questions pour relater la réalité du terrain.

@qui! - Dans quel cadre avez-vous été envoyé en Bretagne ?
Philippe Campourcy - J'ai été envoyé en Bretagne dans le cadre de la FIRE. Il s'agit de la Force d'Intervention Rapide d'Électricité. Ce protocole a été mis en place après la tempête de 1999. Ceci permet de déployer du personnel en renfort sur des territoires touchés par des tempêtes afin que les équipes soient plus réactives. Pour la tempête Ulla, en Bretagne, nous avons été mis en alerte le jeudi 13 février au soir pour un départ le vendredi matin. Le soir nous étions sur place et le samedi nous pouvions commencer à opérer. 

@! - Était-ce votre première intervention en Bretagne ?
PC - Non, c'est la deuxième fois en deux mois. J'ai été envoyé lors des inondations provoquées par la tempête Dirk. Nous avons été envoyés vers Quimper... la veille du réveillon de Noël ! Mais c'est le métier, il faut aider les gens sur place et nos familles sont habituées.

@! - Comment se déroule l'intervention ?
PC - Au départ, il y a déjà un coordinateur ERDF qui s'occupe de toute la partie logistique. Bien sûr, nous avons du matériel dans les camions quand nous partons en intervention, cependant, s'il nous faut des choses en plus, c'est ce coordinateur qui s'occupe de les trouver. Il déploie également les équipes sur les chantiers. Une fois sur place, on se met tous au travail : on dégage les routes, on tronçonne les arbres tombés qui ont endommagé les lignes. L'objectif est de réalimenter le plus vite possible tous les foyers. Lors de la dernière intervention, en deux jours nous avons pu réalimenter 115 villes qui étaient privées d'électricité. En deux jours, ils ne restaient plus qu'un peu moins de mille personnes sans électricité.

@! - Ces déploiements de renforts illustrent une solidarité entre les territoire, qu'en est-il sur le terrain ?
PC - Il y a énormément de solidarité sur place également. Nous travaillons avec l'aide des pompiers, de la police mais également de l'armée parfois. Les habitants nous aide également avec leurs moyens. 

@! - Est-ce également formateur pour des événements qui pourraient survenir en Aquitaine ?
PC - Cela fait plus de 25 ans que je m'occupe de réseaux électriques donc ce sont des choses que je sais faire. En revanche, nous avons des jeunes qui nous accompagnent sur le terrain et c'est très formateur pour eux. On leur explique ce qu'ils doivent faire, on leur montre, c'est comme cela qu'on apprend le mieux.

Julien Callaou
Par Julien Callaou

Crédit Photo : ERDF

Partager sur Facebook
Vu par vous
1769
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !