13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Interview : Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine: l'agriculture a toujours su rebondir

10/09/2009 |

Dominique Graciet

Cette année, la Journée de l'Economie Aquitaine, le rendez vous de rentrée organisé à l'initiative des Chambres consulaires régionales et du Conseil régional prend un relief particulier à cause des lourdes incertitudes qui pèsent sur le sort de nombre d'entreprises. "Rebondir face à la crise": le thème retenu pour cette journée indique clairement les intentions de ses promoteurs. A travers des ateliers où il ne sera pas seulement question de finances mais aussi de management, de ressources humaines, d'implication dans les territoires... l'occasion d'un débat précieux se présente. Après Jean-Marie Berckmans président de la Chambre régionale de commerce et d'industrie, c'est au tour du président de la Chambre régionale d'agriculture Dominique Graciet de souligner les défis que la profession doit relever en ces temps de mutations.

@qui! :Le 17 septembre, l'Aquitaine sera peut-être au cœur de la crise qui commence à produire des effets très concrets pour les entreprises régionales, pourquoi avoir choisi ce thème, n'est-il pas un peu provocateur : rebondir face à la crise ?
Domnique Graciet :L'agriculture est régulièrement confrontée à des crises conjoncturelles ou structurelles. La crise actuelle va sans doute provoquer des mutations profondes dans nos économies. Le changement climatique et la raréfaction des énergies fossiles, mais aussi la Loi de Modernisation de l’Economie, LME, désastreuse pour notre secteur, alimentent ces mutations
L'agriculture aquitaine a toujours su rebondir et s'adapter à des périodes de crise, au travers de projets collectifs et structurants,portés par les Organisations Professionnelles Agricoles et mises en œuvre par les agriculteurs. C’est une des spécificités, au cœur des valeurs de notre secteur, que de savoir conjuguer et construire des réponses collectives et cohérentes et d'accompagner les actions individuelles des agriculteurs. Par exemple en matière d'investissement, de mises aux normes environnementales et d'installation des jeunes agriculteurs
L'agriculture est très concernée par ces mutations, et elle se trouve au centre et à l'origine de nombreuses pistes et de solutions pour l'avenir
Cette période charnière, en dépit des difficultés notamment financières que rencontrent les agriculteurs, peut offrir des opportunités pour porter un regard neuf sur nos activités, offrir des réponses s’inscrivant dans la durabilité et permettant de faire face à ces nouveaux défis. A nous de proposer un nouveau cadre d’intervention et d’accompagnement pour ces possibles afin que nos entreprises puissent suivre ces pistes et disposent de moyens humains, financiers et techniques pour passer le cap et rebondir.

@! : Chaque année, en septembre, vous organisez cette journée de l'économie, conjointement réseaux consulaires et conseil régional réunis. Est-ce l'occasion d'annoncer des actions conduites en commun pour accompagner les entreprises confrontées à la crise ? Quels résultats les entreprises peuvent-elles attendre de cette journée ?
D. G. : C'est désormaisLE rendez-vous de la rentrée économique
C'est une occasion d'échanger, dans un cadre interconsulaire, et d’illustrer le fait que bien que nos secteurs soient spécifiques, ils regroupent les entreprises qui créent la valeur ajoutée de l'Aquitaine et partagent des préoccupations transversales.
C'est un temps fort pour écouter, aussi, les entreprises afin que les plans mis en œuvre répondent aux attentes et soient efficaces
C'est un temps de réflexion avec les collectivités territoriales pour élaborer un "projet de territoire" pour l'Aquitaine. Pour les agriculteursn c’est aussi une occasion de mesurer combien ils comptent dans le paysage de l’économie régionale dont ils sont parties prenantes, notamment en contribuant fortement aux performances à l’exportation de la région, en marquant l’identité de l’Aquitaine et en étant les acteurs d’une répartition de l’activité économique sur le territoire.

@! :Au sein de votre organisation, de la Chambre régionale d’agriculture Aquitaine (CRAA) quelles mesures phares conduisez-vous ? Pouvez-vous nous en donner une illustration très concrète qui a déjà porté ses fruits pour les entreprises ?
D. G. : Pour la Chambre régionale, il s'agit, avant tout, au-delà des actions permanentes d'appui aux entreprises agricoles que nous accompagnons dans le développement de leurs performances, de bâtir le projet stratégique agricole régional. Et ceci, avec le concours des Organisations Professionnelles Agricoles régionales autour d’axes stratégiques partagés. Il s'agit de mettre en œuvre un programme autour de quatre axes stratégiques : l’accès au marché, les attentes sociétales, la garantie des ressources, la compétitivité des entreprises. Ce plan stratégique constituera notre socle pour défendre une politique agricole qui prenne en compte l’ensemble des attentes, celles des agriculteurs aquitains pour une juste rémunération de leur travail, celles de nos concitoyens pour un territoire à la fois producteur de richesses, agréable à vivre et dynamique.

Sur le plan opérationnel nous avons toujours eu une forte pratique de suivi des entreprises agricoles confrontées à des difficultés conjoncturelles, notamment liées aux aléas climatiques. A titre d’exemple, notre réponse à la tempête de ce début d’année est une bonne illustration de notre réactivité; dans les toutes premières heures nous avions un dispositif opérationnel d’écoute et de recensement des besoins. Ce qui nous a permis de dresser, très rapidement, un inventaire global et d’identifier les urgences en matière d’intervention tout en évaluant l’ampleur des dégâts. Sur ces bases, nous avons pu solliciter les pouvoirs publics afin qu’ils mobilisent les moyens pour l’urgence et proposent des solutions pour la reconstruction. Dans un second temps, nous avons répondu aux besoins des agriculteurs en leur apportant, à chaque fois que cela a été possible, des solutions concrètes d’aide, souvent dans un cadre de solidarité… Ce dispositif peut s’actionner dans nos chambres dès que la situation de crise aigue l’exige. Nous avons, aussi, un dispositif permanent d’aide aux agriculteurs en difficulté, qui permet de leur apporter des informations sur les démarches à suivre et de construire avec chacun un plan adapté à chaque situation.

lire aussi sur "Paysud.com"

Partager sur Facebook
Vu par vous
464
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !