aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Interview : Noël Roger, président du championnat Abylimpics qui lutte pour l'insertion des personnes handicapées

09/02/2016 | Noël Roger, président d'Abilympics France, raconte la genèse de la venue à Bordeaux de ce festival international qui lutte pour l'insertion professionnelle des handicapés

L'équipe d'Abilympics France

C'est une grande première en France, et c'est à Bordeaux qu'elle aura lieu. Les 25 et 26 mars prochain se tiendront les neuvième championnats des métiers pour les personnes en situation de handicap, les "Abilympics". Deux jours de compétition dans le but de favoriser l'insertion professionnelle des handicapés autour d'une cinquantaine d'épreuves réparties en cinq différentes catégories. Une manifestation qui a pour but principal de changer le regard des gens sur le handicap. Noël Roger, qui pilote la branche française de l'IAF (International Abilympics Federation) nous détaille sa genèse et ses particularités.

@qui! - Les 25 et 26 mars prochain le Parc des Expositions de Bordeaux va donc accueillir les neuvièmes championnats internationaux Abilympics, pour la première fois en France. D'où est venue l'idée ? 

Noël Roger, président d'Abilympics France - En accompagnant au Japon en 2007 les jeunes qui participaient aux Olympiades des Métiers Internationaux, nous avons découvert ces Abilympics. La Cérémonie d'ouverture des deux évènements étaient identiques. Il y avait environ 25 pays, mais la France ne participait pas à cette manifestation. C'est une interrogation qui s'est donc imposée immédiatement. L'Association des Régions de France, présidée par Alain Rousset a organisé un débat au sein de sa commission "formation et apprentissage". Depuis déjà une dizaine d'années, il existe  en région Aquitaine une forte incitation à montrer que la population jeune a de l'expérience et peut s'intégrer facilement dans la formation professionnelle. Le travail qui a été fait avec les Olympiades des Métiers en est une preuve.

Un travail a aussi été fait sur l'inclusion des personnes handicapées dans les actions de formation de la région et les dispositifs de droits communs. Pour nous, c'est comme ça que les choses se sont approfondies. Progressivement, il nous est venu à l'esprit de monter une équipe pour que la France puisse participer aux futurs internationaux à Séoul en 2011. On m'a demandé si je voulais porter ce projet pour la France et la région Aquitaine. On est parti à Séoul avec une petite équipe de huit personnes, pour la première fois. Nous avons eu deux médailles de bronze en web designer. Au retour, quelques bénévoles ont travaillé sur le projet. Nous avons créée, pour nous structurer, une association en juillet 2014, avec comme membres fondateurs le Ministère du Travail et le Secrétariat d'État aux personnes handicapées. Comme Bordeaux était un peu à l'origine de la mise en place, lorsque le Japon a sollicité la France pour organiser la neuvième édition des Abilympics, le Ministère a pensé à nous. 

@qui! - Cette manifestation semble déjà fonctionner à l'international. A-t-elle prouvé son efficacité dans les autres pays ?

N.R - Tout à fait. La première a eu lieu en 1981, et elle a lieu tous les quatre ans. Elle accueille de plus en plus de pays et de participants. Pour exemple, il y avait un peu plus d'une trentaine de pays en 2011 et 450 participants. Nous aurons le même nombre de pays mais 510 participants sur Bordeaux. C'est donc une manifestation qui progresse, et l'International Abilympics Federation, basée au Japon, a souhaité qu'elle se disperse d'avantage dans les pays européens. 

@qui! - En quoi ce type de manifestation est innovant ? Est-ce que cela apporte des perspectives d'embauches réelles pour les personnes en situation de handicap ? 

N.R - Une compétition pour les personnes handicapées, au départ, ça ne va pas de soi... La volonté derrière, c'est d'essayer d'apporter un autre regard sur le handicap et de montrer qu'elles ont, comme tout le monde, la capacité si elles ont une formation et son préparées, d'intégrer la vie professionnelle et qu'elles peuvent comme les autres montrer leurs compétences. D'où le slogan que nous avons retenu qui nous paraît essentiel : "Une personne. Un talent. Un métier". Ce talent peut être mis en avant pour aboutir à l'insertion professionnelle. On fait donc le lien entre la personne, indépendamment de son handicap, et la vie en situation dans une entreprise, dans une collectivité, dans la fonction publique mais aussi dans le secteur privé. Les participants comptent des jeunes mais aussi des adultes qui peuvent être en reconversion professionnelle. On accueille ce public sans condition d'âge, même si la moyenne des participants est d'environ 30-35 ans. 

L'info en plus : Les Abilympics devrait donner un éclairage plus ludique et festif à l'insertion professionnelle des personnes handicapées, et permettre de mettre l'accent sur les efforts de la politique régionale. En effet, selon des données publiées par l'Association régionale pour l'amélioration des conditions de travail (l'Aract) Aquitaine, 85 966 nouveaux travailleurs handicapés ont été pris en charge en 2014, 74 795 contrats signés avec l'appui de Cap Emploi (dont 15 700 dans le secteur public). 49% de ces contrats concernaient des femmes et 23% des personnes de 50 ans et plus. Les 9ème éditions se tiendront les 25 et 26 mars prochain au Parc des Expositions de Bordeaux. Pour avoir plus d'informations sur l'évènement, rendez-vous sur le site internet www.abilympics-france.fr

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : abilympics

Partager sur Facebook
Vu par vous
4253
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !