aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

23/06/17 : Plan Digues : le conseiller régional délégué au littoral Vital Baude a annoncé hier aux élus du Département de Charente-Maritime que la Région soutiendrait financièrement les avenants aux travaux restants des PAPI. Il reste encore sept chantiers.

21/06/17 : A Agen, le maire Jean Dionis du Séjour retire à l'adjointe Muriel Boulmier - qui s'est présentée contre lui aux législatives - ses délégations à la politique sociale et familiale, au Centre Communal d'Action Sociale et à la lutte contre l'exclusion.

21/06/17 : Chants, danse, langage sifflé... le patrimoine culturel de la vallée d'Ossau, dans les Pyrénées Atlantiques sera évoqué lors d'une pastorale présentée les vendredi 14 et samedi 15 juillet à 21 h, dans la commune des Eaux-Bonnes.

19/06/17 : Au vu des prévisions transmises par Météo France, la Gironde est maintenue en alerte canicule orange jusqu’à jeudi. Les températures devraient atteindre 35°C demain et 37°C la journée de mercredi. Elles ne descendront pas en dessous de 21°C la nuit.

19/06/17 : La troisième édition du Festival Flamenco y Feria de Pau se tiendra du vendredi 23 au dimanche 25 juin autour de la place Royale et dans le centre-ville.+ d'info

19/06/17 : Les Restaurants du cœur des Pyrénées-Atlantiques ont un besoin urgent de bénévoles pouvant consacrer une demi-journée par semaine à la préparation des commandes et leur acheminement. contact: Dominique 06 98 43 79 72 ou ad64.siege@restosducoeur.org

19/06/17 : Jean Lassalle est réélu face à Loïc Corrégé dans la 4e circonscription des PA avec 52.79 % contre 47.21 %

19/06/17 : Lot-et-Garonne. Résultats sur l’ensemble du département LREM : 58,96ù FN : 26,21% UDI/LR : 14,83% Taux de participation : 48,02%

19/06/17 : Gironde : dans la sixième circonscription (Mérignac-Saint-Médard-en-Jalles), le candidat EM Eric Poulliat (58,81%) bat la députée sortante PS Marie Récalde (41,19%).

19/06/17 : La Gironde placée en alerte canicule orange jusqu’à mardi matin. Les températures devraient dépasser les 37°C ce lundi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit. Le préfet Dartout a alerté les maires et tous les services concernés

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/17 | Une pétition pour sauver la ligne SNCF Libourne Bergerac

    Lire

    Une pétition vient d'être lancée sur le net pour sauver la ligne SNCF, Libourne-Bergerac. La régénération de cette ligne vient de voir ses coûts exploser : l'estimation est passée « de 45 à 90 M€. De nombreuses collectivités, notamment en Dordogne, s'étaient engagées à contribuer au financement au côté de l'Etat et de la Région ( 60 %), de la SNCF (15 %) mais pas dans ces conditions. La pétition invite à se rendre à Bordeaux , le 1er juillet, à 10 h, pour se « faire entendre » lors de l’inauguration de la LGV.

  • 25/06/17 | Liaison Pau-Canfranc : l'Europe fait un pas de plus

    Lire

    Le projet de réouverture de la liaison ferroviaire entre Pau, Oloron et la gare espagnole de Canfranc continue à avancer. Les états membres de l'Union européenne décideront le 6 juillet s'ils financent la moitié des 7,5 millions € d'études nécessaires à la réouverture de la ligne entre Bedous, en vallée d'Aspe, et Canfranc. Le projet figure en effet parmi les 152 dossiers inscrits dans le mécanisme de l'interconnexion en Europe. Ce qui amène la Nouvelle Aquitaine et la Navarre à espérer que l'Union pourrait financer 40% des 350 à 450 millions € de travaux du futur chantier.

  • 24/06/17 | La Rochelle fête les 500 ans de son histoire protestante

    Lire

    Capitale huguenote, haut lieu de la Réforme protestante française, la ville de La Rochelle , labellisée Cité européenne de la Réforme participe aux manifestations organisées autour des 500 ans de la Réforme (1517). Les festivités d'été ont été lancées officiellement ce vendredi. De nombreuses manifestations sont au programme : expositions, conférences, visites patrimoniales, concerts... Programmation sur http://www.ville-larochelle.fr/actualites

  • 23/06/17 | Tournage de la série Vestiaires en Dordogne à partir de lundi

    Lire

    Pendant trois jours , à partir de lundi, les caméras de la série "Vestiaires", qui parle avec humour et de manière cash du handicap, se poseront à l’Aquacap, piscine du Grand Périgueux. Les comédiens, handicapés, seront accompagnés pour le premier jour de tournage de deux stars. L’actrice Clémentine Célarié et l’ex-champion olympique de natation Florent Manaudou joueront quelques scènes pour les épisodes de cette 7e saison. Ce tournage a été préparé par le bureau d'accueil de tournages de la Dordogne.

  • 23/06/17 | Région: la séance plénière sera longue

    Lire

    C'est une plénière chargée qui attend les élus régionaux en début de semaine. En effet, seront débattus tant des dossiers liés à la formation professionnelle, qu'à l'apprentissage, aux transports (et notamment le transfert des compétences du Département à la Région pour les transports scolaires), la solidarité, et plusieurs dossiers autour de la transition énergétique et de l'environnement dont le vote d'un pacte régional autour de l'agriculture BIO. Mais il sera aussi question de finances avec le vote du tout premier compte administratif de la Nouvelle-Région et le vote du budget supplémentaire 2017 pour 94 M€

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Nos Temps Forts de 2015 - Serge Guérin: les séniors nous engagent vers "une société durable"

01/01/2016 | Notre société n'a pas anticipé la coexistence de tant de générations

L'auteur et sociologue Serge Guérin sera l'un des intervenants phares des prochaines rencontres de l'innovation sociale qui auront lieu les 29 et 30 janvier prochain à Bordeaux.

Ce sera un temps fort de la réflexion sur notre société, ses évolutions, son vivre ensemble. Et, singulièrement, entre générations. A l'initiative de l'Association des Amis d'Aqui.fr et de son président, Bernard Jouannaud, Serge Guérin sera l'invité de «  l'Aqui Festive » de ce printemps, le 23 juin à 18h au Rocher Palmer à Cenon. Sa conférence : « Viellir : Risque ou Opportunité, les séniors acteurs de l'innovation et du développement » fera directement écho à son dernier ouvrage « Silver Génération » paru récemment chez Michalon. En avant première à cette rencontre à priori d'autant plus passionnante que la « silver économie » est l'un des axes de l'avenir de l'économie de la Grande Région, le sociologue enfonce le clou de ses convictions.

@aqui! - La révolution démographique, affirmez-vous, est une chance fabuleuse de faire bouger les lignes et les mentalités. Qu'est-ce à-dire ?
Serge Guérin - En 2050, la France comptera quelques 23 millions de plus de 60 ans et près de 5 millions de plus de 85 ans. Une multiplication par huit en 70 ans ! Nous n’avons jamais connu une telle révolution de l’âge et notre société n’a pas anticipé la coexistence de tant de générations, ni les effets sociétaux, culturels et sociaux de la longévité. On peut se faire peur en parlant de « tsunami gériatrique » ou bien prendre le pari que ce monde qui prend de l’âge devra nécessairement développer une attention bienveillante aux plus fragiles, inventer de nouvelles solidarités, développer une offre adaptée, qui ne se limite pas aux développements de solutions numériques et technologiques, ou encore révolutionner l’approche de la santé en l’orientant vers la prévention et l’accompagnement. Je crois que les seniors nous engagent aussi vers une « société durable »…

@! - Dans votre dernier ouvrage, vous abordez la question du temps qui doit conduire la société à évoluer ?
S. G. - Entre la société des loisirs et la durée de la retraite, nous n’avons jamais consacré si peu de temps au travail. C’est le paradoxe d’un monde qui porte au pinacle la rapidité et qui souffre d’un manque chronique de temps…Je m’amuse à répondre aux gens qui affirment « ne pas avoir de temps », que les journées ne font plus 24 mais 30 heures. Car, depuis les années 60, nous gagnons chaque année une espérance de vie de trois mois, soit un an tout les quatre ans. Autrement dit six heures supplémentaires chaque jour !

En fait de plus en plus de personnes évoluent aujourd’hui sur un mode « lent ». Au lieu de considérer ce fonctionnement comme handicapant, mieux vaut l’intégrer et en tirer profit. L’augmentation de l’espérance de vie propose de faire de la durabilité une référence. Cela peut conduire à soutenir des politiques de circulation plus lente dans les villes, de favoriser la marche humaine ou encore de promouvoir la qualité des produits et leur durabilité.

Des secteurs comme la santé et l’éducation, échappent à la logique strictement marchande (ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas un coût). Or, ces domaines sont voués à croître fortement. Mais que signifie « aller vite », « être productif » en la matière ? Faut-il obliger les personnes âgées à manger plus vite, qu’elles réduisent leurs échanges avec leurs voisins pour que le personnel débarrasse vite et passe à autre chose ? La nouvelle économie n’est pas l’ennemie du temps.

Sans les bénévoles de grands pans de notre société s'écrouleraient

@! - Vous insistez énormément sur le rôle social des retraités, là aussi il faut sortir des idées reçues ?
S. G. - Nous comptons 15 millions de retraités, des millions d’étudiants, de chômeurs, de personnes au foyer… il y a presqu’autant de gens qui travaillent, hors du cadre traditionnel, que de « vrais » actifs, environ 27 millions. Le travail rémunéré n’est plus dorénavant l’alpha et l’oméga de notre société. Sans les bénévoles retraités, de grands pans de notre société s’écrouleraient. Sans eux, le tissu associatif n’aurait pas le même visage ni la même dynamique. Sans eux, ce serait souvent bien plus compliqué dans les familles, je rappelle que 23 millions d’heures sont données chaque semaine par des grands-parents auprès de leurs petits-enfants. Ce sont aussi ces retraités, et d’abord les femmes, qui composent la moitié des 8,5 d’aidants bénévoles d’un proche qui sont des acteurs majeurs de la santé publique et du soutien aux plus fragiles. Il est intéressant de noter que ces engagements donnent du sens pour les personnes concernées. Un comptable à la retraite qui s’occupait des comptes d’une association une fois par semaine m’a dit un jour : « quand j’ai terminé ma journée de bénévole, on me dit merci. Cela ne n’est jamais arrivé quand j’étais en activité… »

@! - A la différence du discours ambiant vous expliquez combien l’intergénération fonctionne bien, pourriez-vous expliciter cette notion ?
S. R. - C’est un concept à préciser. Installer une crèche dans une maison de retraite, cela ne fait pas nécessairement intergénération… D’ailleurs, on ne demande guère leurs avis, aux nourrissons et aux vieux ! L’intergénération repose sur une volonté, un projet, des passerelles…. Il a besoin d’accompagnement, de projets communs, d’une activité, d’une passion… On croit souvent que cela signifie cohabitation ou relation entre un très jeune et un très vieux, qu’il suffit de créer un lieu dédié… Si vous, quinquagénaire, vous expliquez le maniement d’un ordinateur à votre mère de 80 ans, c’est de l’intergénérationnel.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de grands problèmes entre les générations. Je dirais même que les choses se passent certainement mieux aujourd’hui qu’hier. Au sein des familles, y compris avec les effets des ménages recomposés, la mixité est mieux choisie qu’hier. Etre dans l’intergénérationnel, c’est bien saisir que chacun est en lien avec l’autre, que chacun a besoin de l’autre et de son regard bienveillant. Le rôle des institutions et des leaders d’opinion est d’instruire et de diffuser cette culture de l’ouverture à l’autre, de la coopération et de l’intergénération. Il faut beaucoup de compréhension, de pédagogie et de capacité à établir des priorités. Cela ne doit pas pour autant devenir une obligation, une norme.

S'incrire à la conférence organisée par "Les amis d'aqui".

la rédaction
Par la rédaction

Crédit Photo : Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
2651
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !