Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/21 | Une meileure apprentie de France 2020 bordelaise !

    Lire

    Morgane Benich, apprentie en bac pro commerce au Campus du Lac à Bordeaux vient d’être sacrée Meilleure Apprentie de France 2020 dans la catégorie Vente Etalagiste. Sur les 250 candidats inscrits au concours 2020, seuls 9, dont deux apprenties du Campus du Lac, s’étaient qualifiés pour la finale organisée à Saumur le 15 janvier dernier. A l’issue des épreuves, Morgane, 20 ans, a décroché la précieuse médaille d’or nationale.

  • 21/01/21 | Lancement de la 4ème promotion de l'Accélérateur PME-ETI Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La 4ème promotion de l’Accélérateur PME-ETI Nouvelle-Aquitaine ouvre ses portes à 30 entreprises. Pendant 24 mois, elles bénéficieront d’un accompagnement sur mesure et d’un parcours d’excellence. Ce programme est à destination d’entreprises stratégiques, indépendantes et à fort potentiel de développement ainsi que de création d’emplois sur le territoire. La Région soutien davantage cette 4ème promotion, au vue de la crise économique. Depuis 2017, 146 entreprises régionales ont déjà pu bénéficier de ce programme.

  • 21/01/21 | Mise en route de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Après un an et demi de travail, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Nouvelle-Aquitaine a vu le jour. Le 18 janvier, elle s’est officiellement installée. Elle résulte de la fusion de la Chambre régionale de métiers et de l'artisanat et des établissements départementaux. Le but étant d’accompagner les entreprises, notamment en cette période de crise sanitaire qui bouleverse l’activité économique. La mise en place d’une démarche d’une offre globale de services a été validée lors de l’assemblée d’installation.

  • 21/01/21 | Bordeaux Métropole : les travaux de l'extension du tram A en vue

    Lire

    Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, a fait le point sur le prolongement attendu de la ligne de tram A vers l’aéroport. Prévue pour septembre 2022, elle fera 5 kms et desservira 5 nouvelles stations à partir du carrefour des Quatre Chemins à Mérignac, pour rejoindre l’aéroport. La liaison entre la place Pey-Berland et l’aéroport se fera en 35 minutes. Cet investissement de 90 millions d’euros est financé par Bordeaux Métropole. La phase de travaux de construction de la plateforme du tram commencera le 25 janvier. Ce prolongement s’accompagne d’une végétalisation tout le long du tracé.

  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Isabelle Falque-Pierrotin : "Nous avons besoin d'une boussole au sein du numérique"

10/12/2014 | La présidente de la CNIL et du G29 (groupe des CNIL européennes) était l'une des invitées des débats organisés dans le cadre des "Boussoles du numérique".

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL et du G29

La navigation au sein du monde étendu du web et du numérique, c'est le thème de cette deuxième édition des "Boussoles du numérique" qui se tiennent mercredi 10 et jeudi 11 décembre au Rocher de Palmer, à Cenon. Parmi les nombreuses conférences et ateliers/forums ouverts au public, un débat sur la manière d'accroître la culture numérique. Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et du G29, a répondu à ces questions de protection de l'utilisateur, dans ce monde vaste auquel il faudrait imposer des limites.

@qui : Est ce que pour avoir une culture numérique, il faut forcément avoir une souveraineté numérique ?
Isabelle Falque-Pierrotin
: J’aurais tendance à répondre dans l’autre sens. Je pense qu’il y a actuellement un enjeu de garantir à la fois une souveraineté individuelle et collective sur le numérique. Individuelle, c’est à dire une capacité de maîtrise par les personnes de cet univers pour exploiter à leurs profits les potentialités mais aussi se défendre des risques. Collective, enfin, dans le sens où l’Europe a des valeurs, des garanties, des intérêts à défendre qui ne sont pas nécessairement ceux du reste du monde. Et elle doit pouvoir imposer aux acteurs qui offrent des services sur son territoire un certain nombre de règles, offrant des garanties aux citoyens européens. Pour faire tout cela, un des leviers nécessaires est de donner à chacun cette culture du numérique. C’est vrai aussi au niveau plus global car les enjeux au niveau européen et national nécessitent une mobilisation des décideurs publics et d’identifier que ce sont des enjeux stratégiques, que l’Europe à une voix singulière à faire entendre. Il faut donc qu’ils se soient appropriés ces sujets. 

@qui : La CNIL a-t-elle des ennemis en matière de droit et d’accès au numérique ?
I F-P
: Nous n’avons pas d’ennemis. La CNIL est chargée de faire respecter le droit, notamment national et européen, et de faire en sorte qu’aucun acteur, y compris les acteurs étrangers, ne se soustraient aux obligations de la loi. Ces grands acteurs de l’internet, comme les autres, doivent respecter ce que le cadre juridique européen demande en termes de protection des personnes. Il faut donc parler d’une voix unie au niveau des CNIL européennes pour être plus crédibles, jouer de façon intelligente sur la publicité des sanctions que l’on rend car ces grandes entreprises sont très soucieuses de leur image par rapport à leur marché. On voit que la publicité de sanction de la CNIL de janvier 2014 a été très efficace par rapport à Google, par exemple. Mais c’est aussi faire entrer ces grandes entreprises dans une démarche de mise en conformité de manière à ajuster leurs pratiques (actuellement, on négocie la mise en conformité de Google sur sa politique de vie privée).

@qui : Le marché est-il donc un obstacle au développement de la culture numérique ?
I F-P
: Les acteurs économiques essayent d’avoir l’emprise la plus large sur le marché en fonction de ce qu’ils pensent être les attentes de ce marché. Si les attentes se modifient et s’ils ont l’impression que leurs consommateurs ne leur font plus confiance, ce qu’ils perçoivent aujourd’hui comme une contrainte simplement juridique, va devenir pour eux très important, car cela impacte directement les attentes de leurs clients. Aujourd’hui, ils ont donc tout intérêt à respecter le cadre juridique européen, d’avoir une approche plus éthique des données car ces attentes des clients et des consommateurs sont en train de changer. A la suite de l’affaire Snowden, les offreurs de CLOUD américains ont perdu en quelques semaines 20% de leur part de marché. Il y a eu une sorte de crise de confiance par rapport à ces offres. Le numérique ne se développera pas s’il n’y a pas de confiance. Au sein de l’univers numérique, la clef de cette confiance, c’est la protection des données.

@qui : Cette protection des données à récemment été l’objet d’un vaste scandale de photos volées chez les stars d’Hollywood…
I F-P
: Je ne suis pas sûre que cette affaire constitue une rupture mais il reste clair que la sécurité des données et des contenus et le fait que l’on sache exactement qui y accède devient une demande fondamentale de la part des consommateurs et des clients. Dans cette culture du numérique, il y a une rubrique « sécurité » qui n’est pas du tout suffisamment travaillée aujourd’hui. Au sein de la CNIL, nous le voyons bien dans les contrôles que nous faisons auprès de beaucoup d’entreprises de toutes tailles. Il y a un effort de mobilisation des acteurs économiques très important à faire dans les mois à venir. 

@qui : Cette culture numérique est aussi en train de s’intégrer dans les écoles. Quelle serait la prochaine étape ?
I  F-P
: Nous avons milité depuis longtemps pour que l’éducation civique se reconfigure à l’aune du numérique et qu’on profite de ses usages pour évoquer et revivifier tous les grands principes républicains que sont la liberté, le respect, la citoyenneté, ect… en partant des usages tels qu’ils existent dans le numérique. Sur internet, jusqu’où va la liberté d’expression ? Y’a t’il des bornes ? On a un prétexte fabuleux pour réinventer cette éducation civique à l’ère du XXIème siècle.

@qui : Le numérique est-il une boussole pour ces nouveaux citoyens connectés ?
I F-P
: Je pense plutôt qu’il faut avoir une boussole au sein du numérique. On est face à un vrai changement d’univers, une rupture historique majeure. Face à cette rupture, il faut que nous ayons des points de repères qui nous permettent individuellement et collectivement de faire des choix. Il est vraiment temps de fixer ces points de repère. La technologie en elle même n’est pas une boussole, elle ne doit pas s’imposer comme si elle allait de soi. Il y a probablement des choix à faire face à l’évolution sur lesquels les individus doivent s’exprimer. 

L'info pratique : retrouvez l'intégralité du programme de la seconde édition des "Boussoles du Numérique"

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4282
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !