aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Jean Marie Charon : Les réseaux sociaux révolutionnent la conception de l'information

13/03/2016 | Aqui.fr a rencontré Jean-Marie Charon, sociologue, spécialiste des médias, lors des Assises du journalisme qui se sont tenues à Tours, les 9,10 et 11 mars.

Jean Marie Charon, sociologue des médias, aux Assises du journalisme à Tours

Les Français sont prêts à payer pour pour une information de qualité. C'est l'un des enseignements de l'enquête Harris dont les résultats ont été révélés aux Assises du journalisme. 7 Français sur 10 consomment de l'information payante au moins de manière occasionnelle. Ils se disent prêts à payer pour des contenus digitaux. 23 % achètent des contenus payants sur internet ou des applications mobile de presse écrite. Deux médias en ligne, avec des modèles différents, sont bénéficiaire ou à l'équilibre. Pour Jean-Marie Charon, de nouvelles expériences en matière éditoriale demeurent à tenter sur le net.

@qui ! — Avec l'émergence de nouveaux médias sur le web, comme Les jours, Contexte, le Quatre heure, peut -on dire qu'enfin la presse en ligne a trouvé son modèle économique .
Jean-Marie Charon— On ne peut pas parler de modèle économique unique. Ce qui est frappant et nouveau, ce que montre d'ailleurs le bilan social que j'ai présenté lors de ces Assises, c'est que pour la première fois, deux médias en ligne généralistes s'en sortent bien. Le premier, c'est Médiapart. Depuis sa création en 2008, il a fait le choix du tout payant. Aujourd'hui, c'est un média rentable qui emploie 39 journalistes contre une vingtaine au départ. Le deuxième, c'est le Huffington post lancé en janvier 2012. Le modèle est tout à fait à différent. Il a fait le choix du tout gratuit avec de l'information participative très importante. D'un côté, il y a le travail de la rédaction, et de l'autre, il y a des appels à de nombreuses collaborations extérieures ou personnes ressources. A ses débuts, le Huffington post employait 8 journalistes, ils sont 27 aujourd'hui avec un équilibre financier cette année. Même s'il est indépendant d'un point de vue éditorial, il a la particularité de s'appuyer sur un groupe américain qui apporte un vrai savoir-faire. Le point commun de ces deux médias, ce sont des orientations éditoriales précises et cadrées qui se traduisent jusque dans la forme de management des équipes. Par contre, il y a des expériences décevantes. C'est le cas de Rue89, racheté par le groupe du Nouvel Observateur. Ce média a fait le choix de la gratuité. L'équipe de rédaction est composée de 17 journalistes et devrait tomber à une dizaine. On assiste par ailleurs à l'émergence de nouveaux médias sur le web. On a des sites d'information en ligne qui voient leur équipe de rédaction progresser : slate.fr, atlantico. En région, on rencontre pas mal d'échecs : Dijonscope, Carré d'info. La formule payante n'est pas aisée à mettre en place. Par contre, je signalerai une initiative récente  remarquable: celle de Normandie actu, lancée par le groupe Publihebdos. Particularité : elle s'appuie sur des supports numériques et des gratuits de ville : c'est une recherche de puissance en termes d'audience. Un des atouts du projet est d'avoir en face, un quotidien régional, Paris Normandie, en perte de vitesse. Le groupe a eu la bonne idée de créer une vraie marque indépendante, ce qui lui permet d'avoir une approche éditoriale différente.

 @qui ! — Les réseaux sociaux, facebook notamment, sont de plus en plus le point de passage du citoyen qui veut s'informer. Comment faire pour que la valeur des contenus produits par des journalistes sur un site comme aqui.fr, qui permet à facebook d'augmenter ses chiffres, n'échappe pas totalement à l'éditeur ?
Jean-Marie Charon—  I
l y a  en effet une part  importante  de gens qui vont chercher l'information via les réseaux sociaux. Les plus jeunes ont cette pratique. Aux Etats Unis, les Américains sont 63 % à passer par les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux pour chercher l'information. Cela révolutionne totalement la conception éditoriale.  Les personnes viennent sur les sites d'information, non pas par les "home page". Ellles n'ont  pas la vision du site telle que l'éditeur l'a imaginé, avec les rubriques, la hierarchisation, la structuration. Ce qui devient central dans la recherche d'information, c'est cette espèce d'unité qu'est l'article. Il faut que l'on intègre d'avantage les réseaux sociaux dans l'éducation aux médias. Pour les éditeurs, c'est une vraie révolution. Cela va les contraindre à imaginer autrement l'organisation de l'information, par des liens, notamment, et non pas uniquement  par la recommandation d'un article via tel ou tel réseau social. Les éditeurs doivent imaginer une nouvelle stratégie. Le but est de faire en sorte que le lecteur va rester, circuler sur le site, qu'il aille plus en profondeur dans les contenus. Imaginer autrement l'organisation de l'information, est l'un des principaux enjeux. Les journalistes doivent aussi être plus présents sur les réseaux sociaux. Il y a la necessité de s'y faire reconnaître et donc de susciter la recommandation. Cela implique pour les rédactions de s'adapter et d'acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles pratiques. Elles ne sont pas évidentes lorsque les équipes sont petites.  

@qui ! — Sur l'information locale en ligne, pensez vous que des expériences de retour au payant, comme celle d'aqui.fr avec son édition sur la métropole bordelaise, peuvent aboutir ?
Jean-Marie Charon—  C
omme souvent sur le numérique actuellement, on fait les choses, on expérimente, parce qu'on n'a pas beaucoup de recul, surtout en région. C'est une option à laquelle je crois beaucoup. C'est un discours que je n'ai pas cessé de tenir auprès des quotidiens régionaux, notamment, en leur disant qu'ils avaient un enjeu qu'ils avaient tendance à délaisser. Le fait qu'il y ait une grande métropole implique de repenser la locale. Les manières de penser qu'ont les gens ne sont pas les mêmes qu'en zone plus rurale ou dans les petites villes. Il y a de nouvelles thématiques et de modes de relations à trouver et approfondir. Travailler en zone métropolitaine, c'est identifier des publics qui constituent des communautés différentes. Comment s'adresse t-on à elles ? Dans quelles mesures peuvent elles acccompagner l'éditeur, suggérer des thématiques à traiter.  Il faut bien sûr imaginer des partenariats. Sur un modèle payant, il faut être aussi capable d'imaginer des contenus plus construits, plus enrichis,  à haute valeur ajoutée. On est  encore dans l'expérimentation,  afin de trouver ce qui peut fonctionner, pour parvenir à un réel équilibre économique. 

Les deux enjeux principaux sont d'identifier les publics avec lesquels on peut travailler, trouver les sujets qui les sensibilisent. Du fait souvent de la petite taille des équipes rédactionnelles, le deuxième enjeu est de parvenir à une co-construction de l'information. De véritables coproductions entre les journalistes et des personnes ressources extérieures doivent émerger. 

 Lire aussi l'interview de Jean Marie Charon en septembre

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
8654
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !