Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

  • 22/06/18 | Charentes : de nouvelles plantations viticoles autorisées

    Lire

    Suite à son AG de juin, le Conseil viticole du bassin "Charentes-Cognac" a fait le point sur les demandes d’autorisation de plantations nouvelles en 2018. Elles ont dépassé les limitations fixées. Chaque demandeur de ces secteurs se verra donc attribuer une surface minimale dans la limite de la surface demandée. A savoir : 48 ares pour l’AOC Cognac ; 3 ares pour l’AOC pineau des Charentes ; 13 ares pour l’IGP charentais ; 59 ares pour les demandes de vins sans IG (VSIG).

  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Jean Swiatek, ancien girondin et doyen des internationaux français de football, fête ses 88 ans

05/12/2009 |

Jean Swiatek

Entre des débuts modestes dans un club local de football en Lorraine, une autorisation parentale truquée pour y jouer, une déportation pour des travaux forcés en Allemagne et un retour en France en pleine guerre, le chemin de Jean Swiatek vers les Girondins de Bordeaux et l'Equipe de France a été, pour le moins qu'on puisse dire, compliqué. Malgré avoir quitté le terrain en 1953, Jean Swiatek demeure fidèle à son club, en suivant, depuis plus de cinquante ans maintenant, pratiquement tous ses matchs. On ne s'étonne même plus de l'enthousiasme que continue d'éprouver Jean Swiatek pour le football ; cet amour du ballon rond qui représente pour lui toute sa vie.

Né en Pologne le 11 décembre 1921, Jean Swiatek s'installe en France à Blénod-Les-Pont-A-Mousson en Meurthe et Moselle, avec ses parents dès l'âge de 4 ans. Très tôt, il devient un vrai accroc du ballon rond. Entrer au club de Blénod lui demande cependant beaucoup de courage et de détermination. « Je fumais à l'époque, et j'avais pris la décision d'arrêter dès que je commencerai à jouer au club ; c'est ce que j'ai fait. », raconte Jean Swiatek. Pour jouer au club, il doit tout de même demander l'autorisation parentale, et celle-ci n'est pas gagnée d'avance : « Mon père ne voulait pas que je joue, j'ai dû donc tricher et demander à mon cousin de m'en rédiger une à sa place. », rappelle-t-il.

Après le travail forcé... le foot
La carrière de Swiatek à Blénod se voit interrompue en 1942 lorsqu'il est envoyé en STO (Service de Travail Obligatoire) à Sarbrucken en Allemagne. Il réussit néanmoins à s'évader et revenir en France l'année suivante. C'est à son retour qu'il apprend que les Girondins seraient intéressés de le voir au sein du club. Ainsi, le 19 mai 1943, « deux jours après le bombardement de Bacalan », souligne M. Swiatek, l'ancien joueur de Blénod arrive à Bordeaux. Après une première saison chez l'équipe amateur des Girondins, avec laquelle il remporte d'ailleurs le titre de Champions de France, Swiatek rejoint l'équipe professionnelle la saison suivante. Il ne la quittera plus jusqu'à la fin de sa carrière en 1953.

La première Marseillaise et le duel avec Stanley Matthews
C'est de ces dix ans que Jean Swiatek garde sûrement les plus beaux souvenirs. En commençant par une première sélection en Equipe de France en 1944 contre la Belgique au Parc des Princes : « J'avais les larmes aux yeux lorsque j'ai entendu la Marseillaise. Je me sentais fier d'être Français. C'était un grand honneur, je ne m'attendais pas du tout à être sélectionné. », avoue Jean Swiatek. Et puis ce fut le tour du match mémorable face à l'Angleterre au stade Wembley devant quelques 90 000 spectateurs, où le défenseur bordelais s'est vu défier la star anglaise de l'époque, un dénommé Stanley Matthews. « C'était un vrai artiste du ballon. jean swiatekL'entraîneur m'avait tout de même prévenu de ne pas regarder ses pieds mais le ballon. J'ai suivi les consignes et réussi à annihiler Matthews. Je me rappelle que je ne pouvais même pas rentrer dans le bus après le match tellement mes coéquipiers s'étaient jetés sur moi pour me féliciter. »

Les regrets...
Mais il y eut aussi quelques regrets. « Je me souviendrai toujours de cette finale de la Coupe Latine contre le Benfica à Lisbonne en 1950. J'évolue alors en tant que capitaine. Il reste une minute à jouer et on mène 3-2. Je gueule vers mon coéquipier de mettre la balle dehors. Malheureusement il la perd et les Portugais égalisent. On a dû donc rejouer le match, mais cette fois on l'a perdu. » Jean Swiatek explique ce nul par une vraie ironie du sort : « Je me rappelle encore quand vers la fin du match je pensais déjà par où j'allais monter pour récupérer la coupe. » sourit-il. Quant à l'Equipe de France, Swiatek regrettera le plus d'avoir été finalement laissé sur le quai de la gare à Paris par le sélectionneur avant le match contre l'Irlande en 1952 , alors « qu'on m'avait fait venir exprès de St Maxime où on s'entraînait avec les Girondins. », rajoute-t-il.

« Un simple joueur de foot »
Malgré 10 ans de carrière chez les Girondins de Bordeaux, dont un titre de Champions de France en 1950, et cinq sélections en équipe de France, Jean Swiatek ne se considère pas comme une vedette de football de l'époque, loin de là : « Ça me fait rire tous ces journalistes qui viennent me rencontrer. Parce qu'au fond qu'est ce que je suis de plus qu'un simple joueur de foot ? C'est vrai que sans le football je n'aurais jamais pu être là où j'en suis aujourd'hui, mais il faut pas non plus en rajouter. »

Piotr Czarzasty

Partager sur Facebook
Vu par vous
2878
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
sauvat | 02/09/2012


ERREUR :
le doyen des internationaux est
Paul SINIBALDI né le 3/12/1921

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !