Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Jean Swiatek, ancien girondin et doyen des internationaux français de football, fête ses 88 ans

05/12/2009 |

Jean Swiatek

Entre des débuts modestes dans un club local de football en Lorraine, une autorisation parentale truquée pour y jouer, une déportation pour des travaux forcés en Allemagne et un retour en France en pleine guerre, le chemin de Jean Swiatek vers les Girondins de Bordeaux et l'Equipe de France a été, pour le moins qu'on puisse dire, compliqué. Malgré avoir quitté le terrain en 1953, Jean Swiatek demeure fidèle à son club, en suivant, depuis plus de cinquante ans maintenant, pratiquement tous ses matchs. On ne s'étonne même plus de l'enthousiasme que continue d'éprouver Jean Swiatek pour le football ; cet amour du ballon rond qui représente pour lui toute sa vie.

Né en Pologne le 11 décembre 1921, Jean Swiatek s'installe en France à Blénod-Les-Pont-A-Mousson en Meurthe et Moselle, avec ses parents dès l'âge de 4 ans. Très tôt, il devient un vrai accroc du ballon rond. Entrer au club de Blénod lui demande cependant beaucoup de courage et de détermination. « Je fumais à l'époque, et j'avais pris la décision d'arrêter dès que je commencerai à jouer au club ; c'est ce que j'ai fait. », raconte Jean Swiatek. Pour jouer au club, il doit tout de même demander l'autorisation parentale, et celle-ci n'est pas gagnée d'avance : « Mon père ne voulait pas que je joue, j'ai dû donc tricher et demander à mon cousin de m'en rédiger une à sa place. », rappelle-t-il.

Après le travail forcé... le foot
La carrière de Swiatek à Blénod se voit interrompue en 1942 lorsqu'il est envoyé en STO (Service de Travail Obligatoire) à Sarbrucken en Allemagne. Il réussit néanmoins à s'évader et revenir en France l'année suivante. C'est à son retour qu'il apprend que les Girondins seraient intéressés de le voir au sein du club. Ainsi, le 19 mai 1943, « deux jours après le bombardement de Bacalan », souligne M. Swiatek, l'ancien joueur de Blénod arrive à Bordeaux. Après une première saison chez l'équipe amateur des Girondins, avec laquelle il remporte d'ailleurs le titre de Champions de France, Swiatek rejoint l'équipe professionnelle la saison suivante. Il ne la quittera plus jusqu'à la fin de sa carrière en 1953.

La première Marseillaise et le duel avec Stanley Matthews
C'est de ces dix ans que Jean Swiatek garde sûrement les plus beaux souvenirs. En commençant par une première sélection en Equipe de France en 1944 contre la Belgique au Parc des Princes : « J'avais les larmes aux yeux lorsque j'ai entendu la Marseillaise. Je me sentais fier d'être Français. C'était un grand honneur, je ne m'attendais pas du tout à être sélectionné. », avoue Jean Swiatek. Et puis ce fut le tour du match mémorable face à l'Angleterre au stade Wembley devant quelques 90 000 spectateurs, où le défenseur bordelais s'est vu défier la star anglaise de l'époque, un dénommé Stanley Matthews. « C'était un vrai artiste du ballon. jean swiatekL'entraîneur m'avait tout de même prévenu de ne pas regarder ses pieds mais le ballon. J'ai suivi les consignes et réussi à annihiler Matthews. Je me rappelle que je ne pouvais même pas rentrer dans le bus après le match tellement mes coéquipiers s'étaient jetés sur moi pour me féliciter. »

Les regrets...
Mais il y eut aussi quelques regrets. « Je me souviendrai toujours de cette finale de la Coupe Latine contre le Benfica à Lisbonne en 1950. J'évolue alors en tant que capitaine. Il reste une minute à jouer et on mène 3-2. Je gueule vers mon coéquipier de mettre la balle dehors. Malheureusement il la perd et les Portugais égalisent. On a dû donc rejouer le match, mais cette fois on l'a perdu. » Jean Swiatek explique ce nul par une vraie ironie du sort : « Je me rappelle encore quand vers la fin du match je pensais déjà par où j'allais monter pour récupérer la coupe. » sourit-il. Quant à l'Equipe de France, Swiatek regrettera le plus d'avoir été finalement laissé sur le quai de la gare à Paris par le sélectionneur avant le match contre l'Irlande en 1952 , alors « qu'on m'avait fait venir exprès de St Maxime où on s'entraînait avec les Girondins. », rajoute-t-il.

« Un simple joueur de foot »
Malgré 10 ans de carrière chez les Girondins de Bordeaux, dont un titre de Champions de France en 1950, et cinq sélections en équipe de France, Jean Swiatek ne se considère pas comme une vedette de football de l'époque, loin de là : « Ça me fait rire tous ces journalistes qui viennent me rencontrer. Parce qu'au fond qu'est ce que je suis de plus qu'un simple joueur de foot ? C'est vrai que sans le football je n'aurais jamais pu être là où j'en suis aujourd'hui, mais il faut pas non plus en rajouter. »

Piotr Czarzasty

Partager sur Facebook
Vu par vous
3122
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
sauvat | 02/09/2012


ERREUR :
le doyen des internationaux est
Paul SINIBALDI né le 3/12/1921

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !