aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Jelouemoncampingcar.com, Samboat.fr... l'agglomération bordelaise en pointe sur l'économie collaborative

06/08/2014 | Avec la crise, la consommation collaborative a le vent en poupe et chaque année voit naître de nouvelles start-ups sur l'agglomération bordelaise.

Laurent Calando et Nicolas Cargou, les deux fondateurs de Samboat.fr.

Jelouemoncampingcar.com, Samboat.fr, Jestocke.com ou encore Switcharound.com sont autant d'exemples de la vitalité de cette économie numérique basée sur la consommation de pair-à-pair, à Bordeaux et dans ses environs. Des idées novatrices, un marché balbutiant et un modèle gagnant-gagnant, à la fois pour les propriétaires et les locataires, expliquent le succès de cette tendance qui semble partie pour durer.

Le Bordelais Nicolas Cargou, 26 ans, et le Parisien Laurent Calando, 25 ans, ont fondé ensemble en 2013 le site de location de bateaux entre particuliers, Samboat.fr. Nicolas est diplômé d'une licence en marketing et en communication, complétée par une formation sur les métiers du web, tandis que Laurent a fait une école d'ingénieur à Troyes et possède un master commercial à l'IAE. C'est lors d'un stage en alternance chez Total qu'ils se sont rencontrés.

Aux origines des projets« Samboat est vraiment né de l'échange de nos deux passions », raconte Laurent. La consommation collaborative pour Nicolas, dont il est un grand usager depuis les débuts de Airbnb et du covoiturage. Le nautisme pour Laurent, qui, enfant, a beaucoup navigué avec ses parents sur le bassin d'Arcachon. Un an auparavant, en 2012, Benoît Panel, 37 ans, originaire de Bordeaux, et Adrien Pinson, 26 ans, qui a grandi en région parisienne, avaient créé ensemble un site similaire mais permettant de louer cette fois-ci des camping-cars entre particuliers, le bien nommé Jelouemoncampingcar.com. Adrien, diplômé d'une école d'ingénieur, et Benoît, d'une école de commerce, se sont rencontrés à Lannion, en Bretagne, lors de la première édition du concours Startup weekend.

« 150 candidats se sont présentés et on a fait partie des lauréats. Forts de la confiance du jury, composé de gens tout à fait crédibles comme le créateur de Fortuneo ou le député-maire de Lannion, on s'est dit : allez, on y va. Du coup, j'ai quitté mon job de commercial grands comptes dans la vente de financement de matériel médical », confie Benoît. Même si la seule récompense obtenue aura été une mouette en plastique, ce concours les aura confortés quant à la validité de leur idée.

Une idée qui est venue à l'esprit de Benoît un peu par hasard, en vacances. « Je voulais louer un camping-car mais les tarifs des loueurs conventionnels étaient extrêmement chers et ça ne tenait pas avec mon budget. J'ai découvert que 2.000 particuliers en louaient sur Leboncoin, pour rentabiliser leur véhicule quand ils ne l'utilisaient pas. Et là, les tarifs étaient plus intéressants ». Deux solutions s'offraient alors à lui. Soit partir avec son assurance personnelle, qui interdisait toute location. Avec un hic : « si jamais je rencontrais un problème, il fallait que je dise à l'assureur qu'on me l'a prêté et non loué, sinon le camping-car ne serait pas couvert ». Soit faire un transfert de son assurance sur le camping-car, ce qui était « hyper compliqué » selon l'intéressé. En observant le succès des annonces de location de camping-car sur Leboncoin mais aussi leurs inconvénients, Benoît s'est dit qu'il y avait là une carte à jouer : « si on arrive à venir sur le marché avec un produit qui inclut une assurance conçue pour la location entre particuliers sur un site simple, bien fait et bien référencé, normalement ça devrait marcher car il y a de l'offre et de la demande ».

L'équipe de Jelouemoncampingcar.com au grand complet.Une émulation et une entraide entre start-upsPour Jelouemoncampingcar.com comme pour Samboat.fr, si tous les indicateurs étaient au vert, ces deux projets ont été très compliqués à lancer. « Nous n'avons bénéficié d'aucun soutien financier. Au lancement, on ne pensait pas qu'on devrait faire face à autant de difficultés, que ce soit au niveau de la création, du développement de la plateforme, des délais, des problèmes liés à un site Internet, à la gestion, au service client... Mais on a réussi à chaque fois à les surmonter », positive Nicolas de Samboat.fr. « On a eu la chance d'être accompagnés par l'Auberge numérique, qui a mis des locaux à notre disposition gratuitement et qui nous a offert un accompagnement stratégique et juridique. Nos grands frères de Jelouemoncampingcar.com, qui ont une activité un peu similaire, nous ont aussi aiguillé en cas de problème pour ne pas qu'on fasse de mauvais choix », ajoute Laurent. Une émulation entre start-ups qu'a également souligné Adrien de Jelouemoncampingcar.com, un temps aussi logé gratuitement à l'Auberge numérique. « Nos voisins étaient Jestocke.com, Yuticket.com, des boîtes à différents stades d'avancement. C'était hyper challengeant car on avait forcément les mêmes problèmes et certains les avaient rencontrés avant nous. Il y a eu beaucoup d'entraide entre nous, on s'est refilé les bons contacts ».

Un marché balbutiantQuand Nicolas et Laurent ont lancé Samboat.fr en juin 2013, le marché français était très peu concurrentiel mais entre juin et décembre, plusieurs concurrents sont arrivés. Aujourd'hui, ils en dénombrent trois. « Jusqu'à maintenant, personne n'a assez d'expérience ou de retours pour dire qu'il est leader sur le marché. Pour l'instant, il n'y en a pas et on est tous à peu près au même niveau. On va peut-être voir après cette première saison qui aura pris le dessus », explique Nicolas. Mais du côté de Samboat.fr comme de Jelouemoncampingcar.com, on met en avant une valeur ajoutée : la sécurité. « Notre rôle c'est d'être des tiers de confiance. Des arnaques, il n'y en a jamais eu sur Jelouemoncampingcar.com. A chaque fois, nous vérifions que le véhicule existe bien et, s'il a plus de quatre ans, que son contrôle technique soit à jour. On se procure les documents auprès du propriétaire. Et le propriétaire peut être certain qu'on se sera procuré au préalable le permis de conduire, la pièce d'identité et le justificatif de domicile du locataire », rassure Benoît Panel. Même démarches du côté de Samboat.fr. De plus, les évaluations laissées après chaque location à la fois par le locataire et le propriétaire permettent de mettre en place des garde-fous.

Leurs objectifs à long terme ?« Le vrai but du jeu pour nous ce serait d'être l'acteur de référence européen en matière de location de camping-cars, en déclinant notre site dans différents pays », continue Benoît. « Leader en Aquitaine, on l'est déjà. Devenir leader en France, on y travaille », assure Laurent de Samboat.fr. « La prochaine étape sera d'étendre notre concept à l'Europe et aux DOM-TOM. On prévoit d'obtenir des bateaux dans les DOM-TOM pour la saison hivernale, car là-bas il fait beau, ce qui nous permettra un peu de palier à la saisonnalité de notre activité. Enfin, si ça fonctionne bien, pourquoi pas être présent dans le monde entier. C'est pas impossible ».

Mathieu Presseq
Par Mathieu Presseq

Crédit Photo : Mathieu Presseq / Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1933
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Pierre | 06/09/2016

Vous avez oublié Click&Boat http://www.clickandboat.com, acteur majeur de la location de bateaux entre particuliers

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !