Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/10/20 | Bassens : 2 millions d'euros pour optimiser les capacités de stockage du port

    Lire

    Le Grand Port Maritime de Bordeaux a lancé en 2019 un plan de restructuration économique et territoriale. La première tranche de ce plan concerne la refonte du terminal à conteneurs de Bassens, qui ne peut prétendre à une occupation totale de ses locaux du fait de la vétusté des lieux et du manque d'équipements adaptés. Alors que les opérations de rénovation des hangars de Bassens ont déjà démarré, la Région investit 2,6 millions d'euros dans l'optimisation des capacités de stockage du port.

  • 29/10/20 | Dordogne : lancement d’un Observatoire de l’habitat

    Lire

    Lancé par le Conseil Départemental de la Dordogne, l’Observatoire est un outil de connaissances et d’analyses de l’habitat avec pour objectif de suivre l’évolution du territoire afin de mieux identifier les besoins en matière de logement. Au travers de cette Observatoire, le Département met son ingénierie et ses moyens techniques au service des acteurs pour les accompagner dans la mise en place de leurs projets. Pour accéder à cet observatoire.

  • 29/10/20 | La Région soutien le cinéma, exemple à Limoges

    Lire

    Pyramide production, société de production basée à Limoges depuis 1988, produit actuellement le documentaire « Matriochkas, les filles de la guerre » qui retrace l’histoire de 3 nonagénaires dont les vies ordinaires cachent des destins extraordinaires. Lors de la commission permanente du 17 octobre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce documentaire à hauteur de 15 000 euros.

  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | JO 2024 : les camps de préparation dévoilés, Libourne sélectionnée

06/10/2020 | La commune de Libourne a été sélectionnée en tant que camp de préparation olympique et paralympique sur trois disciplines : l'aviron, le canoë et le tir sportif.

Libourne JO 2024

619 lieux sur 95 départements dont 50 en Nouvelle-Aquitaine. C'est la sélection officielle, dévoilée ce lundi, de l'ensemble des sites retenus pour accueillir les athlètes et délégations étrangères en vue de s'entraîner pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. En Gironde, une douzaine de sites ont été sélectionnés dont celui de Libourne pour trois disciplines.

L'info officielle est tombée ce lundi : 619 sites ont été retenus comme centres de préparation en France Métropolitaine et Outre-Mer pour accueillir les athlètes en entraînement en vue des épreuves des Jeux Olympiques 2024, qui se tiendront à Paris. 95 départements (sur 101) sont représentés. Au niveau de la région Nouvelle-Aquitaine, on en dénombre 50 : tir à l'arc, rugby ou handball à Agen ; judo ou ping-pong à Villeneuve-sur-Lot ; basket, badminton ou escrime dans les Landes... De très nombreuses disciplines sont inscrites en olympique ou paralympique au sein de cette sélection officielle. 

En Gironde, ils sont douze à avoir été retenus. Quatre sont à Bordeaux (le vélodrome de Bordeaux Lac pour le cyclisme, les salles André-Labatut et Guy Laupiès pour l'escrime et la salle Batany pour le hockey sur gazon), deux à Talence (le complexe sportif de Thouars pour l'athlétisme, l'escrime, la natation et le CREPS pour le badminton, le basket, le beach volley, le BMX, l'escrime, le handball, le judo, le pentathlon, le rugby à 7, le tennis de table, le tir à l'arc et le volleyball) et deux à Pessac (l'Université de Bordeaux-Pessac pour le rugby à 7 et le complexe sportif Bellegrave pour le handball). Les quatre autres sont répartis entre Saint-Médard-en-Jalles (le complexe sportif Robert Monceau pour l'haltérophilie), Mérignac (gymnastique artistique, hockey sur gazon), Lormont (Maison des sports des Iris pour le judo) et Libourne pour trois disciplines : l'aviron, le canoë-kayak en sprint et le tir sur cibles.

Libourne JO 2024

Libourne sur les rangs

Ce mardi, au lendemain de la nouvelle, l'adjoint au sport de la commune, Jean-Louis Arcaraz, et les trois présidents des clubs locaux de ces disciplines ne cachaient pas leur joie. "C'est une très bonne nouvelle pour Libourne, le territoire et l'ensemble des habitants. C'est un travail qui a été fait en amont depuis plusieurs années. On a fait jouer nos atouts, puisqu'on fait partie des sites retenus sans travaux nécessaires", affirme l'adjoint. La commune fait aussi partie des collectivités retenues à la labellisation "Terre de Jeux 2024". "Ça veut dire que dès l'an prochain, on organisera des animations. Le nouveau complexe aquatique devrait voir le jour en mars. Tous les voyants sont au vert pour que ça se passe bien", ajoute l'adjoint.

Le Pôle Nautique de Libourne (d'une quarantaine d'hectares), dispose d'un stade nautique (le plan d'eau des Dagueys) où s'entraînent déjà des équipes nationales d'aviron (on pense à la Suisse, qui vient depuis plusieurs années, ou à l'équipe de France, qui avait récupéré deux médailles d'or et de Bronze à Rio en 2016). Le club d'aviron libournais, né en 1876, compte aujourd'hui 230 licenciés de 11 à plus de 70 ans. Pour Xavier Buffo, président du club, "tout le monde s'accapare cette nouvelle". Le club de canoë-kayak, lui, a dix ans et 85 licenciés. Parmi eux, une jeune championne de 19 ans, Marie Huguet, qui espère bien faire partie de la sélection pour les prochains jeux. "C'est une occasion de faire connaître ce bassin au niveau international, ça pourra aussi avoir des retombées pour le club", glisse son responsable, Ronan Tastard. Quant au tir sportif, s'il est moins connu que les autres, il figure en dixième position des clubs français en termes de résultats sportifs. "On a déjà été présents plusieurs fois aux JO. À Pékin, à Athènes et à Londres. Aujourd'hui, on a environ 70 jeunes, six sont au sein du collectif français ou à ses portes. Deux ont envie de participer aux JO de 2024, dont un junior qui est actuellement en première année. Nous espérons concrétiser et qu'on choisisse notre ville", termine Gérard Lopez, président du club de tir sportif qui, en 2018, comptait 424 licenciés.

Avant de voir l'horizon de 2024, l'actualité sportive est déjà chargée pour Libourne : la commune accueillera le master mondial d'aviron en septembre 2022, est déjà présélectionnée pour accueillir une équipe en entraînement à l'occasion de la coupe du monde de rugby de 2023 et est candidate pour accueillir une arrivée d'étape du Tour de France (Bordeaux et Saint-Émilion sont aussi candidates). "Chaque année, la ville sera reconnue au niveau mondial. Je mène cette politique depuis des années pour que Libourne puisse être aussi une ville d'accueil de très haut niveau, parce que nous avons les structures qui le permettent". La prochaine étape devrait arriver après les JO de Tokyo : à l'automne 2021, il sera temps pour les pays participants de choisir leurs structures d'entraînement. Et de savoir, pour Libourne et les 49 autres sites néo-aquitains, s'ils font partie des heureux élus.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2614
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !