Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Jumping international de Bordeaux: Olivier Robert rêve de l'emporter à la maison

07/02/2014 | Olivier Robert est le seul cavalier aquitain qui participe à la manche de coupe du monde du Jumping international de Bordeaux.

Olivier Robert est l'un des rares Français et le seul Aquitain engagé dans le concours international 5 étoiles de Bordeaux qui compte pour la coupe du monde.

Il sera le seul local de l'étape pour cette épreuve de la coupe du monde. Ce 7 février et ce week-end, Olivier Robert, cavalier professionnel de haut niveau installé à Pompignac, va tenter de porter haut les couleurs de l'Aquitaine au jumping international de Bordeaux. Avec notamment la jeune jument Raia d'Helby, le compétiteur girondin va tenter de briller samedi soir au parc des expos lors de l'épreuve de saut d'obstacles à 1,60 m comptant pour la coupe du monde de la discipline.

Jouer la coupe du monde à domicile et la remporter, le Graal de tout sportif de haut niveau. Un rêve qui pourrait devenir réalité pour Olivier Robert. Le cavalier girondin va participer au jumping international de Bordeaux pour la première fois. Le simple fait de concourir ce week-end lui procure déjà une immense joie. Mais Olivier Robert voudrait aller plus loin et pourquoi pas s'imposer avec l'un des trois chevaux qu'il a engagés dans cette épreuve qui compte pour la coupe du monde de saut d'obstacles. 

Mercredi 5 février, veille du départ de ses montures pour le parc des expos de Bordeaux, Aqui a rencontré ce sportif aquitain de haut niveau qui compte parmi les meilleurs cavaliers de France. C'est à Pompignac, dans ses écuries situées à la fois en pleine campagne et à quelques kilomètres seulement du port de la lune qu'Olivier Robert s'est livré en toute sincérité. A ses côtés lors de cette interview, quelques uns de ses "cracks chevaux" du moment dont Raia d'Helby, jument avec laquelle il participe ce samedi 8 février à la plus haute épreuve (barres à 1,60 mètre) du concours.

 

Voici par exemple ce dont est capable Raia d'Helby montée par Olivier Robert. C'était au jumping CSI 3 étoiles de Saint-Lo le 27 octobre dernier. Les barres étaient alors fixées à 1,50 mètre de hauteur. A Bordeaux, samedi, elles seront à 1,60 m...

 

 

"Bordeaux, c'est le plus haut niveau !"

Il y a quelques semaines Olivier Robert a eu la chance d'être sélectionné pour la très disputée épreuve de Bordeaux. Une manche de la coupe du monde de saut d'obstacles qui devrait être particulièrement corsée cette année d'après le cavalier aquitain.

 

 

Vivre et penser cheval à plein temps

A Pompignac, dans ses écuries du chemin de Rhodes, Olivier Robert compte trente chevaux dont une vingtaine en pension. "Ils m'autofinancent un petit peu les miens. Car je n'ai pas de salaire. Pour vivre, il me faut gagner aux concours ou vendre des chevaux. Ce n'est pas toujours évident". C'est ainsi que le cavalier professionnel a dû dire adieu à quelques unes de ses plus brillantes montures, vendues par leurs propriétaires pour des sommes colossales. Un cheval de classe mondiale vaut entre 1 et 11 millions d'euros. "Quand vous voyez un cheval partir, vous pleurez un peu mais vous savez que vous êtes tranquille pendant un certain laps de temps et puis vous pouvez racheter des chevaux pour vous même avec ces commissions-là. Des chevaux que vous espérez conserver et ça finit par faire un peu boule de neige...".

Pour réussir dans le milieu très sélectif du saut d'obstacles, Olivier Robert estime qu'il faut avoir beaucoup de chance. "Il faut être très bon cavalier mais ce sont les chevaux font souvent la différence. Moi je suis loin d'avoir le niveau de ces stars que vous voyez depuis des années à Bordeaux. Je me sens doué mais pas de niveau-là. Cependant, quand vous montez des chevaux rares comme ça vous pouvez y arriver, vous pouvez gagner et tout est réalisable. Et puis, quand vous faites ce niveau-là et bien vous progressez. Quand vous participez à des coupes du monde à 1,60 m et bien vous gagnez plus facilement après. Vous avez pris beaucoup de sécurité pour sauter 1,50 m.

 

Avec Raia, il vise très haut : pourquoi pas les JO de Rio ?


 

 

Le Sud Ouest, une terre de champions

Le Sud Ouest, Olivier Robert s'y sent chez lui. Le cavalier a débarqué à Bordeaux en provenance de sa Picardie natale avec ses parents alors qu'il n'était qu'un tout petit enfant. Tous ses souvenirs sont ici et il se sent profondément bordelais : "Je soutiens les Girondins et j'adore cette ville. Elle fait partie, selon moi, des plus belles villes au monde". Olivier Robert est persuadé, par ailleurs, que sa terre d'adoption est une terre d'élection pour l'élevage. Une terre de qui a donné naissance à beaucoup de "cracks chevaux" comme le fameux et fabuleux Jappeloup né non loin de là, à Blaye.


 

"Monsieur le Maire, organisez une épreuve équestre place des Quinconces !"

L'idée ne manque pas d'audace. Lorsqu'on lui demande si il a des projets ou des rêves équestres pour la ville de Bordeaux, Olivier Robert propose sans hésiter d'organiser un concours de saut d'obstacles en plein centre ville, sur la place des Quinconces. 

 

 

Samedi, à 20h30, l'étape bordelaise de la coupe du monde de saut d'obstacles se jouera à guichets fermés au parc des expos. Mais ceux qui n'auront pas de billet pourront tout de même avoir un aperçu du spectacle sur le site du jumping international de Bordeaux. Toutes les épreuves du concours y sont en effet retransmises en direct.

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Armelle Hervieu Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
5858
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !