Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Kéolis et Netexplo défrichent la mobilité de demain

08/04/2016 | Perdus dans les transports en commun? Pas de panique, demain votre mobile et l'arrêt de bus où vous êtes descendus vont "discuter" ensemble pour vous informer et vous guider sur votre route

Eric Chaveyron, Directeur Prospective Modes de Vie & Mobilité pour Kéolis et Najoua Benjemaa, responsable communication digitale Keolis

A l’occasion de la Semaine Digitale à Bordeaux, Kéolis, l’opérateur privé de transport public, par ailleurs délégataire du réseau TBC pour Bordeaux Métropole a présenté un premier bilan de « Kéoskopie Digitale », l’observatoire des mobilités digitales qu’il a mis en place au printemps dernier en partenariat avec Netexplo, l’observatoire mondial de la transformation numérique. Ce 6 avril était donc livré, un premier aperçu des tendances de ce que pourrait être la mobilité de demain grâce à la mise en place de scénarios voyageurs, comme autant de parcours de déplacements simples et personnalisés grâce au digital.

Avec Kéoscopie lancé depuis 2007, Kéolis avait déployé une série d’études sociologiques sur les modes de vie et les schémas de mobilité des citoyens, permettant notamment de mettre à bas, un certain nombre d’idées reçues sur les mobilités. On s’aperçoit par exemple que « le poids des trajets domicile-travail dans les déplacements en transport en commun est minoritaire, quand en parallèle on note une part de visiteurs de passage bien plus forte qu’on l’imaginait » pointe Eric Chaveyron, Directeur Prospective Modes de Vie & Mobilité dans les territoires du groupe Keolis. Autre constat qui donne à réfléchir sur les outils à mettre en place : « les profils d’usagers des transports en commun sont très variés ». On estime par exemple que les 2/3 des voyageurs sont en situation de fragilité en mobilité, du handicap physique, au manque de repères, en passant par des difficultés de compréhension de la langue ou de lecture d’une cartographie...
Outre cette analyse des comportements, les études de Kéoscopie ont dégagé sept tendances sociologiques concernant les attentes, pour ne pas dire les exigences des usagers des transports en commun dont la simplicité, l’information en temps réel, la réactivité de l’opérateur, le guidage pas-à-pas du voyageur en situation de mobilité ou encore la « réhumanisation » du service.

300 observateurs, 167 applications, 4 tendances prioritairesDes attentes observées sur lesquelles Kéolis, entend parier sur le digital pour y apporter les solutions les mieux adaptées... tout en veillant à ce que digital ne rime pas avec complexité pour les utilisateurs, quels qu’ils soient. Et pour s’offrir l’angle de vision le plus large possible en la matière, l’opérateur de transport s’est allié, avec l’Observatoire mondial Netxeplo, qui recense toutes les applications innovantes à travers le monde, et leur potentialité à pouvoir être détournées de leur fonction initiale. Najoua Benjemaa, responsable communication digitale Keolis, cite par exemple l’application Shazam, qui permet d’identifier l’auteur et le titre d’une musique à son écoute, comme outil de diagnostic de problème sur les moteurs.
Netexplo a donc fait fonctionner son réseau de quelques 300 observateurs à travers le monde pour identifier des applications, qui, de près ou loin, pourraient avoir une utilité dans le domaine du transport et de la mobilité. Résultat : 167 applications ont été soumises à Kéolis, qui a choisi de mettre en place un « explolab », sur 6 semaines afin de réaliser le croisement entre les 7 tendances analysées par Kéoscopie et les 167 applications repérées par Netexplo. Un travail réalisé par des collaborateurs de Kéolis qui ont dégagé 4 tendances prioritaires, visant à répondre aux besoins de mobilité de quatre profils de voyageurs différents (senior, geek, visiteur de passage, et enfin personne en situation de fragilité) qui représentent autant de comportements et de scénarios de mobilités différents.

Réalité augmentée et environnement bavard, guide en mobilité de demainMais ce travail mené sous forme d’atelier a aussi permis d’identifier à partir des 160 applications, 22 services numériques adaptables aux transports collectifs et à la mobilité dont « 15 progrès numériques » qui sont actuellement en cours d’étude sociologique auprès de 3000 personnes pour tester ces services de mobilité digitale et évaluer les attentes des citoyens et les bénéfices perçus. Si les résultats définitifs ne vont pas tarder à être connus, un certain nombre de services semblent déjà avoir la préférence des premiers retours de ce « socio lab » à 3000 voix.
Parmi eux : la géolocalisation, la réalité augmentée sur smartphone, l’existence d’un « bouton help » permettant l’entrée en contact avec une personne « réelle » ou encore la mise en lien avec une communauté de voyageurs tout prêts à aider ou conseiller le visiteur un peu destabilisé sur son trajet. Enfin gros succès également autour de l’idée de « l’environnement bavard »; en d’autres termes, vous n’aurez plus à regarder votre téléphone pour savoir où aller, mais s’approchant simplement d’un arrêt de bus ou de tram, c’est lui qui vous repérera, et affichera à votre approche un certain nombre d’informations pouvant vous guider.

Une démarche prospective qui au-delà d’adapter la mobilité à l’ère du digital, et améliorer le service aux usagers, est une manière aussi pour l’opérateur « de renforcer son savoir-faire en la matière », souligne Eric Chareyron. Un savoir-faire que Kéolis espère bien ensuite pouvoir valoriser auprès des collectivités, autorités organisatrices des transports.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6749
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !