18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Kéolis et Netexplo défrichent la mobilité de demain

08/04/2016 | Perdus dans les transports en commun? Pas de panique, demain votre mobile et l'arrêt de bus où vous êtes descendus vont "discuter" ensemble pour vous informer et vous guider sur votre route

Eric Chaveyron, Directeur Prospective Modes de Vie & Mobilité pour Kéolis et Najoua Benjemaa, responsable communication digitale Keolis

A l’occasion de la Semaine Digitale à Bordeaux, Kéolis, l’opérateur privé de transport public, par ailleurs délégataire du réseau TBC pour Bordeaux Métropole a présenté un premier bilan de « Kéoskopie Digitale », l’observatoire des mobilités digitales qu’il a mis en place au printemps dernier en partenariat avec Netexplo, l’observatoire mondial de la transformation numérique. Ce 6 avril était donc livré, un premier aperçu des tendances de ce que pourrait être la mobilité de demain grâce à la mise en place de scénarios voyageurs, comme autant de parcours de déplacements simples et personnalisés grâce au digital.

Avec Kéoscopie lancé depuis 2007, Kéolis avait déployé une série d’études sociologiques sur les modes de vie et les schémas de mobilité des citoyens, permettant notamment de mettre à bas, un certain nombre d’idées reçues sur les mobilités. On s’aperçoit par exemple que « le poids des trajets domicile-travail dans les déplacements en transport en commun est minoritaire, quand en parallèle on note une part de visiteurs de passage bien plus forte qu’on l’imaginait » pointe Eric Chaveyron, Directeur Prospective Modes de Vie & Mobilité dans les territoires du groupe Keolis. Autre constat qui donne à réfléchir sur les outils à mettre en place : « les profils d’usagers des transports en commun sont très variés ». On estime par exemple que les 2/3 des voyageurs sont en situation de fragilité en mobilité, du handicap physique, au manque de repères, en passant par des difficultés de compréhension de la langue ou de lecture d’une cartographie...
Outre cette analyse des comportements, les études de Kéoscopie ont dégagé sept tendances sociologiques concernant les attentes, pour ne pas dire les exigences des usagers des transports en commun dont la simplicité, l’information en temps réel, la réactivité de l’opérateur, le guidage pas-à-pas du voyageur en situation de mobilité ou encore la « réhumanisation » du service.

300 observateurs, 167 applications, 4 tendances prioritairesDes attentes observées sur lesquelles Kéolis, entend parier sur le digital pour y apporter les solutions les mieux adaptées... tout en veillant à ce que digital ne rime pas avec complexité pour les utilisateurs, quels qu’ils soient. Et pour s’offrir l’angle de vision le plus large possible en la matière, l’opérateur de transport s’est allié, avec l’Observatoire mondial Netxeplo, qui recense toutes les applications innovantes à travers le monde, et leur potentialité à pouvoir être détournées de leur fonction initiale. Najoua Benjemaa, responsable communication digitale Keolis, cite par exemple l’application Shazam, qui permet d’identifier l’auteur et le titre d’une musique à son écoute, comme outil de diagnostic de problème sur les moteurs.
Netexplo a donc fait fonctionner son réseau de quelques 300 observateurs à travers le monde pour identifier des applications, qui, de près ou loin, pourraient avoir une utilité dans le domaine du transport et de la mobilité. Résultat : 167 applications ont été soumises à Kéolis, qui a choisi de mettre en place un « explolab », sur 6 semaines afin de réaliser le croisement entre les 7 tendances analysées par Kéoscopie et les 167 applications repérées par Netexplo. Un travail réalisé par des collaborateurs de Kéolis qui ont dégagé 4 tendances prioritaires, visant à répondre aux besoins de mobilité de quatre profils de voyageurs différents (senior, geek, visiteur de passage, et enfin personne en situation de fragilité) qui représentent autant de comportements et de scénarios de mobilités différents.

Réalité augmentée et environnement bavard, guide en mobilité de demainMais ce travail mené sous forme d’atelier a aussi permis d’identifier à partir des 160 applications, 22 services numériques adaptables aux transports collectifs et à la mobilité dont « 15 progrès numériques » qui sont actuellement en cours d’étude sociologique auprès de 3000 personnes pour tester ces services de mobilité digitale et évaluer les attentes des citoyens et les bénéfices perçus. Si les résultats définitifs ne vont pas tarder à être connus, un certain nombre de services semblent déjà avoir la préférence des premiers retours de ce « socio lab » à 3000 voix.
Parmi eux : la géolocalisation, la réalité augmentée sur smartphone, l’existence d’un « bouton help » permettant l’entrée en contact avec une personne « réelle » ou encore la mise en lien avec une communauté de voyageurs tout prêts à aider ou conseiller le visiteur un peu destabilisé sur son trajet. Enfin gros succès également autour de l’idée de « l’environnement bavard »; en d’autres termes, vous n’aurez plus à regarder votre téléphone pour savoir où aller, mais s’approchant simplement d’un arrêt de bus ou de tram, c’est lui qui vous repérera, et affichera à votre approche un certain nombre d’informations pouvant vous guider.

Une démarche prospective qui au-delà d’adapter la mobilité à l’ère du digital, et améliorer le service aux usagers, est une manière aussi pour l’opérateur « de renforcer son savoir-faire en la matière », souligne Eric Chareyron. Un savoir-faire que Kéolis espère bien ensuite pouvoir valoriser auprès des collectivités, autorités organisatrices des transports.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6151
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !