aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

02/02/16 : Plusieurs dizaines d'agriculteurs dénonçant les difficultés de la profession ont entassé pneus, et enflammé des balles de paille, ce matin devant une villa préfectorale de Pau. Les manifestants se sont aussi rendus devant l'hypermarché Leclerc

01/02/16 : Après la mobilisation des services de l'Etat et des collectivités, soulagement et maintien de la vigilance sur le littoral landais après la réussite de l'opération de remorquage du cargo panaméen qui pourrait relier le port de Bilbao mercredi.

Partez au ski avec aqui.fr et N'Py
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/02/16 | En Dordogne, les conseillers départementaux adoptent le budget sans l'oppostion

    Lire

    Ce matin, les élus du département de la Dordogne ont adopté un budget en diminution. Les élus de l'opposition on voté contre, tout en faisant des propositions d'économies sur le personnel, l'insertion et les subventions aux associations. Le budget primitif 2016 s'élèvera à 503.211.657 €, en baisse (-1,5%) par rapport au budget primitif 2015. Comme annoncé, lors du débat budgétaire, la fiscalité augmentera sur le foncier bâti sur 2016 et 2017, cela représentera 4,3 M€ de recettes supplémentaires.

  • 05/02/16 | Gironde: Pierre Garmendia est décédé

    Lire

    C'est une figure de la vie politique girondine, et singulièrement de la rive droite, qui s'est éteinte ce 5 févier à l'âge de 91 ans. Pierre Garmendia d'abord élu à Cenon en 1965, puis conseiller général et régional tout en étant à 4 reprises député de la 4e circonscription de la Gironde et Maire de Floirac de 1995 à 2001. Hommage d'Alain Rousset: Il a partagé la transition entre André Labarrère et Philippe Madrelle au service de l'Aquitaine; Il a accompagné affectueusement mon parcours, y compris dans les phases difficiles. Il représente l'intégration d'une famille basque espagnole fuyant la dictature venue s'épanouir en Gironde."

  • 03/02/16 | La fin annoncée du centre culturel de Ribérac

    Lire

    A travers un communiqué, l'association qui gère le centre culturel de Ribérac (24) a annoncé sa dissolution. « Nos discussions avec la mairie s'arrêtent là », annonce-t-elle, affirmant qu'il va être procédé au licenciement économique des trois salariés. Un conflit oppose la municipalité et la structure : en cause une baisse notable des subventions municipales, de 75 000 euros maximum contre 123 500 l'an passé. Un rassemblement de soutien est prévu le 6 février, à 10h30, place du Général-de-Gaulle.

  • 02/02/16 | Bus "Macron": Dangereux concurrents pour les TER

    Lire

    La région ALPC réagit à la création de nouvelles dessertes, la loi Macron ayant libéralisé le transport des voyageurs par autocar, au risque de porter atteinte à l'équilibre économique de certaines lignes Ter. En tant qu'Autorité organisatrice de transport, la Région a saisi l'ARAFER (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) pour 4 liaisons: Limoges-Brive-la-Gaillarde (société Flixbus) : demande de limitation; Niort-Poitiers (sté Flixbus): demande d'interdiction; Brive-la-Gaillarde Périgueux (sté « Courriers Rhodaniens ») : demande d'interdiction; Mont-de-Marsan-Pau (sté Starshipper) : demande de limitation

  • 02/02/16 | Filière palmipèdes : EELV s'explique

    Lire

    Les élus EELV de la Région qui n'ont pas voté la motion de soutien à la filière s'en expliquent dans un communiqué: "nous avions souhaité trouver un texte qui puisse s'accorder avec toutes les tendances politiques du conseil régional. Un mot ajouté par tactique politicienne du groupe LR aura suffi à le rendre impossible. L'argument avancé à droite de l' auto-gavage des oiseaux migrateurs est une réalité, mais le gavage n'est en aucun cas naturel. Notre proposition a été de remplacer "naturel" par "traditionnel" ce qui nous aurait permis de voter la motion. Les groupes de droite ont estimé nécessaire de bloquer la volonté de consensus, en s'y opposant"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'AAPrA au diapason des attentes des consommateurs français

07/06/2013 | Lors de l'Assemblée Générale de l'AAPrA, Pascale Hebel, Directrice du département consommation du CREDOC a analysé les attitudes des consommateurs alimentaires en temps de crises

Pascale Hebel, Directrice du département consommation du CREDOC

Qu'elles soient économiques ou alimentaires, Les crises modifient souvent fortement les attentes et comportements des consommateurs. Parmi les nombreuses données fournies par la scientifique du CREDOC, la notion de traçabilité et l'attachement des consommateurs à celle-ci apparaissent comme essentiels. Une bonne nouvelle pour l'Agence Aquitaine de Promotion d l'Agroalimentaire qui à travers sa démarche « Sud ouest-France », lancée en février 2012 avec la Région Midi-Pyrénées, fait justement le pari de la valorisation de l'origine des produits.

A travers les diverses actions menées en 2012 pour la promotion des filières et produits de la région, l'AAPrA communique sur des notions de gastronomie, d'origine régionale par la mise en valeur du lien entre le produit, son producteur et son territoire de production et enfin de convivialité des moments partagés autour de ces produits. Trois notions fortes également mises en avant par la récente bannière Sud Ouest France portée par l'AAPrA et l'IRQUALIM, son homologue en Midi Pyrénées. "Sous cette bannière ne sont en effet représentés que des produits garantis d'origine sud ouest", rappelle Jean-Pierre Reynaud, vice président du Conseil régional d'Aquitaine. Au regard des analyses de Pascale Hebel, ce choix de valoriser gastronomie, convivialité et origine et résolument le bon, et plus encore en ces temps de crise financière mais aussi alimentaire liées dernièrement à la fraude sur la viande de bœuf.

Consommation régionale, consommation durable En effet, si des études présentées ressort une évolution importante dans les modes d'alimentation des français en fonction de leur âges, les jeunes étant à la fois plus nomades mais aussi plus économes sur leur budget alimentation, certaines caractéristiques du repas "à la française" demeurent. Parmi elles, la prise de trois repas par jours à des horaires réguliers, l'attachement à un repas partagé, et donc à une certaine convivialité, plutôt qu'à un repas en solo... De même, même si en cette période de crise la tendance va à l'appauvrissement de la diversité alimentaire, la notion de gastronomie reste présente à l'esprit des français. Si la crise économique actuelle semble confirmer «la mise en place d'un comportement durable de frugalité» , le consommateur choisit de plus en plus ses produits au regard d'un critère de consommation régionale. Une consommation qui dans son esprit va dans le sens d'une consommation durable, et notamment moins coûteuse en production de carbone.

Confiance dans le producteurCette tendance à l'achat régional est également à rapprocher d'un souci important de traçabilité, précise Pascale Hebel. « En 1996, la crise de la vache folle a été un choc qui a vraiment changé les choses, il a fallu 5 ans pour que la viande de bœuf reviennent à son niveau d'avant crise » rappelle-t-elle. Quant à la récente affaire Spanghero, s'il n'y a eu aucune incidence sanitaire, mais uniquement de la fraude, « ça a beaucoup perturbé les consommateurs qui n'accordaient déjà pas une grande confiance en l'industrie agroalimentaire». D'où également «une plus grande confiance auprès du producteur ou du petit commerçant du coin».
«Origine régionale, gastronomie et lien social, les valeurs de l'AApra semblent être les bonnes!» se satisfait Jean-Pierre Reynaud. L'AAPrA, en toute logique, continuera dans cette voie dans les années à venir, pour promouvoir les produits régionaux.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
138
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !