18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'AFPA et Pôle-Emploi ALPC signent une convention contre le chômage

18/05/2016 | Fabienne Roger, Directrice Régionale ALPC Afpa et Frédéric Toubeau, Directeur Régional ALPC pôle-Emploi ont signé une convention pour favoriser l'entrée rapide des demandeurs d'emploi en formation

une

C'est en présence de quelques-uns des responsables d'agences Pôle-Emploi et de l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, que Fabienne Roger et Frédéric Toubeau, respectivement Directrice Régionale et Directeur Régional ALPC Afpa et Pôle-Emploi ont signé hier, à Bordeaux, une convention portant sur huit actions opérationnelles dont l'objectif est l'entrée rapide en formation des demandeurs d'emploi. Une initiative ayant pour but de répondre aux besoins en compétences des entreprises et qui fait suite à une convention nationale signée le 10 décembre 2015 ; ce nouveau partenariat devant s'adapter aux besoins et spécificités de la grande région.

« Ceci est un moment important car l'année 2016 est l'année Pôle-Emploi au niveau de la Grande Région » déclare d'emblée, Fabienne Roger, Directrice Régionale ALPC pour l'Afpa. Une affirmation qu'elle s'empresse de compléter, précisant que « l'Afpa ne peut pas fonctionner sans Pôle-Emploi », 80% des prescriptions demandées, émanant de ce dernier.

Principale ombre au tableau pour l'Afpa : le dispositif de formation n'est complet qu'à 80%, ce qui signifie que 20% des places ne sont pas pourvues. Un chiffre qui pourrait sembler modeste mais qui correspond à 200 places disponibles sur le territoire aquitain et près de 2600 au niveau de la grande région. Et bien sûr « autant de demandeurs d'emploi qui pourraient trouver un travail grâce à une de ces formations ». Et ce d'autant plus que « le taux de concordance entre la formation suivie et l'emploi trouvé, véritable indicateur d'utilité formation, est pour la grande région, de 78% pour l'Afpa (moyenne régionale :75% ) », poursuit-elle. « Le taux de classement d'insertion dans l'emploi pour une personne ayant un contrat de plus de six mois étant passée quant à lui, depuis deux ans, de 63% à 67%.

La formation comme rempart au chômageAussi, l'objectif affiché du nouveau dispositif est-il clairement de « saturer le dispositif ». Plusieurs moyens sont donc d'ores et déjà prévus dans la nouvelle convention:

  • Faciliter l'accès des demandeurs d'emploi à la formation (développement de l'info sur l'offre de formation, mise en place d'un processus d'alerte pour les places non pourvues, simplification des démarches administratives grâce à KAIROS (logiciel développé par Pôle-Emploi) et cartographie des demandeurs d'emploi pour favoriser leur mobilité professionnelle.
  • Développer les différentes voies d'accès à la formation qualifiante (en facilitant l'utilisation de la Validation des Acquis de l'Expérience pour l'accès à la qualification et à l'emploi et en développant l'utilisation du Congé Individuel Formation CDD pour l'accès à la qualification des demandeurs d'emploi.
  • Améliorer l'accès à l'emploi des demandeurs d'emploi et stagiaires de la formation professionnelle et répondre aux besoins de l'économie nationale en matière de compétences (promotion et développement de l'offre à caractère national).
  • Assurer ensemble l'accès à l'emploi des demandeurs en répondant aux besoins en compétences des entreprises et particulièrement des TPE/PME (formation adaptée pour apporter ds réponses aux besoins de compétences dans les territoires).

De nouveaux rapports Afpa/Pôle-EmploiUn nouveau partenariat qui s'annonce d'autant plus important que l'Afpa, jusqu'ici association loi de 1901 , deviendra en décembre, un Établissement Public à caractère Industriel et Commercial. Une évolution qui lui permettra de se positionner au sein du Service Public de l'Emploi avec son patrimoine et un certain nombre de prestations financées par l’État par le biais de subventions. Des prestations sur le plan de la certification comprenant notamment des VAE collectives, mais aussi sur le plan de l'accompagnement. Et parmi elles, « Agir et agir plus » ; une prestation destinée à un public éloigné de l'emploi, financée dans le cadre du Programme d'Activité de Service Public et prévue pour juin prochain. L'objectif étant ici, non seulement l'insertion dans l'emploi, mais aussi la prise en compte des problèmes périphériques pour pouvoir diminuer le taux d'abandon (8% actuellement pour la grande région). A noter également, la fin des tests cognitifs à l'Afpa (remplacés par de simples évaluations en vue de la construction du parcours), hormis pour les niveaux III et certains niveau IV.

L'Afpa pourrait enfin, en tant qu'EPIC, être centre de certification pour l'ensemble des organismes de formation. Le 1er janvier 2017 devrait également voir la création d'une Société Coopérative d'Intérêt Collectif pour tout ce qui est formation des salariés au sein des entreprises. Une tâche qui incombera au nouvel EPIC, ce qui devrait renforcer la collaboration entre l'Afpa et Pôle-Emploi. Autant d'initiatives qui s'inscrivent dans le plan « 500 000 formations » annoncé en début d'année par François Hollande. Quant à la grande région, elle a accueilli 58 000 entrées en formation en 2015; les inscriptions ayant augmenté pour leur part de 38% entre 2015 et 2016. Un chiffre que Pôle-Emploi et l'Afpa espèrent doubler grâce aux nouvelles mesures.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
7663
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !